Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/01/2012

Au volant, le sommeil tue !

Le sommeil tue plus que la vitesse sur les routes françaises. Il est ainsi responsable de 15 à 20 % des accidents sur l'ensemble du réseau routier. C'est ce que nous rapporte l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, qui a mené une étude scientifique sur l'hypovigilance. Cette enquête a été financée par la " Fondation Vinci pour une conduite responsable ", fondation créée par Vinci afin d'améliorer la prévention des accidents de la route. (Plus d'infos sur femme en santé)IMG_0130.JPG

05/01/2012

De plus en plus de travailleurs sont déclarés malades chaque année

En 2010, le nombre de jours indemnisés a augmenté de 5,4% selon les derniers chiffres de l'INAMI.

L'augmentation des jours de maladie touche aussi bien les ouvriers (+5,24%) que les employés (+5,62%), lit-on vendredi dans L'Avenir. En cinq ans, le nombre de jours indemnisés a bondi de 22,9 millions à 29,4 millions soit l'équivalent de 134.000 personnes indemnisées pendant une année complète.

L'absentéisme des travailleurs pèse sur les comptes de l'INAMI (assurance maladie): 825,33 millions en 2005 et 1,21 milliard en 2009.

L'augmentation du nombre de travailleurs malades n'est pas une tendance propre à la Belgique mais à l'ensemble des pays industrialisés. La pression au travail et le stress de la crise sont parmi les explications de cet absentéisme.

03/01/2012

Êtes-vous en ordre de mutuelle?

 
Depuis le 1er janvier 2012, une loi belge impose aux assurés de souscrire une mutuelle en plus de l’assurance obligatoire traditionnelle. (source: mutuelle-land.fr)mutuelle, santé, vivre, belgique
 
C’est en effet suite aux plaintes des assureurs privés pour concurrence déloyale que le gouvernement belge a décidé d’agir. 
Assuralia, groupement professionnel des entreprises d’assurance en Belgique a en effet dénoncé les modalités des organismes de mutuelle santé « qui n’était pas conforme aux règles européennes ». La Commission européenne a ainsi contraint le gouvernement à modifier les lois.
 
 

Lire la suite

01/01/2012

Alcool et drogue: on vous surveille

L'Etat belge commencera cette année à répertorier l'ensemble des accros à l'alcool ou à la drogue qui suivent un traitement.

Une cinquantaine de centres, hôpitaux et institutions participent au projet mené pour la première fois au niveau national, ont indiqué mardi les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

On ne dispose pas de chiffres précis sur l'étendue de la dépendance à l'alcool et à la drogue, mais on estime, d'après les quotidiens, que la Belgique compte un demi million de personnes touchées par l'alcoolisme et environ 20.000 accros à la drogue.

L'Institut Scientifique pour la Santé Publique a mis au point un système national d'enregistrement. Toute personne qui entame un traitement reçoit depuis peu un questionnaire au sujet de son lieu de résidence, son niveau de formation, la fréquence de la consommation de drogue ou d'alcool.

La commission pour le respect de la vie privée a donné soin feu vert à la démarche. Les donnée à caractère personnel sont protégées.

31/12/2011

Un additif pour les carburants dans les implants !

Les prothèses mammaires de la société PIP, plongée au coeur d'un scandale mondial, contenaient des composants industriels et chimiques, dont un additif pour les carburants, rapporte, lundi, RTL. "RTL s'est procuré la composition des prothèses mammaires frauduleuses. Au menu, un mélange de produits commandés à des entreprises de composants industriels et chimiques qui n'avaient jamais été testés cliniquement pour leur éventuelle nocivité sur l'organisme, dont un additif pour les carburants. Mélangés les uns aux autres, l'illusion était totale", souligne la radio. (Plus d'infos sur femme en santé)sein, implant, mammaire, france, belgique

30/12/2011

Avortement : les chiffres

 

 Un quart des avortements en Belgique est pratiqué sur des femmes de moins de 20 ans. La Belgique arrive ainsi en tête au sein de l'Union européenne, écrivent lundi Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen sur base de chiffres de l'UE.

