Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/02/2010

La maladie chronique requiert une approche multidisciplinaire

Les Cliniques universitaires Saint-Luc (UCL) ont fait le point, lundi, sur les initiatives récemment lancées en Belgique en vue de prendre en charge les patients atteints de maladie chronique. Si de nombreux aspects positifs sont relevés, notamment quant à l'approche multidisciplinaire des initiatives, les spécialistes plaident encore pour un meilleur financement de ces mesures. La ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx, qui a visité lundi après-midi les installations du Centre de lutte contre la douleur des Cliniques Saint-Luc, a lancé fin 2009 trois projets pilotes qui mettent tous l'accent sur le suivi "multidisciplinaire et réadaptatif" des patients atteints de maladies chroniques.
"La douleur chronique n'altère pas uniquement le corps du patient. Les aspects psychologique et social de sa vie sont également mis à l'épreuve. C'est pourquoi le suivi des malades est envisagé suivant le modèle bio-psycho-social", explique le docteur Anne Berquin, responsable de la consultation de la douleur chronique aux Cliniques universitaires Saint-Luc.
Une équipe pluriuniversitaire (Anvers, Gand, Liège, Louvain-la-Neuve et Louvain) est chargée d'évaluer les expériences lancées il y a quelques mois dans le cadre du Programme pour les maladies chroniques. Une première évaluation sera menée après au moins un an de fonctionnement.
La ministre Onkelinx a reconnu que ce qui avait déjà été mis en place n'était pas suffisant mais a précisé que la Belgique en était encore à l'abc de la prise en charge de la douleur chronique.
La douleur chronique concernerait un adulte sur cinq en Belgique dont au moins 20 pc sont sévèrement invalidés.