Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/03/2012

La sexualité des Français


Désir, plaisir, préliminaires, masturbation, fantasmes, orgasme... plus de 3.000 Françaises de 15 à 80 ans ont répondu à cette enquête réalisée via internet avec le concours de l'Observatoire international du couple, et dévoilé par Philippe Brenot dans "Les femmes, le sexe et l'amour".

"La première leçon de cette enquête est lumineuse : les femmes en France sont aujourd'hui, dans la majorité des cas, libres de leur intimité, libres de la façon de vivre leur corps, leur sexualité et leur couple", dit le psychiatre, sexologue et anthropologue. "Cette femme libre a levé les tabous".

La masturbation "n'est plus une pratique taboue pour la grande majorité". 68% l'ont déjà pratiquée, contre seulement 19% en 1970 et 42% en 1992. (Source: dh.be)

 

Lire la suite

11:10 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : santé, sexe, france |  Facebook | |  Imprimer

26/02/2012

Présidentielle : le bilan de santé des candidats !

 huit semaines du premier tour, les candidats à l'élection présidentielle se disent en pleine forme, dans Le Quotidien du médecin, à paraître lundi. Le journal spécialisé a interrogé les onze prétendants en lice. Seul Dominique de Villepin (République Solidaire) a refusé de répondre. (source europe 1)

Nicolas Sarkozy. On connaissait la passion du président pour le footing et sa quasi abstinence à l’alcool. "Je me suis toujours tenu à une hygiène de vie assez stricte, je ne sors pas le soir, je ne bois pas, je ne fume pas même si j'ai une faiblesse pour le cigare de temps en temps", déclare le président-candidat.
François Hollande. Après avoir perdu près de 15 kilos, François Hollande est désormais très attentif à ce qu'il mange. Le candidat socialiste fait "du sport très régulièrement, cela fait partie de mon équilibre". Il note que pour obtenir le prêt de financement de sa campagne électorale il a "passé une visite médicale très complète, pour fournir toute garantie". Pareil pour François Bayrou (MoDem), "et les résultats sont bons".
(Plus d'infos sur Fan de santé )imagesCALY8JEH.jpg

27/01/2012

Au volant, le sommeil tue !

Le sommeil tue plus que la vitesse sur les routes françaises. Il est ainsi responsable de 15 à 20 % des accidents sur l'ensemble du réseau routier. C'est ce que nous rapporte l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, qui a mené une étude scientifique sur l'hypovigilance. Cette enquête a été financée par la " Fondation Vinci pour une conduite responsable ", fondation créée par Vinci afin d'améliorer la prévention des accidents de la route. (Plus d'infos sur femme en santé)IMG_0130.JPG

31/12/2011

Un additif pour les carburants dans les implants !

Les prothèses mammaires de la société PIP, plongée au coeur d'un scandale mondial, contenaient des composants industriels et chimiques, dont un additif pour les carburants, rapporte, lundi, RTL. "RTL s'est procuré la composition des prothèses mammaires frauduleuses. Au menu, un mélange de produits commandés à des entreprises de composants industriels et chimiques qui n'avaient jamais été testés cliniquement pour leur éventuelle nocivité sur l'organisme, dont un additif pour les carburants. Mélangés les uns aux autres, l'illusion était totale", souligne la radio. (Plus d'infos sur femme en santé)sein, implant, mammaire, france, belgique

31/10/2011

Le cuivre contre les microbes !

Le Centre Hospitalier de Rambouillet, non loin de Paris, est le premier hôpital en France qui met en place des surfaces antimicrobiennes en cuivre pour lutter contre les germes pathogènes et diminuer le risque d’infections nosocomiales.

Les services de réanimation et de pédiatrie ont été équipés de barres de lit, chariots, robinetterie, mains courantes, poignées de porte et plaques de propreté en cuivre et alliages de cuivre. Il a été démontré que les surfaces antimicrobiennes en cuivre anéantissent en permanence les bactéries, virus et moisissures – notamment le staphylocoque doré MRSA, C. difficile et Influenza A – dans les milieux hospitaliers.

