Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/02/2012

58 opérations de surveillance de la hanche en Belgique

Des centaines de milliers de patients dans le monde pourraient avoir été exposés à des taux importants de métaux toxiques dus à un modèle particulier de prothèses de hanche, se sont alarmés le British Medical Journal (BMJ) et la BBC dans une enquête commune. En Belgique, 58 opérations de révision ont eu lieu.
imagesCAHF95AZ.jpg

Les prothèses ASR en cause ont la particularité d'associer un couple métal sur métal, un modèle réputé plus résistant que les autres associations à base de céramique, mais qui a l'inconvénient, du fait des frottements, de libérer des ions métalliques. (Plus d'infos sur Topicsanté)

27/09/2011

Fracture de la hanche: un risque de mourir !

Les femmes qui se fracturent la hanche entre 65 et 69 ans ont cinq fois plus de risque de mourir dans l'année qui suit que leurs semblables, en raison entre autres des complications post-opératoires, révèle une étude américaine.
Ce risque double pour les femmes âgées de 70 à 79 ans et triple pour les femmes de plus de 80 ans, explique cette étude financée par l'Institut national américain de la Santé et publiée dans les Archives de la médecine interne.centre de référence de santé mentale, femme, hanches, hospitalisation, médecine, opération, ostéoporose, sexe
(plus d'infos sur femmeensanté)

26/08/2008

Chewing-gum: bon pour le transit intestinal

fcb0c2b40e0595d888d513e6e903c8f4.jpgNos gestes du quotidien peuvent également avoir un effet positif lorsqu'on s'y attend le moins. Surtout quand les chercheurs se lancent dans l'aventure. Mâcher un chewing-gum après une opération du côlon ( www.chirurgie-digestive.com/index.php?fiche=38&sommaire=1 )pourrait accélérer le retour du transit intestinal  ( www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/transit-intestinal-7831.html ) en favorisant la libération des sécrétions qui interviennent dans le processus digestif, selon des chercheurs de l'Imperial College de Londres. ( www3.imperial.ac.uk )

Leur analyse, qui reprend les résultats de cinq études hospitalières, est publiée dans le dernier numéro des "Archives de chirurgie" ("Archives of Surgery").

Au total, ce sont 158 patients répartis en deux groupes qui ont été testés. Le premier groupe a reçu des chewing-gums sans sucre à mâcher trois fois par jour pendant 5 à 45 minutes, tandis que le second groupe n'avait rien.

Résultat: les "mâcheurs" ont vu leur transit intestinal revenir plus rapidement à la normale que les autres, les gaz apparaissant chez eux une demi-journée avant, et le premier mouvement intestinal pas moins de 24 heures avant celui des patients sans chewing-gum.

Pour aboutir à ce constat, les auteurs se sont penchés sur quatre études du temps d'hospitalisation de patients opérés: elles soulignent que les mâcheurs de chewing-gum sont libérés en moyenne un jour avant les autres, sans que cette différence soit statistiquement significative. Aucun problème en rapport avec les chewing-gum n'a été rapporté. (AP) http://www.archsurg.com