Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/06/2012

Positions et sexualité

Que se passe-t-il sous la couette des Belges ? C-Date a tenté d'en savoir plus en réalisant une enquête sur la sexualité d'habitants de plusieurs pays (11 au total) dont la Belgique.
(source: dh.be)


Les résultats de cette enquête sont relayés ce jeudi par les journaux du groupe Sudpresse. Ils révèlent que les hommes et les femmes de notre pays ont notamment des positions favorites différentes en ce qui concerne l'accouplement.

Ainsi, monsieur met la levrette en tête de sa liste tandis que madame privilégie le missionnaire. On apprend également qu'un Belge sur cinq indique faire l'amour tous les jours.

Et vous, plutôt levrette ou missionnaire? Ou autre...

10:56 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, santé |  Facebook | |  Imprimer

Hollande en bonne santé

C'est le journal "Le Point" qui l'annonce ce matin. Le président François Hollande est en bonne santé, après un examen clinique et paraclinique "qui s'est révélé normal", a annoncé mardi l'Élysée. "À la demande du président de la République, un examen médical et biologique lui a été pratiqué au service médical de la présidence de la République" et "l'examen clinique et paraclinique s'est révélé normal", affirme l'Élysée dans un communiqué de deux paragraphes. (Source: Fan de santé)

10:45 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hollande, santé |  Facebook | |  Imprimer

05/06/2012

Hygiène : santé et smartphone

Le saviez-vous ? 33% des utilisateurs belges de smartphones reconnaissent utiliser leur engin aux toilettes. C'est ce qui ressort d'une enquête online qui a été menée auprès de 800 utilisateurs aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Pays-Bas et en Belgique.  (Source: dh.be)


Le smartphone a pris une place grandissante dans nos vies. Outre son utilisation lors de leurs séances de production et de méditation au petit coin, les possesseurs belges de smartphones sont 28 % à jouer avec lorsqu'ils sont devant leur télévision.


Mais plus étonnant, 56% des utilisateurs avouent l'employer lorsqu'ils sont en présence de leur famille ou de leurs amis. Ca fait toujours plaisir.


Ceci dit 72 % utilisent aussi leur smartphone pour rester en contact avec les mêmes personnes, notamment via les réseaux sociaux. Deux autres motifs d'utilisation invoqués sont : se faciliter la vie grâce à l'accès aux informations (58%) et se divertir (51%)


Un autre chiffre qui ressort de cette étude est 36. C'est à dire le pourcentage de Belges qui utilisent leur appareil pendant qu'ils conduisent leur voiture. Une statistique qui ne fera pas sourire du côté de l'IBSR, mais qui est meilleure que celle de nos amis américains qui sont 50% à pratiquer cette mauvaise habitude.

8 "Non" au soleil !

Quand la peau est bronzée, elle ne peut pas pour autant sepasser de protection solaire ! Car si elle bénéficie d’une meilleure protection naturelle grâce à la production de la mélanine, elle peut encore et toujours être victime de coup de soleil.

NON

Les séances de banc solaire ne préparent pas la peau ausoleil. Elles l’abîment surtout et accélèrent son vieillissement en détruisant prématurément les fibres de collagène et d’élastine. Mais une peau de phototype I ou II qui ne bronze pas naturellement ne bronzera pas mieux grâce à plusieurs séances de banc solaire…

NON

On ne peut pas mettre de parfum quand on s’expose aux rayons du soleil sous peine de voir apparaître de vilaines taches qui ne partiront plus jamais !

NON

Ce n’est pas parce qu’on met des protections solaires de très haute protection (SPF 50 +) qu’on peut rester plus longtemps sous le soleil. Les Indices de protection doivent surtout être choisis sur base du type de peau et des conditions d’ensoleillement auxquelles on s’expose. Mais un indice 50 ne multiplie pas le temps d’exposition par deux par rapport à un indice 25. (Plus d'infos sur Topic santé)

11:33 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil, santé, topic |  Facebook | |  Imprimer

03/06/2012

Examens : bien manger et se reposer !

Les examens ! Une période où l'alimentation et le sommeil sont importants. Le sommeil est indispensable à la restauration nocturne de votre énergie et au fonctionnement de votre mémoire.

Tout ce que vous avez appris pendant la journée se stocke et s'organise dans votre cerveau pendant v
otre sommeil. Sans sommeil, la mémoire ne fonctionne pas normalement et vous risquez d'oublier une grande partie des connaissances que vous pensiez avoir acquises. Si vous dormez de 22 h à 6 h, vous serez beaucoup plus en forme que si vous dormez de 1 h à 9 h.


Que manger?

Pour un étudiant, l'élément le plus important est le cerveau ! Il lui faut donc du glucose. Ce dernier ne vient pas que des bonbons ou du chocolat évidemment !

 

Il doit venir même en priorité sous forme de glucides complexes : le pain, les céréales, la pomme de terre, le riz, les pâtes… Il en faut à chaque repas : matin, midi et soir !