L'étude, qui est parue dans un article d'une revue gynécologique, a notamment examiné le nombre de femmes de moins de 20 ans dans l'Union européenne qui ont subi un avortement en 2008. En Belgique, ce chiffre s'est élevé à 14,7 femmes sur 1.000, soit 25,2 pc du nombre total d'avortements.


La sénatrice sp.a Marleen Temmerman estime que cette étude montre surtout que les femmes plus âgées ont moins de grossesses non désirées car elles ont plus facilement accès aux contraceptifs. "Une fois qu'un médecin a décidé quel contraceptif était adapté, la femme devrait être en permanence en mesure de l'obtenir, sans avoir à chaque fois besoin d'une nouvelle prescription", juge-t-elle.


En 2008, 1,2 million de grossesses ont été interrompues en Europe chez des femmes âgées entre 15 et 49 ans, soit en moyenne un peu plus de 10 avortements pour 1.000 femmes fertiles. La Belgique se situe sous cette moyenne avec 7,5 sur 1.000 ou 18.595 interruptions de grossesse.

08/10/2011

7 viols par jour en Belgique

Selon SOS Viol, on compterait pas moins de 7 viols par jour en Belgique. Une estimation réalisée sur base des plaintes enregistrées par la police, précise-t-on à l’association. (source:dh.be)

Dans la réalité, ce chiffre serait donc bien plus important, compte tenu du fait que de nombreuses victimes n’osent tout simplement pas dénoncer les faits auprès des autorités.

Dans 75 % des cas, le violeur est quelqu’un que la victime connaît, le plus souvent une personne de son entourage direct, nous précise Joëlle Delmarcelle, psychologue à SOS Viol, l’association qui vient en aide aux victimes d’agressions sexuelles.

Lire la suite

05/09/2011

Cancer du sein : faites de l'exercice !

Plusieurs conclusions de récentes enquêtes révèlent les mêmes chiffres : une réduction du risque de 25 % de cancer du sein chez la femme par la prise en compte des facteurs modifiables tels que ­sédentarité, poids et alcool.  (Source: femmes en santé) femmes, santé, belgique, tabac, alcool

Pratiquer trois heures par semaine une ­activité physique : marche rapide, vélo, gymnastique douce, natation… 2. Consommer le moins possible de graisses saturées, éviter les plats en sauce, ceux provenant de l’industrie alimentaire, les sucres rapides. Limiter la viande rouge à 300 grammes par semaine. Favoriser les aliments riches en fibres (brocolis, choux-fleurs, etc.) qui, en accélérant le transit intestinal, éliminent les résidus potentiellement cancérigènes. Privilégier les poissons riches en oméga 3 : thon, morue, sardines, etc. 3. Eliminer tabac et alcool. (source: Paris Match)

08/12/2010

En Belgique, 13% des jeunes garçons et 10% des filles sont obèses

L'espérance de vie à la naissance a augmenté de six ans dans l'UE depuis 1980, mais, malgré les campagnes d'information, trop d'adolescents, y compris en Belgique, sont obèses et fument, au risque de le payer d'un accident cardio-vasculaire ou d'un cancer, deux des principales causes de mortalité, souligne un rapport publié mardi à Bruxelles par la Commission européenne. "Plus de la moitié de la population totale de l'UE est désormais en situation de surpoids et 15,5% est obèse", précise ce rapport intitulé "Panorama de la santé : Europe 2010" réalisé par la Commission européenne et l'OCDE. obèse.jpg

Mais, plus préoccupant, "un jeune Européen sur sept âgé de 11 à 15 ans est en surpoids ou obèse", et même un sur cinq dans les pays du sud de l'UE : Malte (29,5%), Grèce (18,8%), Portugal (18,8%), Italie (18,3%) et Espagne (16,7%).

