Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/02/2012

Limiter davantage la caféine dans les boissons aromatisées

Le Conseil supérieur de la santé (CSS) souhaite limiter davantage la caféine dans les boissons aromatisées non alcoolisées et réglementer les compléments nutritionnels à base de caféine, indique-t-il dans un communiqué. Le Conseil supérieur de la santé a réalisé un état des lieux des habitudes de consommation en Belgique, sur demande de la ministre de la Santé publique.

Sur base des derniers développements et afin de protéger la santé publique, "le CSS estime que la limite actuelle de 320 mg de caféine par litre pour les boissons aromatisées non alcoolisées (type "sodas" et boissons énergisantes) est trop élevée et recommande de la baisser à 150 mg de caféine par litre", explique l'instance dans un communiqué.

Le Conseil supérieur de la santé demande par ailleurs que la quantité de caféine apportée par tout complément alimentaire contenant de la caféine ou par tout autre produit auquel de la caféine aurait été ajoutée, soit limitée à 80 mg de caféine par portion journalière.

De plus, le CSS considère que l'étiquetage de ces produits devrait porter une mention d'avertissement visant à limiter le nombre d'unités consommées par jour.
En Belgique, environ un quart de la population adulte belge dépasse l'apport de 210 mg/jour au-dessus duquel on peut observer un accroissement de l'anxiété, explique le communiqué. Par contre, seule une très petite fraction de cette même population (moins de 5 %) dépasse l'apport maximal de 400 mg/jour.

06/11/2011

Café et grossesse: ne pas en boire trop

Certaines études ont montré qu'une consommation de quatre à sept tasses de café par jour chez une femme enceinte doublait le risque de faire une fausse couche, d'avoir un enfant mort-né ou un enfant de faible poids à la naissance. Mais qu'en est-il d'une consommation de moindre importance ?santé, grossesse, café, femme, canada

C'est ce qu'Anick Bérard, professeure à la Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal, et son étudiante à la maitrise Rihab Gamaoun ont voulu savoir en recherchant les corrélations possibles entre consommation de café et nouveau-nés de faible poids.  "La seule norme concerne toutes les femmes en âge de procréer, à qui l'on conseille de se limiter à trois tasses par jour", mentionne Anick Bérard qui voit, dans l'absence de lignes plus précises, un manque de souci à l'égard de la santé périnatale.

Si la norme s'adresse à toutes les femmes en âge d'avoir des enfants, c'est à cause des risques de fausse couche, un avortement spontané pouvant survenir avant même que la femme sache qu'elle est enceinte. Aux États-Unis, les organismes de santé recommandent aux femmes enceintes de s'en tenir à deux tasses quotidiennement. (Plus d'infos sur femme en santé)