En période d'examen, on pense aussi inévitablement aux vitamines et autres compléments alimentaires. Avant toute chose, il convient de puiser chaque jour dans les fruits frais, les légumes crus et cuits. Les noix, noisette et amandes sont une très bonne source de magnésium.

Un étudiant oublie aussi souvent les légumineuses et les fibres alimentaires. N'hésitez pas à en mettre dans vos repas !

 

Enfin, les aliments trop gras (aliments en sauces, fritures…) et les repas trop copieux ne sont pas les bienvenus pour l'étudiant. Ils fatiguent et ne favorisent pas un bon sommeil. (Plus d'infos sur Topic santé)

02/06/2012

L'enfant, l'école et l'hôpital

305 élèves du primaire et 168 élèves du secondaire concernés l'année passée. Le coût moyen de la scolarité d’un élève dans l’enseignement spécialisé s’élève à 13 941 euros selon le journal du Médecin.

L’offre d’enseignement aux enfants et adolescents hospitalisés pour une longue durée est souvent méconnue du monde médical et/ou scolaire. Pourtant elle existe. (Plus d'infos sur Fan de santé)

01/06/2012

Soleil : "la vidéo" qui vous protège la peau !

Quelle serait ta réaction si, en te réveillant un beau matin, tu te retrouvais nez à nez avec ta belle-mère au lieu de ta petite amie dans ton lit?  (VOIR LA VIDEO)
 
C’est l’expérience que la Fondation contre le Cancer a fait vivre à 5 jeunes couples. La Fondation contre le cancer vient de lancer une campagne choc contre le cancer de la peau !
 
Le cancer de la peau survient habituellement chez les personnes de plus de 50 ans ou plus tôt si exposition prolongée et/ou intense au soleil. Une personne sur 6 développera un cancer de la peau au cours de sa vie. Vous pouvez retrouver de nombreuses informations concrètes dans notre Topic spécial Peau. (Plus d'infos sur Topic Santé)

santé : 10 jours de vacances, c'est bon

C'est la question que l'on se pose toujours...a-t-on pris assez de vacances? La réponse est toujours la même : PAS ASSEZ ! Pourquoi? Souvent la réponse fuse...pas assez reposé ! Cette sensation repose-t-elle sur des faits réels? Une étude scientifique analysée au canada par le site internet psychomédia fait le point sur la question.
(Plus d'infos sur Topic Santé)

Les bénéfices pour le bien-être mental et professionnel des vacances atteindrait un pic après environ 10 jours, selon une thèse doctorale de l'University of the Rockies (Colorado Springs, États-Unis).

Dena Ann Dries a mené cette étude avec 143 employés à temps plein, âgés de 21 à 62 ans, l'âge médian étant de 41 ans. Elle a constaté que des vacances assez longues peuvent aider à stabiliser la santé mentale et favoriser le "bien-être professionnel". Mais, dit-elle, "il y a un point à partir duquel ajouter des journées de vacances cesse d'améliorer la satisfaction par rapport au travail et d'avoir un impact sur le maintien à l'emploi et le bien-être professionnel", dit-elle.

Les participants qui prenaient plus que 3 semaines de vacances ne présentaient aucune différence significative (concernant différentes variables mesurées) par rapport à ceux qui prenaient environ 10 jours à l'exception de ceux qui étaient en état de "burn-out extrême", précise-t-elle.

Des études précédentes, indique-t-elle, ont conclut que 10 à 14 jours peuvent être une durée de vacances optimale.(Plus d'infos sur Topic Santé)

13:17 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances, santé |  Facebook | |  Imprimer

31/05/2012

Plus de visites chez le médecin

Les médecins généralistes belges ont effectué l'an dernier un peu plus de 32 millions de consultations, soit 925.000 de plus qu'un an auparavant. La crise joue un rôle dans cette hausse du nombre de consultations, indiquent vendredi des généralistes dans les quotidiens Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.
Les chiffres émanent de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami). Ils montrent également un pic en 2008 et 2009, des années également fortement touchées par la crise.
Notre culture aurait également un impact sur le nombre élevé de Belges qui se rendent chez leur généraliste, selon le virologue Marc Van Ranst, qui explique notamment que 60 pc des Belges qui souffrent de la grippe vont chez le médecin, contre seulement 40 pc des Néerlandais.
Toutes ces consultations pèsent lourd sur la facture de notre système de soins de santé. L'an dernier, l'Inami a remboursé 1,1 milliard d'euros aux patients, soit 450 millions de plus qu'il y a dix ans. (Source: Belga

13:18 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : médecin, santé |  Facebook | |  Imprimer

30/05/2012

Le secret du bide à bière !

D'après des scientifiques suédois, le bide à bière est un mythe. La boisson ne serait pas la seule responsable du gras de la bedaine


Le fameux bide à bière... Existe-t-il vraiment ? Pas selon des chercheurs de Göteborg qui ont mené une enquête sur le lien de causalité entre la panse et la bière.

Pour ce faire, l'équipe s'est rendue en Allemagne et a suivi pendant 8,5 ans 20.000 Allemands (femmes, enfants et hommes).

