Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/09/2008

Votre Passeport pour le coeur

A la veille de la Semaine du Cœur, qui débutera le 21 septembre, sort le Passeport pour mon cœur à l’attention des personnes qui  souffrent d’insuffisance cardiaque. En  Belgique, environ 1% de la population en est atteinte. En Europe, au moins 10 millions de personnes en souffrent. Sa prévalence augmente avec l’âge pour atteindre > 20% pour les patients de plus de 80 ans. Le vieillissement de la population a un véritable impact  sur la fréquence de la maladie et son coût. On estime qu’elle rend compte d’environ 1-2 % des dépenses totales de santé dont environ 60-70 % sont des frais dus aux hospitalisations successives et répétées de patients.  Pourtant l’insuffisance cardiaque reste le parent pauvre des maladies cardiovasculaires tant en terme de connaissance que de prise en charge. 1183a4e3ce246270dc6049cfa19c58d8.jpg

L’insuffisance cardiaque constitue un problème majeur  de santé publique. "Apprendre à gérer correctement la maladie et favoriser une collaboration optimale entre cardiologues, généralistes et patients, tels sont les objectifs de ce Passeport pour  mon cœur. Il récapitule les symptômes à suivre de près, par exemple une prise rapide de poids due à la rétention d’eau dans les tissus, pour, le cas échéant, appeler son médecin rapidement (ci-joint pdf du passeport). Ainsi une double page est consacrée aux signaux d’alerte qui doivent pousser le patient à informer son médecin au plus vite" déclare le Prof. Lancellotti, cardiologue au CHU de Liège.


 

Plus d'infos

 

Un tableau récapitulatif des traitements en cours avec la dose indiquée et la fréquence de prise facilitera le bon suivi du traitement. Le Passeport pour mon Cœur offre également un tableau de suivi journalier de trois grands paramètres essentiels dans l’insuffisance cardiaque,  à savoir le poids, la tension et le pouls. Le Prof. Lancellotti explique : « Le contrôle de ces trois paramètres de base permet de moduler le traitement et d’adapter le dosage de chaque médicament dont surtout les diurétiques en fonction des besoins individuels de chaque patient ». a6d01bb0839dc57d87ac73f5c50ac740.jpg

A côté des médicaments, il est également très important pour le patient d’adopter une alimentation plus équilibrée et de pratiquer plus d’exercices physique.  Ainsi le Passeport pour mon cœur reprend une liste des aliments à privilégier et à éviter. 

 


 Le défi du diagnostic :
Un autre défi posé par l’insuffisance cardiaque débutante consiste en un diagnostic précoce qui reste difficile en raison de ces symptômes aspécifiques: la dyspnée et la  fatigue. Le passeport pour mon cœur est disponible auprès des médecins généralistes et des cardiologues. Lorsque le cœur n'est plus capable d'assurer un débit cardiaque suffisant pour couvrir les besoins énergétiques de l'organisme, on parle d'insuffisance cardiaque.

Le débit cardiaque, c'est-à-dire la quantité de sang éjecté par minute par le cœur, ne permet pas à l'organisme de fonctionner normalement.

077d50c2a3b1d373e454eac0171f065c.jpg

Dans un pays comme la Belgique , les deux causes les plus fréquentes d'insuffisance cardiaque sont:  

-d'une part, l'athérosclérose coronaire (durcissement des artères nourricières du cœur) qui restreint l'arrivée du sang au niveau du cœur.

-d'autre part, l'hypertension artérielle qui oblige le cœur à se contracter plus fort pour vaincre la résistance due à l'excès de pression dans les vaisseaux.