Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/02/2012

Le cerveau des drogués pas comme les autres !

Les chercheurs savaient déjà que le cerveau d’une personne souffrant d’accoutumance à la drogue présentait certaines caractéristiques, sans toutefois arriver à trancher si celles-ci existaient avant l’usage de la drogue ou en résultaient.

Pour tenter d’en savoir plus, les auteurs de cette étude parue dans la revue américaine Science datée du 3 février, ont étudié les réactions chez des sujets frères et sœurs, les uns prenant régulièrement de la drogue et les autres n’ayant pas d’antécédent d’abus d’alcool ou de drogue.

Lire la suite

04/01/2012

Cannabis chez nous

L'usage de cannabis en Région bruxelloise est deux fois plus important que dans le reste du pays, selon des chiffres livrés mercredi par la députée bruxelloise Bianca Debaets (CD&V) sur base des résultats fournis à l'une de ses questions parlementaires.

Selon Mme Debaets, neuf pour cent des Bruxellois âgés entre 15 et 64 ans ont consommé du cannabis au cours des douze derniers mois. La moyenne dans le reste du Royaume est de cinq pour cent. Selon ces statistiques, 15% des jeunes et jeunes adultes de la capitale fument régulièrement des joints.

Cet usage est plus répandu auprès des jeunes dotés d'un diplôme de l'enseignement supérieur. Ceux-ci représentent 11% des consommateurs, contre 3% pour ceux sans diplôme ou diplômés de l'enseignement primaire. Les hommes représentent en moyenne 11% des consommateurs d'herbe dans la capitale, contre 7% de femmes.

Pour la députée, ces chiffres démontrent la nécessité de faire davantage en matière de politique de prévention.

01/01/2012

Alcool et drogue: on vous surveille

L'Etat belge commencera cette année à répertorier l'ensemble des accros à l'alcool ou à la drogue qui suivent un traitement.

Une cinquantaine de centres, hôpitaux et institutions participent au projet mené pour la première fois au niveau national, ont indiqué mardi les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

On ne dispose pas de chiffres précis sur l'étendue de la dépendance à l'alcool et à la drogue, mais on estime, d'après les quotidiens, que la Belgique compte un demi million de personnes touchées par l'alcoolisme et environ 20.000 accros à la drogue.

L'Institut Scientifique pour la Santé Publique a mis au point un système national d'enregistrement. Toute personne qui entame un traitement reçoit depuis peu un questionnaire au sujet de son lieu de résidence, son niveau de formation, la fréquence de la consommation de drogue ou d'alcool.

La commission pour le respect de la vie privée a donné soin feu vert à la démarche. Les donnée à caractère personnel sont protégées.

11/12/2011

Dopage : 30% de contrôles en plus

Dès 2012, il y aura 30% de contrôles antidopage en plus en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les effectifs passeront de cinq médecins actuellement à 30, ce qui permettra de réaliser 1.500 contrôles par an, explique Anne Daloze, responsable de la cellule antidopage à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

En 2010, 1.113 contrôles avaient été effectués dans plus de 35 disciplines sportives.

Les futurs contrôles concerneront toujours principalement les pros mais les amateurs ne seront pas en reste. "70% des contrôles sont effectués sur l'élite, 30% sur les autres catégories", ajoute Anne Daloze.

Cette dernière estime que pour être efficaces, ces contrôles doivent s'accompagner de sanctions. Or, certaines fédérations sportives, notamment dans le bodybuilding, ne sanctionnent pas les sportifs contrôlés positivement.

29/08/2011

9,9% des conducteurs gravement blessés se sont avérés positifs au cannabis

 Parmi les conducteurs gravement blessés à la suite d'un accident de la route, les Belges sont les plus nombreux à avoir trop d'alcool ou de cannabis dans le sang, ressort-il d'un étude européenne de grande ampleur rapportée lundi par De Standaard et Het Nieuwsblad.

Pour l'enquête DRUID (Driving under the influence of drugs, alcohol and medicines) commandée par la Commission européenne, les hôpitaux ont comparé 2.500 échantillons sanguins provenant de six pays européens: Belgique, Pays-Bas, Italie, Danemark, Finlande et Lituanie.Chrysanthemum.jpg

Les blessés graves belges sont ceux qui présentent le plus de traces d'alcool dans le sang. Ainsi, 38% ont plus que les 0,5 gramme d'alcool par litre de sang autorisé. Plus précisément au niveau des hommes, un sur deux a même été testé positif. La moyenne belge se situe à 1,6, soit sept bières, ce qui n'est en fait pas plus élevé que dans les autres pays.

"Cette enquête ne veut pas dire que les Belges sont les plus gros buveurs mais
que l'alcool semble être un facteur de risque, sur la route, plus important que dans les autres pays", explique le coordinateur de l'étude, le professeur en toxicologie Alain Verstraete (UGent).

Il en est de même pour le cannabis. En Belgique, 9,9% des conducteurs gravement blessés se sont avérés positifs au cannabis, contre 1,6% au Pays-Bas.

