Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/12/2011

Une bonne bière pour faire de vieux os

Les chercheurs du Department of Food Science & Technology de l'université de Californie à Davis responsables de l'étude ont constaté que la quantité de silicium organique présent dans une bière dépendait de son brassage. Moins la technique de fabrication est agressive pour le malt, plus la boisson obtenue sera riche en silicium organique. (plus d'infos sur femme en santé)santé, os, ostéoporose, femme

27/09/2011

Fracture de la hanche: un risque de mourir !

Les femmes qui se fracturent la hanche entre 65 et 69 ans ont cinq fois plus de risque de mourir dans l'année qui suit que leurs semblables, en raison entre autres des complications post-opératoires, révèle une étude américaine.
Ce risque double pour les femmes âgées de 70 à 79 ans et triple pour les femmes de plus de 80 ans, explique cette étude financée par l'Institut national américain de la Santé et publiée dans les Archives de la médecine interne.centre de référence de santé mentale, femme, hanches, hospitalisation, médecine, opération, ostéoporose, sexe
(plus d'infos sur femmeensanté)

04/07/2011

Traitement de l'ostéoporose du neuf

L'ostéoporose affecte 75 millions de femmes en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. En Belgique, environ 700.000 femmes en sont atteintes. Cette maladie touche principalement les femmes après la ménopause, en raison de la carence en œstrogène, une hormone féminine. L’ostéoporose est une maladie fréquente, en pleine croissance suite au vieillissement de la population; elle constitue un réel défi pour les professionnels de la santé. Sous-diagnostiquée et sous-traitée, elle a des conséquences invalidantes graves: les fractures ostéoporotiques affectent 1 femme sur 3 de plus de 50 ans1. En Belgique, on estime le coût annuel des fractures liées à l’ostéoporose à environ 180 millions d’euros. Malgré les traitements pour l'ostéoporose, l'incidence annuelle des fractures reste substantielle.

 

En Belgique, à partir du 1er juillet, Prolia® (denosumab) est remboursé dans le traitement de l'ostéoporose post-ménopausique chez les femmes à risque élevé de fractures et dans le traitement de la perte osseuse associée à un traitement hormono-ablatif chez les hommes atteints de cancer de la prostate à risque élevé de fractures.

 

Un mécanisme d’action innovant

Prolia® dispose d’un mécanisme d’action tout à fait innovant: c’est le premier et le seul inhibiteur du RANK ligand (RANKL - receptor activator of nuclear factor [NF]- kB)1. Le RANK ligand, qui est produit par l’ostéoblaste (cellule responsable de la formation osseuse), est une protéine qui va se fixer sur des récepteurs (RANK) présents à la surface des pré-ostéoclastes et des ostéoclastes (cellules responsables de la destruction osseuse). Cette interaction entre RANK ligand et RANK active les ostéoclastes et stimule ainsi la destruction osseuse. RANK ligand est donc un médiateur essentiel à la formation, au fonctionnement et à la survie des ostéoclastes. En se fixant avec une grande affinité et spécificité au RANK ligand et en empêchant ce dernier de se lier au récepteur RANK, Prolia® inhibe la résorption osseuse excessive responsable de l’ostéoporose1.

 

Lire la suite

27/01/2010

Ostéoporose: 630.000 femmes et 3% des hommes

L’ostéoporose est une maladie caractérisée par une faible masse osseuse et la détérioration micro-architecturale du tissu osseux, une fragilité osseuse et une augmentation du risque de fractures. En Belgique, elle touche près de 630.000 femmes et 3% des hommes de plus de 65 ans. Même s’il est possible de vivre sans douleur de cette maladie, elle constitue un risque important de fractures et de complications si elle n’est pas soignée. La prévention joue donc un rôle essentiel puisqu’une fracture peut mener à une hospitalisation, à une perte partielle ou totale d’indépendance et parfois même au décès. C’est pourquoi les pharmacies du groupement IASIS ont décidé de proposer des tests gratuits du risque d’ostéoporose dans leur officine de janvier à fin mars 2010: le test de l’International Osteoporosis Foundation.

 

Le test de l’International Osteoporosis Foundation dépiste en quelques questions le risque d’ostéoporose. En cas de résultat positif le pharmacien pourra donner des conseils simples et renvoyer son client vers un médecin pour des examens plus approfondis. « Un tel dépistage des risques est important car la plupart des gens ne pensent à l’ostéoporose qu’une fois le pire arrivé. Or si elle est prise à temps et bien traitée il est tout à fait possible de vivre avec et sans douleur, déclare le Professeur Jean-Yves REGINSTER, co-fondateur de l’IOF et Président de la Société Européenne d’Ostéoporose. L’évolution de la perte osseuse peut longtemps être indolore et insidieuse et toucher tous les os. Elle cause principalement des fractures d’une vertèbre, du poignet ou de la hanche, fractures qui peuvent s’avérer très handicapantes à court, moyen et long terme ». « Il est extrêmement important pour les soins modernes d’ostéoporose d’accorder plus d’attention aux patients à risques. Ceux qui ont déjà cassé un de leurs os par le passé » conclut le Docteur Luc De Clercq, rhumatologue et président de SRBR. En Belgique, chaque année, on compte 13.000 fractures de la hanche. C’est le type de fracture qui a les conséquences les plus lourdes : 10 à 20% de décès, 20 à 60% seulement des survivants retrouvent leur niveau initial d’indépendance, 15 à 25% entrent en institution et 25 à 35% retournent chez eux mais restent dépendants d’une aide.