Jean-Pierre Richard, directeur de l’hôpital de Rambouillet explique : « Les résultats de 15 ans de recherche scientifique dans les laboratoires et les hôpitaux, qui ont permis de démontrer les propriétés antimicrobiennes du cuivre, sont à l’origine de notre décision d’en équiper nos services de réanimation et de pédiatrie. Nous voulons pratiquer une politique de prévention à la pointe des innovations, en utilisant des matériaux qui n’auront aucun impact sur le travail de notre personnel médical. Le principal objectif de cette opération est d’améliorer le bien-être et la sécurité de nos patients. »

Lire la suite

16/03/2009

Près de sept femmes sur dix (67%) souffrant d'un cancer du sein au stade le plus avancé désirent une attention accrue du public pour leur maladie

Près de sept femmes sur dix (67%) souffrant d'un cancer du sein au stade le plus avancé désirent une attention accrue du public pour leur maladie. Une patiente sur deux (53%) estime d'ailleurs que ce type de cancer bénéficie d'une considération trop restreinte de la part du public, selon les résultats d'une étude menée à grande échelle à la demande du géant pharmaceutique américain Pfizer.
L'enquête BRIDGE, réalisée par l'institut de sondage Harris Interactive dans neuf pays (Belgique, Royaume-Uni, France, Espagne, Pologne, Etats-Unis, Argentine, Egypte et Mexique) a été menée auprès de 950 femmes, dont 108 Belges, souffrant d'un cancer du sein métastatique (CSM).
Le CSM constitue le stade le plus avancé du cancer du sein parce que les cellules cancéreuses se sont étendues à des organes autres que le sein (os, poumons, foie, cerveau). Le pronostic du CSM, qui reste souvent incurable, est généralement pessimiste. Les objectifs de traitements actuels se concentrent généralement sur le soulagement des symptômes, le retardement de la progression de la tumeur, l'amélioration de la qualité de vie et la prolongation de la survie.

Lire la suite

09/09/2008

Suicide: pas de plan national

Le0278602bbcaaf34daf47d11be76320b0.jpg (CPS) en Communauté française déplore, cette année encore, l'absence de plan national de prévention en Belgique, alors qu'environ 2.000 suicides sont recensés chaque année dans le pays. Le CPS profite de la Journée mondiale de la prévention du suicide, le 10 septembre, pour montrer aux différents niveaux de pouvoir, notamment en Communauté française, les preuves apportées par les nombreux programmes de prévention mis en place dans le monde. (Voir aussi Suicide des personnes âgées )
Avec plus d'un million de décès annuels dus aux suicides dans le monde, l'IASP (Association internationale pour la prévention du suicide) estime que ce fléau est un véritable problème de santé publique, avec des conséquences notamment coûteuses pour la société. Mais le suicide est désormais un problème qui peut faire l'objet d'une prévention efficace, comme en témoignent nombre de programmes et d'actions au niveau mondial. Globalement, en Belgique, le risque suicidaire augmente avec l'âge, avec un premier pic aux alentours de 45 ans et un deuxième pic important à partir de 75 ans. Les hommes semblent être plus enclins à se suicider.
Le taux moyen annuel des suicides était, en 1997, de 21 pour 100.000 habitants. Pour la tranche d'âge des plus de 75 ans, il s'élevait à près de 48/100.000 et à 42,5/100.000 chez les plus de 84 ans.
Face à cette réalité, le CPS a choisi de centrer sa cinquième journée de prévention du suicide sur la prévention auprès des personnes âgées. Il organise une conférence sur ce thème le mercredi 10 décembre (informations: www.preventionsuicide.be) et a édité une brochure d'information et de sensibilisation (téléchargeable sur le même site). Dès mercredi, un nouveau forum privé et dédié aux intervenants évoluant auprès de personnes âgées sera ouvert sur son site. (belga)