Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/08/2012

Le retour de la pilule pour homme?

La découverte d'une substance capable d'inhiber la production de spermatozoïdes pourrait déboucher sur une pilule contraceptive masculine réversible, sans perturbation de la production d'hormones mâles, selon une étude américaine. (Plus d'infos sur topicsanté.be)

"La substance produit une diminution rapide et réversible du nombre et de la motilité des spermatozoïdes, avec des effets déterminants sur la fertilité", commente James Bradner de l'Institut du cancer Dana-Farber à Boston, qui a dirigé l'étude.
La mise au point d'une pilule masculine se heurte à diverses difficultés: outre une demande très hésitante des hommes pour un tel produit, le principal problème tient au fait que les testicules ont une double fonction de production des spermatozoïdes, mais aussi des hormones masculines, responsables des caractéristiques viriles (voix, pilosité) et qu'il faut stopper uniquement la première et de manière temporaire.
Après des essais de traitements androgéniques ou de combinaisons androgène-progestagène, abandonnés en raison d'effets secondaires importants, les chercheurs se sont tournés vers diverses substances empêchant les spermatozoïdes de féconder l'ovocyte.
Selon les chercheurs américains, des injections quotidiennes de 50 à 100 mg/kg de la molécule JQ1 - qui inhibe la protéine BRDT impliquée dans la spermatogenèse - pendant six semaines, ont abouti à un effet contraceptif total chez les souris mâles traitées (Plus d'infos sur topicsanté.be)

13/08/2012

Les circoncisions en hausse

Le nombre de circoncisions pratiquées en Belgique est en hausse ces cinq dernières années. En 2011, l’assurance maladie-invalidité (Inami) a remboursé 25 286 circoncisions, pour un coût total de 2,476 millions d’euros, rapporte l’agence d’information Cathobel s’appuyant sur un article paru vendredi 10 août 2012 dans le journal Le Soir.

Le nombre d’interventions remboursées est passé de 19 853 en 2006 à 25 286 en 2011, soit une hausse de 21 % sur cinq ans. Depuis 25 ans, environ un garçon sur trois nés en Belgique serait circoncis, mais aucune statistique officielle ne permet de distinguer les circoncisions effectuées pour raisons médicales, personnelles ou rituelles. L’Inami n’impose en effet pas au médecin d’en spécifier les modalités pour rembourser cet acte.

Le remboursement n’est pas remis en question, la ministre de la Santé précisant que la priorité est de garantir les meilleures conditions d’hygiène.

11/06/2012

Amour et boulot : bon pour le travail

Près de 7 Belges sur 10 reconnaissent que des relations amoureuses se nouent au travail. La même proportion n’y voit aucun inconvénient ! En effet, selon une étude de Randstad Workmonitor, trois quarts des Belges pensent que les histoires d’amour au travail n’ont pas d’impact sur leur productivité.
Sept travailleurs sur 10 nouent également des liens d’amitié avec leurs collègues et un peu moins de la moitié déclarent rencontrer leurs collègues en dehors du cadre professionnel. (source: dh.be)

 

À l’échelle internationale, 57 % des travailleurs reconnaissent que des relations amoureuses se créent sur le lieu de travail. Cette tendance romantique est plus élevée encore dans les pays asiatiques comme la Chine, l’Inde et la Malaisie où ils sont 70 % à effectuer ce constat.
Avec 66 %, la Belgique est proche du trio de tête et bien loin devant le Japon (33 %) où cette pratique semble nettement moins populaire.
L’amour au travail a cependant ses détracteurs, surtout en Inde et au Luxembourg où respectivement 63 et 65 % des personnes sondées estiment que les relations amoureuses peuvent interférer avec leur performance professionnelle.
Un avis partagé par 40 % de l’échantillon global alors qu’en Belgique seulement un travailleur sur trois pense que cette pratique a un impact sur sa productivité.
Lorsqu’une relation amoureuse concerne deux personnes de la même entreprise, 44 % des répondants (chiffre identique pour la Belgique) pensent que l’un des deux tourtereaux devrait être muté dans un autre département. La démission d’un des amants n’est cependant pas requise, pour 84 % des Belges.