« En tant qu’interlocuteur privilégié et de proximité, il est facile pour le pharmacien de parler à son client des petits problèmes du quotidien, des douleurs, … des discussions qui peuvent paraître anodines mais qui lèvent parfois le voile sur des maladies insidieuses comme l’ostéoporose. Le test est un outil qui incite au dialogue et qui nous permet de donner quelques conseils simples pour prévenir de telle maladie, » Pieter de Mazière, pharmacien, Président du groupement Iasis.

16/10/2008

Ostéoporose: 300.000 femmes en Belgique

L'ostéoporose est une maladie dégénérative diffuse du squelette, chez la femme comme chez l'homme, caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une altération de la microarchitecture du tissu osseux, ayant pour conséquence une augmentation de la fragilité osseuse et du risque de fracture. On estime qu'à l'échelle mondiale une femme sur trois et un homme sur cinq sont atteints par l'ostéoporose dès l'âge de 50 ans. A l'âge de 80 ans, plus de deux femmes sur trois sont atteintes, ce qui est cinq fois plus que chez les femmes de 50 à 59 ans.ursula.jpg

Alors que l'ostéoporose touche plus de 200 millions de personnes dans le monde, 93 pc des femmes âgées d'au moins 55 ans affirment que la maladie ne les empêche pas de profiter pleinement de la vie. Cet avis, révélé par une nouvelle enquête internationale dont les résultats ont été présentés lundi à Bruxelles, contredit le point de vue des médecins, dont 58 % qualifient les femmes souffrant de cette maladie chronique de "faibles et fragiles".

Plus d'infos:

L'ostéoporose est une affection qui rend les os de plus en plus fragiles. Considérée comme une "épidémie silencieuse", elle touche plus de 300.000 femmes en Belgique âgées de plus de 50 ans, et quelque 90.000 hommes du même âge.  Selon cette enquête, menée dans cinq pays (France, Allemagne, Mexique, Suisse, Grande-Bretagne) auprès de 1.000 femmes, 85 pc des sondées s'estiment actives malgré la maladie. Seulement 23 % se disent "faibles et fragiles".  Les résultats de l'étude, réalisée par le bureau Double Helix, ont initié le lancement d'une nouvelle campagne internationale qui vise à remettre en question les stéréotypes dépassés sur la maladie et à informer les femmes sur la réalité de l'ostéoporose. Elle est soutenue par l'actrice suisse Ursula Andress, elle-même atteinte de cette affection

15/09/2008

La Vitamine K2, c'est quoi?

Chaque année, plus de 38.000 personnes meurent de maladies du coeur et du système circulatoire (CVD) à Belgique. La vitamine K2 ( www.caducee.net/Fiches-techniques/vitamineK.asp )diminue l'artériosclérose (www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/arteriosclerose-579.html ) . Une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique « Atherosclerosis » confirme.

Des chercheurs de l'Université d'Utrecht aux Pays-Bas ont examiné 564 femmes des postménopausées (www.md.ucl.ac.be/entites/mint/intr/hainaut/dossierprojet/dossierdocsem/menopause/seminaire.html ) . Ils voulaient savoir s'il existait un lien entre un apport quotidien de vitamine K1 et K2 ( www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=vitamine_k_ps ) et le degré de calcification coronaire (artériosclérose, www.universalis.fr/encyclopedie/T321876/ARTERIOSCLEROSE.htm ). Une plus grande consommation de vitamine K2 a été associé à 20% de réduction de la calcification coronaire. La publication est acceptée par le journal 'Atherosclerosis' et les résultats sont maintenant disponibles en ligne.  ( http://www.atherosclerosis-journal.com/article/S0021-9150(08)00507-8/ )d1d3465003181efe028ffac9336dea46.jpg

Plus d'infos:

