Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/03/2012

L'épidémie de grippe en Belgique touche à sa fin

L'épidémie de grippe en Belgique touche à sa fin, a indiqué jeudi le virologue Marc Van Ranst sur base des nouvelles données sur le nombre de cas de grippe publiées par l'Institut scientifique de santé publique (ISP).

Il ressort des statistiques que le nombre de cas a continué à diminuer la semaine dernière mais qu'il est toujours question d'épidémie de grippe. L'ISP, qui établit chaque semaine un rapport sur le nombre de cas de grippe en Belgique, a comptabilisé la semaine dernière 260 consultations pour des symptômes grippaux pour 100.000 habitants, contre 331 la semaine d'avant. "L'épidémie continue à reculer mais les critères épidémiques sont encore présents", souligne l'ISP. On parle d'épidémie lorsque au moins 138 consultations sur 100.000 sont enregistrées.

Pour le virologue Marc Van Ranst, il est clair que l'épidémie touche à sa fin. "La semaine de Carnaval a suffi pour arrêter la progression de la grippe", explique le virologue. Tout comme lors du déclenchement de la grippe dans les écoles, les écoliers se trouvaient une semaine à la maison. Cela a suffi pour que les enfants malades guérissent, de sorte que le pic du virus ne soit pas atteint après les vacances.

La saison de la grippe a été "très normale" en ce qui concerne le nombre de malades, d'après Marc Van Ranst. L'épidémie est apparue très tard, seulement début février. Il y a également eu le retour du virus H3N2, qui touche surtout les plus âgés.

15:32 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grippe, santé |  Facebook | |  Imprimer

06/03/2012

La grippe s'attaque aux hommes

En France, les médecins viennent de remarquer que la grippe s'attaque plus aux hommes qu'aux femmes. Le docteur Nicolas Evrard de Santé AZ : "On sait que les femmes se préoccupent davantage de leur santé que les hommes. A ma connaissance, aucune enquête spécifique n’a été menée sur cette question, mais on peut imaginer qu’elles sont plus nombreuses à se faire vacciner". Mais ce n'est peut-être pas la seule raison. Plus d'infos sur Topic santé.

11:43 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : grippe, rhume, santé |  Facebook | |  Imprimer

27/02/2012

Conseils pour éviter la grippe !

Le nombre de patients ayant consulté un médecin pour des symptômes grippaux a fortement augmenté la semaine dernière. Ils ont été quasi 65.000 à l’avoir fait. Mais que peut-on faire en cette rentrée scolaire pour éviter cette grippe après les vacances de Carnaval. imagesCALGLPIR.jpg
VRAI-FAUX

 

Nos intestins ont un pouvoir bénéfique sur notre immunité

 

VRAI. La flore intestinale se compose de millions de bactéries qui nous aident à nous défendre efficacement contre les microbes. Les probiotiques et les prébiotiques sont censés préserver, voire améliorer la qualité de cette flore. Aussi, en mangeant suffisamment de yaourts et de fibres végétales, nous veillons à maintenir un bon équilibre au niveau de la flore intestinale et favorisons l’efficacité de nos défenses.
En cas de rhume, mieux vaut éviter la piscine
VRAI. Lorsqu’on est enrhumé, tout l’appareil respiratoire est fragilisé (nez, gorge, oreilles) et peut rapidement s’infecter. L’eau des piscines étant confinée dans un espace très chaud et humide, il est à parier qu’elle ressemble à un véritable bouillon de culture. Alors mieux vaut s’en méfier !  (Plus d'infos et de réponses à vos questions sur Topicsanté)

05:36 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grippe, rhume, santé |  Facebook | |  Imprimer

23/02/2012

6 rhumes par an pour l'enfant

 

Par an, le rhume touche 6 à 10 fois l’enfant et 2 à 4 fois l’adulte. S’en protéger, une option réaliste? Pas tout à fait ! A moins de vivre coupé du monde en cette période critique ou en permanence avec un masque sur le nez. Car ce sont essentiellement les contacts humains étroits (transports en commun, collectivité, contacts en famille, etc..) qui favorisent la propagation des virus et des bactéries majoritairement responsables des infections du nez, de la gorge et des oreilles. Suivre certaines mesures de précaution permet néanmoins de limiter les risques. Plus d'infos sur Topicsanté.

 

16/02/2012

De plus en plus de cas de grippe !

Les critères permettant de parler d'une épidémie de grippe en Belgique sont désormais remplis, annonce mercredi l'Institut Scientifique de Santé Publique (ISP).

L'institut indique dans son bulletin hebdomadaire que le chiffre de 246 consultations pour des symptômes grippaux par 100.000 habitants a été atteint, le seuil épidémique se situant à 138 consultations par 100.000 habitants.
L'ISP souligne par ailleurs que les symptômes grippaux augmentent dans tous les groupes d'âge. Environ la moitié (51%) des échantillons respiratoires sont positifs à l'influenza A, ce qui indique une circulation du virus de la grippe dans la population.

Dans ce contexte, l'ISP recommande de se laver les mains régulièrement, de se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir lors des éternuements et de rester la maison en cas de maladie.

12/02/2012

La grippe à l'école?