10/06/2012

Parlez de votre sexualité avec un psy

Infirmière psychiatrique de formation, Myriam Koob s’est toujours beaucoup intéressée aux malades et à la dimension de l’inconscient de l’être humain. Animée par sa soif d’apprendre et le besoin de comprendre, elle a suivi diverses formations psychanalytiques et deux psychanalyses personnelles qui l’ont aidée à affiner sa spécialisation et à élargir son champ d’action. (Plus d'infos sur topic santé) 


Aujourd’hui, c’est en qualité de thérapeute analytique qu’elle travaille aux côtés de nombreux intervenants en écoutant les femmes dans le butde les aider à trouver la voie d’une intimité sereine et choisie.


Son message : « Le désir ne peut naître que lorsqu’on est en connexion avec soi, le respect de soi et l’écoute de l’autre. Or, souvent les femmes ne s’aiment pas assez et n’osent pas être à l’écoute d’elles-mêmes. Au moins elles se respectent et s’écoutent, au plus elles doivent être dans le contrôle, mais le contrôle est contraire à l’abandon… »  (Plus d'infos sur topic santé) 

11:35 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, psy, santé |  Facebook | |  Imprimer

09/06/2012

Infection sexuelle : à qui l’homme doit-il s’adresser ?

Trois spécialistes des Infections Sexuellement Transmissibles nous parlent de l’impact des infections les plus courantes sur la santé sexuelle des femmes quand elles touchent au départ … les hommes. (Plus d'infos sur Topic santé )

Le Docteur Dominique Parent, dermatologue spécialisée en IST (Erasme Bruxelles), le Docteur Robert Snoeck, virologue à Institut Rega (Université de Louvain) et le Docteur Pascal Semaille, médecin généraliste Consultant au service de Maladies Infectieuses (CHU Saint-Pierre) prennent la parole pour Topic.



A qui l’homme doit-il s’adresser?



Le rôle du virologue

« Mon intervention n’est requise que dans les cas complexes qui sortent de la norme. Je peux par exemple être consulté dans le cas d’un herpès chez une personne immunodéprimée (sida ou transplantés...), parce qu’il faut intervenir rapidement sous peine de voir l’infection s’étendre très rapidement. Je procède alors à un test du virus pour voir s'il est sensible ou résistant aux traitements que nous pouvons prescrire. Il faut savoir que dans la population normale (les personnes qui ont une immunité non altérée) on observe une résistance virale de l'ordre de 1 à 2% à l'aciclovir (médicament de référence)par exemple. Alors que chez les immunodéprimés, cette résistance peut atteindre 15 à 20% après quelques semaines de traitement continu seulement. Aussi, quand une lésion ne répond pas au traitement, cela vaut la peine d’investiguer pour, le cas échéant, passer au plus vite à d’autres moyens thérapeutiques.Les spécialistes font également appel à mes compétences lorsqu’une lésion est très étendue ou que son évolution est inhabituelle.
En résumé, je me joins à l’équipe de traitement afin de discuter et d’échanger nos expériences dans le but de traiter le patient de manière optimale."(Plus d'infos sur Topic santé )

11:40 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, santé |  Facebook | |  Imprimer

06/06/2012

Positions et sexualité

Que se passe-t-il sous la couette des Belges ? C-Date a tenté d'en savoir plus en réalisant une enquête sur la sexualité d'habitants de plusieurs pays (11 au total) dont la Belgique.
(source: dh.be)


Les résultats de cette enquête sont relayés ce jeudi par les journaux du groupe Sudpresse. Ils révèlent que les hommes et les femmes de notre pays ont notamment des positions favorites différentes en ce qui concerne l'accouplement.

Ainsi, monsieur met la levrette en tête de sa liste tandis que madame privilégie le missionnaire. On apprend également qu'un Belge sur cinq indique faire l'amour tous les jours.

Et vous, plutôt levrette ou missionnaire? Ou autre...

10:56 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, santé |  Facebook | |  Imprimer

19/05/2012

Les hommes moins machos...qu'avant !

Les hommes d'aujourd'hui sont globalement des partenaires plus attentionnés, dans leur vie de couple comme en société, mais ils sont aussi jugés moins bons vivants et moins forts que ceux des générations passées. Autant dire que chacun pourra trouver matière à se réjouir - ou à s'inquiéter - en lisant les résultats de la dernière enquête Ifop-Lilly, «Regards croisés sur la masculinité». Le sondage, réalisé en ligne les 3 et 4 avril dernier sur un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans, dessine le portrait d'hommes moins caricaturaux qu'on ne le dit parfois.