Les femmes post ménopausées ( http://www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/reso/documents/Dos42....   ) sont plus à risque de développer l'ostéoporose. Récemment, il a été démontré que l'ostéoporose est en corrélation avec le degré de calcification coronaire. Cette étude a été réalisée pour examiner l'hypothèse selon laquelle la vitamine K naturelle joue un rôle crucial dans la prévention des maladies cardiaques. L'étude a découvert que la consommation de vitamine K2 naturel (environ 45 microgrammes par jour) était associé à une diminution de 20% de la calcification coronaire par rapport à une beaucoup plus faible consommation de K2 (environ 18 microgrammes par jour). Prévenir la calcification artérielle est important pour une bonne santé vasculaire.  'Cette étude confirme une fois de plus que la vitamine K2 naturel, on les appelle aussi les menaquinones, sont clairement liées à la prévention des maladies cardiovasculaires,', déclare J. Leon Schurgers, qui est un expert mondial en ce qui concerne la vitamine K. Ce scientifique travaille au VitaK à l'Université de Maastricht aux Pays-Bas. 'Bien que toutes les vitamines K sont importantes, il semble que la vitamine K2 naturelle en particulier est essentiel afin de préserver une bonne santé cardiovasculaire.' Cette étude montre qu'une plus grande consommation de vitamine K2 (et apparemment pas de vitamine K1) est associée avec nettement moins de calcification des artères coronaires.

14/09/2008

Ostéoporose: des avancées

L'ostéoporose ( www.ulb.ac.be/esp/gras/x11.htm ) est une maladie dégénérative diffuse du squelette, chez la femme comme chez l'homme, caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une altération de la microarchitecture du tissu osseux, ayant pour conséquence une augmentation de la fragilité osseuse et du risque de fracture.

On estime qu'à l'échelle mondiale une femme sur trois et un homme sur cinq sont atteints par l'ostéoporose ( www.test-achats.be/soins-de-sante/symptomes-et-maladies/muscles-et-articulations/osteoporose-s486993.htm ) dès l'âge de 50 ans. A l'âge de 80 ans, plus de deux femmes sur trois sont atteintes, ce qui est cinq fois plus que chez les femmes de 50 à 59 ans.

La vie de millions de patients atteints d'ostéoporose ( www.iph.fgov.be/EPIDEMIO/morbidat/fr/zie/ziek12t.pdf )pourrait s'améliorer grâce au Denosumab (www.medscape.com/viewarticle/538516 ) , un médicament qui pourrait être lancé sur le marché d'ici un an ou deux, selon le Sunday Times ( www.timesonline.co.uk ).e3e1cc84856c54cef41d2cac8050da9f.jpg

Les résultats de tests probants ont été publiés cette semaine. Il en ressort que les os touchés par l'ostéoporose peuvent à nouveau coître grâce au Denosumab, ce qui a permis de réduire de 2/3 le nombre de fractures de la hanche et de la colonne vertébrale auprès des patients prenant le médicament. ( www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=osteoporose_pm )
"Il existe déjà des traitements mais celui-ci pourrait être d'une grande aide pour les patients et leur médecin", a déclaré Richard Eastell, professeur à l'université de Sheffield et qui a participé à l'étude.
Le Denosumab améliore notamment le système immunitaire des patients. (belga)

09/09/2008

Les fractures vertébrales : remboursement

En Belgique 3% des hommes et 15% des femmes âgés de 65 ans et plus souffrent d’ostéoporose (Enquête de Santé, 1997, www.iph.fgov.be/EPIDEMIO/epifr/crospfr/hisfr/his97fr/his11.pdf ). On observe une prévalence plus élevée à Bruxelles et dans le sud du pays. A titre de comparaison, plus de la moitié des femmes de 60 ans et plus souffriraient d'ostéoporose ( www.osteoporoseinfo.be/fr/Home/Quest-ce%20que%20osteoporose ) dans une population féminine blanche américaine (DMO insuffisante au niveau de trois sites du squelette). Ces taux semblent extrêmement élevés et il y a lieu de mettre en doute la valeur opérationnelle de ces mesures pour identifier des personnes à risque de fracture. (www.iph.fgov.be/EPIDEMIO/morbidat/FR/Zie/ZIEK12r.pdf ) e372d9ad9168a3941e53da0d50db97c7.jpg

Les fractures vertébrales par compression (FVC) sont en grande partie la conséquence de l'ostéoporose, mais parfois aussi de certains types de cancer ou d'accidents. En 2000, pas moins de 570.000 de ces fractures ont été observées en Europe chez des hommes et des femmes de plus de 50 ans. Bien que les médecins recherchent de plus en plus souvent la maladie sous-jacente (ostéoporose), seulement 1 FVC sur 3 est effectivement détectée.

ee9f64bbb336b4d3fa3e85a12d18e0d6.jpgCes fractures vertébrales sont encore trop souvent considérées comme « un mal de la vieillesse ». Ceci dit, il est bon de savoir que le traitement le plus récent des FVC par la kyphoplastie par ballonnet ( www.md.ucl.ac.be/loumed/V124,%202005/S206-209.pdf ) , un traitement minimalement invasif et extrêmement efficace, est remboursé depuis peu dans notre pays.