La grippe poursuit son chemin dans la population. Il y a différents moyens de la combattre. La fermeture des écoles permet de limiter la propagation de la grippe. Cette mesure devrait être prise en période d'épidémie et s'appliquer aussi bien aux petites classes qu'aux collèges. C'est la recommandation que font des chercheurs canadiens dans le dernier numéro des Annals of Internal Medicine. (plus d'infos sur femme de santé )

08/11/2011

La grippe en question

Pourquoi certaines personnes attrapent-elles systématiquement la grippe tandis que d'autres ne l'ont jamais ? Plusieurs universités américaines et chercheurs français se sont penchés sur le sujet et auraient trouvé la réponse à ce mystère…(sources avantage.fr et yahoo.fr)

Nous connaissons toutes des personnes qui n’ont jamais la grippe, mgrippe,femme,santéalgré leur absence de précautions face au froid, et d’autres qui l’ont systématiquement chaque année. Pourquoi une telle injustice ? La réponse semble provenir…des gênes ! Des études d’une très grande envergure sur le sujet (publiés dans la revue américaine PLoS Genetics, il y a quelques semaines) ont en effet abouti à cette conclusion.

Lors de cette étude, les chercheurs ont inoculé à 17 volontaires non malades une souche de la grippe saisonnière H3/N2.

Bilan de l’expérience : 9 personnes sont tombées malades tandis que les 8 autres n’ont souffert d’absolument aucun symptôme.

Pour mieux comprendre et expliquer ces différentes réactions immunitaires, 16 échantillons ont été prélevés sur chaque patient pendant les 132 heures du test. Après analyse de ces derniers, les chercheurs ont pu obtenir une « carte détaillée de la réponse immunitaire des patients infectés », comme le précise Nicolas Dobigeon, co-auteur de l’étude.

Globalement, les différents traitements de données scientifiques ont ensuite dévoilé le fait que les gênes sont à l’origine de la réaction (ou absence de celle-ci) du système immunitaire lorsqu’il est en contact avec le virus de la grippe, ce qui explique pourquoi Madame X n’est jamais malade tandis que Madame Z réagit (...)

14:36 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grippe, femme, santé |  Facebook | |  Imprimer

07/10/2011

Vaccin contre la grippe: c'est parti !

Il y a encore un peu de soleil dans le ciel...mais le froid pique doucement la gorge et les premiers nez coulent ! Aucun doute, l'été est vraiment derrière nous. L’asbl « Question Santé » lance sa campagne de sensibilisation à la vaccination contre le virus de la grippe saisonnière. Cette campagne est principalement destinée aux professionnels de la santé mais aussi au grand public. Idéalement, la meilleure période pour la vaccination est du 15 octobre au 15 novembre. Les épidémies de grippe touchent la Belgique entre novembre et avril. Les vaccins sont déjà disponibles en pharmacie.

25/02/2009

Une découverte importante contre le virus de la grippe

Des chercheurs américains ont identifié un anticorps humain capable, lors d'expérimentations avec la souris, de neutraliser bon nombre de sous-types du virus de la grippe, y compris le H5N1, responsable de la grippe aviaire. Rien ne garantit encore que ces résultats, publiés dimanche 22 février sur le site de la revue Nature Structural amp; Molecular Biology, puissent être aisément transposés à l'homme et permettre la mise au point d'un vaccin 'universel' contre la grippe. Mais ils n'en constituent pas moins une importante avancée contre le virus de la grippe.

La grippe saisonnière tue plus de 250 000 personnes par an et les grandes pandémies - comme la grippe espagnole - dues à de nouvelles souches hautement pathogènes ont fait des millions de victimes. Face à cette maladie, il existe un moyen de prévention, la vaccination, efficace contre les épidémies saisonnières ; et des médicaments antiviraux, qui ne fonctionnent qu'au début de l'infection. L'idée d'une arme universelle contre le virus influenza a toujours buté sur la capacité de ce dernier à muter. Ainsi, la préparation du vaccin contre la grippe saisonnière change-t-elle chaque année, en fonction des sous-types viraux en cause.

Les sous-types du virus sont caractérisés par les antigènes - deux protéines : l'hémagglutinine (H) et la neuraminidase (N) - qu'ils portent à leur surface. Le H1N1, par exemple, fut l'agent de la grippe espagnole. Il existe à ce jour seize variétés d'hémagglutinine et neuf de neuraminidase. Jusqu'à présent, il n'avait pas été possible d'identifier une partie suffisamment constante dans le virus pour servir de base à un vaccin 'universel'. Jianhua Sui (Harvard Medical School, Boston) et ses collègues ont sélectionné des anticorps dans des échantillons de sérum prélevés sur des personnes infectées à différentes époques par le virus grippal, et ont évalué leur capacité à neutraliser différents sous-types viraux. (Source : lemonde)

16/10/2008

Grippe: vaccinez-vous si vous êtes à risque

La grippe sévit durant les mois d’automne et d’hiver, par vagues épidémiques atteignant environ 5 % de la population, principalement des enfants et des adultes jeunes. La vaccination contre la grippe sera administrée chaque année, entre la mi-octobre et le début du mois de décembre (avant la poussée hivernale du virus). La grippe peut avoir des conséquences graves voire mortelles chez les sujets à risque de complication (personnes âgées de plus de 65 ans, certains malades chroniques…). Les recommandations habituelles portent sur la nécessité de vacciner annuellement toutes les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes plus jeunes à risque de complication. Le médecin peut conseiller le vaccin, à titre individuel, plus particulièrement aux personnes de 50 à 64 ans. Par ailleurs, une attention particulière sera portée aux personnes travaillant dans le domaine médical ou social. "La société Solvay Pharma a livré 660.000 vaccins Influvac dans un premier temps et 320.000 doses supplémentaires en septembre. Globalement, Solvay Pharma prévoit de mettre cette année 1,24 million de vaccins contre la grippe sur le marché belge" souligne l’APB, l’association pharmaceutique belge