Nombreux sont les hommes pour qui l'affirmation de la virilité n'est plus vécue comme une règle de vie. La masculinité s'est trouvée redéfinie par la prise de conscience que la sexualisation des rôles n'était pas une donnée naturelle immuable, dans une société civilisée, mais relevait nettement de processus de socialisation sexistes. Une évolution profonde qui ne se fait pas sans grincements de dents. C'est là pourtant un antidote à «la face sombre de la masculinité», dénoncée par les psychologues américains Louise Silverstein et Gary Brooks, au sujet de la propension masculine à l'impulsivité, l'agression et la violence. (Plus d'infos sur yahoo.fr et figaro.fr)

11:52 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : macho, homme, santé, sexe |  Facebook | |  Imprimer

06/05/2012

Excision : 8.235 femmes en Belgique

L'excision ou le danger d'excision a concerné 8.235 femmes en Belgique en 2010, dont 1.000 nouveau-nés, a rappelé jeudi Gisèle Mandaila, parlementaire bruxelloise (FDF), lors d'une conférence de presse pour le lancement d'une pétition pour l'adoption d'une résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies interdisant les mutilations génitales féminines (MGF) dans le monde. La Belgique s'est dotée depuis 2001 d'une loi spécifique incriminant la pratique des mutilations génitales féminines, l'article 409 du Code Pénal. Celui-ci prévoit un emprisonnement de 3 à 5 ans pour quiconque aura pratiqué, facilité ou favorisé toute forme de mutilation des organes génitaux. (Source: Fan de santé)

De plus en plus d'abus sexuels !

La Fondation pour enfants disparus et sexuellement exploités Child Focus a constaté une augmentation de 61% en 2011 du nombre d'appels visant à signaler des cas d'abus sexuels par rapport à l'année sexe, enfant, child focusprécédente. Cette hausse s'explique notamment par le quintuplement du nombre d'appels préventifs, a indiqué Child Focus lundi matin lors de la présentation de son rapport d'activités 2011. Child Focus a reçu 659 appels relatifs à des abus sexuels supposés ou réels en 2011 qui ont débouché sur l'ouverture de 534 dossiers, soit une augmentation de 61% par rapport à l'année 2010, au cours de laquelle 331 dossiers avaient été ouverts. "En 2011, Child Focus s'est résolument attachée à renforcer son rôle de point de signalement d'abus sexuels sur mineurs", indique Heidi De Pauw, directrice-générale de Child Focus.

L'augmentation significative du nombre d'appels s'explique ainsi par la multiplication par cinq du nombre de dossiers préventifs, qui est passé de 41 en 2010 à 203 en 2011. Ces dossiers dits préventifs concernent des situations suspectes ou d'abus supposé.

La grande majorité des signalements proviennent de la famille. C'est ainsi la mère qui signale un abus dans 37% des cas, le père dans 16% des cas et un autre membre de la famille pour 16% des appels. Un tiers effectue ce signalement dans 24% des cas tandis que les appels de la victime elle-même ne représente que 7% du total des signalements.

13/04/2012

Hausse des MST

“On a tendance à oublier que les MST (maladies sexuellement transmissibles) sont toujours là et bien là”, constate le Dr Jean Cyr Yombi, spécialiste en maladies infectieuses aux Cliniques universitaires de Saint-Luc. (Source: dh.be)

La gonorrhée, aussi appelée blennorragie ou plus vulgairement chtouille s’est en effet révélée plus forte, au Japon, ces derniers mois, que les antibiotiques censés la défier. Une cellule-souche super-résistante, la H041, défie le traitement recommandé, dans cette partie-là du globe.  Déjà en 2008 et 2010, cette même zone asiatique montrait quelques signes de faiblesse, les souches résistantes à toute forme d’antibiotique démontrant leur ténacité.

 

De quoi inquiéter d’autres régions du monde, dont l’Europe. “Il s’agit de contrées touristiques, explique le Dr Yombi. Suite à leurs voyages, les gens risquent d’importer chez nous des blennorragies. Et nous possédons de moins en moins d’armes pour contrer cette infection. Parce que la recherche ne fait pas d’avancée extraordinaire en la matière. Il faut réfléchir à d’autres solutions, à des associations de molécules.”  (Source: dh.be)

Lire la suite

09:43 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : santé, sexe, mst, femme, homme |  Facebook | |  Imprimer