En Belgique, 13% des jeunes garçons et 10% des filles sont obèses.

Les jeunes fument en outre régulièrement à partir de 15 ans et boivent beaucoup. 40% des jeunes de 15 ans au Danemark, en Lituanie, au Royaume-Uni, en Finlande et en Bulgarie avouent avoir été saouls au moins deux fois. En Belgique, ce taux est de 32% pour les garçons, et de 22% chez les filles.

Or, ces habitudes sont à l'origine de maladies cardio-vasculaires, provoquent 40% des décès dans l'UE, et de différents cancers.

Ces données montrent d'"importants écarts entre les pays européens en termes d'état de santé de la population, de facteurs de risques pour la santé, de niveaux de dépenses de santé et de sources de financement", ont souligné la Commission et l'OCDE.

"Contraints de réduire leurs déficits budgétaires, les pouvoirs publics dans l'UE sont confrontés à des choix difficiles à court terme : freiner la croissance des dépenses publiques de santé, réduire les dépenses dans d'autre secteurs ou augmenter les impôts ou les cotisations de sécurité sociale", conclut le rapport consultable sur internet http://ec.europa.eu/health/reports/european/.

Celui-ci montre que, bien qu'en baisse, les maladies cardiaques restent la première cause de décès (40%) dans l'Union.

Le nombre de médecins par habitant en Europe a légèrement augmenté depuis 2000 dans tous les pays européens, à l'exception de la Slovaquie. On compte en moyenne 3,3 médecins par 1.000 habitant dans l'UE. La Belgique est toutefois sous cette moyenne, avec un taux de 3,0, soit une hausse de 0,8 point de pourcentage par rapport à 2000. obésité2.jpg

Enfin les dépenses de santé en Europe ont progressé plus vite que la croissance économique. En 2008, les Etats membres de l'UE y ont consacré, en moyenne, 8,3% de leur PNB, contre 7,3% encore en 1998. La Belgique figure dans le peloton de tête européen, les soins de santé y représentant 10,2% de sa richesse.

14/05/2009

Grippe A/H1N1 : un nouveau cas belge

Le deuxième cas de grippe A/H1N1 confirmé en Belgique est un homme de 23 ans, originaire de la région anversoise, et de retour des Etats-Unis, a déclaré jeudi la ministre de la Santé Laurette Onkelinx.
Tout comme le premier malade confirmé en Belgique - un Gantois de 28 ans -, le jeune homme était revenu le 11 mai dernier d'un voyage aux Etats-Unis, où il avait passé 5 jours à Los Angeles et 5 jours à New York. Il n'existe cependant aucun lien entre les 2 patients qui ont voyagé sur 2 compagnies aériennes différentes, a assuré la ministre.
Transporté à l'hôpital Saint-Pierre, à Bruxelles, l'état du second malade ne suscite pas d'inquiétude. "Il a les symptômes d'une bonne grosse grippe et a été mis en isolement", a poursuivi Laurette Onkelinx en soulignant le bon fonctionnement du plan mis en place.
"Le patient s'est d'abord rendu dans un hôpital de proximité où il a été décidé de procéder à des analyses. On a appris ce jeudi à 14 heures que les tests pratiqués étaient positifs", a-t-elle expliqué. Une quinzaine de personnes de son entourage ont également été contactées.
Par ailleurs, six autres cas suspects font actuellement l'objet d'analyses en Belgique. Les résultats de ces tests seront connus demain/vendredi. "Il se peut qu'il y ait d'autres cas positifs", a encore indiqué la ministre en rappelant que 25 lits étaient disponibles à Saint-Pierre et que dans chaque province, "il y a un hôpital de référence avec lequel nous collaborons".
A ce jour, l'OMS a confirmé plus de 6.000 cas de grippe A/H1N1. Soixante-cinq personnes en sont décédées, dont une soixantaine au Mexique où l'épidémie semble avoir

Lire la suite