"Cette étude démontre que nous devons être plus stricts", a réagi le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe (CD&V). "Il est temps de nous demander si les amendes ne devraient pas être revues à la hausse".

13/03/2009

Les jeunes sont dépendants !

Un jeune sur quatre a déjà joué pour de l'argent, même à des jeux qui sont interdits pour leur âge. Les jeunes consacrent en moyenne 33,2 euros par mois à des jeux de hasard, constate un communiqué du Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC). Ce dernier, qui craint que ces jeunes ne deviennent dépendants au jeu, attire l'attention des pouvoirs publics, des organisateurs et fournisseurs de jeux, dont la Loterie Nationale, sur leurs responsabilités.
Selon une étude du CRIOC ayant pour objectif d'évaluer la participation des jeunes (10 à 17 ans) aux jeux d'argent, ces derniers commencent à jouer à des jeux de hasard dès l'âge de 13 ans et 5 mois en moyenne. Trois jeunes joueurs sur cinq ont déjà acheté des billets à gratter sans difficulté, alors qu'ils sont mineurs et que c'est interdit par la loi. Les jeux de hasard gratuits en ligne sont les plus prisés par les jeunes. Ils y jouent en moyenne 4 fois par semaine, selon les résultats de cette étude.
Un jeune sur trois met en avant les billets à gratter comme jeu préféré. Un jeune sur sept dit que son préféré est le jeu de cartes pour de l'argent. Les autres jeux populaires sont la loterie et le poker.

Lire la suite

21/11/2008

Drogue: les jeunes en hausse

Une enquête récente constate une augmentation du nombre de jeunes ayant déjà essayé le cannabis. Avec un premier contact avec cette drogue dès l'âge de 13 ans, le jeune recherche en primeur de la consommation des produits incitants (produits contre la fatigue, pour une meilleure mémoire, pour de meilleures prestations intellectuelles, stimulants pour meilleures prestations sportives), ... voilà quelques éléments phares de l'étude réalisée par le CRIOC, en partenariat avec Radio Contact, afin d’évaluer la consommation de cannabis et d’autres drogues chez les jeunes (12-17 ans) et de permettre ainsi aux décideurs fédéraux, communautaires, régionaux et au monde de l’enseignement de disposer d’informations en matière de notoriété, perception, motivation et comportement des jeunes vis-à-vis de la consommation de celles-ci. drogue.jpg

Après analyse sur base de 1.065 interviews (45'-50') réalisées dans les écoles en Belgique, vous constaterez  notamment que:

  • La plupart des jeunes est consciente du caractère accoutumant et potentiellement dangereux de cannabis. Néanmoins, 1 jeune sur 2 pense que le danger peut être limité si l’on est prudent niveau quantité.
  • Seulement un utilisateur de cannabis actuel sur cinq essaie d’arrêter cette utilisation. La plupart des jeunes envisage bien d’arrêter dans l’avenir, mais pas à court terme. La majorité ne se sent pas non plus dépendante au cannabis. C’est une conclusion inquiétante, car elle signifie que la plus grande partie des utilisateurs ne s’inquiètent pas quant à leur propre utilisation de cannabis.
  • La majorité des parents ne savent pas que leur enfant utilise du cannabis. Le/La jeune ne va pas non plus informer ses parents facilement car il/elle pense qu’ils ne seront pas d’accord avec cela.
  • Peu de jeunes utilisent des produits qui amélioreraient des prestations physiques ou intellectuelles.
  • Et seulement un nombre très limité de jeunes utilisent une autre drogue, comme l’héroïne, etc, ... 1 jeune sur 4 a déjà utilisé des médicaments, comme des calmants, des amphétamines,...

21/08/2008

Drogues et à l'alcool : test en ligne

L'asbl Infor-Drogues vient de lancer un test en ligne sur son site internet permettant à tout un chacun d'évaluer où il en est par rapport à sa consommation de drogues et d'alcool. Le site www.stopouencore.be propose une série de huit tests grâce auxquels le public peut déterminer en quelques clics sa dépendance au cannabis, à l'alcool, à l'ecstasy, à la cocaïne, au speed, aux jeux d'argent, à l'internet ou aux somnifères.  Il est possible de faire ces tests de façon totalement anonyme et gratuite.

A l'issue du test, l'internaute reçoit un avis "sur mesure" qui lui permet de prendre conscience de sa consommation afin d'en prévenir ou d'en réduire les risques les plus importants. En fonction du résultat, l'internaute est éventuellement encouragé à poursuivre le contact avec Infor-Drogues par téléphone ou par courriel.

La 'Druglijn', la ligne d'assistance téléphonique flamande en matière de drogues, avait déjà mis en ligne au début de l'année un test (www.hoeveelisteveel.be) permettant d'évaluer sa propre consommation d'alcool et de drogue afin de répondre aux questions liées aux risques de santé encourus pas ces consommations. (Belga)

Infos complémentaires en matière de drogue: http://www.educationsante.be/es/article.php?id=131, http://www.maisonmedicale.org/IMG/pdf/SC39_R_flament.pdf, http://www.iph.fgov.be/reitox/FR/progdrogues.htm,