L'étude a permis d'affirmer qu'une trop grande consommation pouvait entraîner une prise de poids au niveau de tout le corps, et pas uniquement dans la région de la bedaine.

Une alimentation trop grasse conjuguée à une trop grande consommation de bières seraient donc à l'origine du légendaire bide à bière. (Source: dh.be)

09:44 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : santé, bide, bière |  Facebook | |  Imprimer

28/05/2012

Attention aux yeux de vos enfants

Les lunettes de soleil constituent la protection idéale contre le rayonnement solaire, encore faut-il qu’elles soient efficaces et, pour cela, que leurs caractéristiques répondent à cet usage. (Plus d'infos sur Topic Santé)
 
Les yeux des enfants sont beaucoup plus transparents à la lumière que les yeux des adultes. La transmission à travers l’œil des UV A, et même des UV B est quasi totale chez les bébés, elle diminue progressivement avec l’âge.
Avant l’âge d’un an, 90 % des UV A et une proportion importante des UV B reçus par l’œil parviennent à la rétine du fait de la transparence quasi totale du cristallin. Vers 13 ans, environ 60 % des UV A et moins de 25 % des UV B sont transmis.
 
Un verre teinté arrêtera les rayonnements visibles et préservera de l’éblouissement mais, s’il n’est pas filtrant, il n’arrêtera pas les rayons ultraviolets invisibles. Pour préserver l’œil de ces rayonnements dangereux, il est nécessaire de les absorber partiellement ou en totalité à l’aide d’un filtre qui tient compte des longueurs d’onde de ces rayonnements.
 
La réglementation européenne impose aux fabricants et distributeurs de lunettes de soleil des verres dont la filtration des UV est proportionnelle à celle de la lumière visible à savoir :
− catégorie 0 : transmission limitée entre 80 et 100 % de la lumière visible et inférieure à 8 - 10 % pour les UV B ;
− catégorie 1 : transmission limitée entre 43 et 80 % de la lumière visible et inférieure à 4,3 - 8 % pour les UV B ;
− catégorie 2 : transmission limitée entre 18 et 43 % de la lumière visible et inférieure à 1,8 - 4,3 %pour les UV B ;
− catégorie 3 : transmission limitée entre 8 et 18 % de la lumière visible et inférieure à 0,8 - 1,8 % pour les UV B ;
− catégorie 4 : transmission limitée entre 3 et 8% de la lumière visible et inférieure à 0,3 - 0,8 % pour les UV B.

27/05/2012

Enquête sur l'obésité : participez !

A l’occasion de cette Journée nationale contre l’obésité, l’ULg et le CHU de Liège lancent une grande enquête interrégionale sur la thématique du surpoids et de l’obésité. Cette enquête, développée avec des partenaires lorrains et luxembourgeois, s’étendra sur tout le territoire de la Grande Région. Le volet wallon de cette enquête est assuré par les partenaires liégeois.MonAvisADuPoids.jpg
 

L’enquête vise, pour la première fois, à donner la parole, à une large échelle, aux personnes adultes (à partir de 18 ans) en surpoids ou obèses. Via un questionnaire en ligne anonyme et gratuit, accessible à l’adresse www.monavisadupoids.eu, les personnes qui se sentent concernées sont conviées à s’exprimer sur la manière avec laquelle elles vivent "avec leurs kilos en trop", leurs représentations, valeurs, besoins et attentes. Répondre au questionnaire ne prend que 10 minutes environ.
 
 
Considéré comme un problème majeur de santé publique, la problématique du surpoids et de l’obésité touche une personne sur deux dans nos régions. Le nombre de cas a doublé en 30 ans, et la situation est également alarmante chez les adolescents (15 à 25% sont en surpoids ou obèses).
 
Si les mécanismes biologiques de l’obésité sont de mieux en mieux cernés, on ne connaît pas bien, par contre, comment les personnes vivent et ressentent ce qui peut dans certains cas s’apparenter à une maladie.

25/05/2012

Faire un barbecue santé !

La cuisson au barbecue est-elle dangereuse? A priori, la réponse est non (sauf en cas de brûlure, évidemment), d’autant que la fréquence de consommation d’un barbecue est fortement dépendante de la météo… Explications avec quelques nuances importantes. Le site spécialisé dans la nutrition pour les professionnels, Food In Action fait le point sur la question. (Plus d'infos sur Topic santé)

La cuisson d’aliments à des températures élevées, en particulier en contact direct avec la flamme, conduit à la formation en surface de composés chimiques tels que les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dont certains, comme le benzopyrène (B(a)P), ont des propriétés cancérigènes.

 

L’ensemble des données scientifiques actuellement disponibles montre néanmoins que le risque de surexposition alimentaire à ces composés par l’utilisation du barbecue est tout à fait limité, si l’on respecte les principes d’utilisation des dispositifs techniques existant sur le marché, ainsi que certaines bonnes pratiques de cuisson. Cependant, cette pratique doit rester exceptionnelle et donc de loisir. Selon les données avancées par Santé Canada, organisme ministériel fédéral, les quantités de benzopyrène des viandes grillées au charbon de bois sont loin d’être négligeables.

 

Pour la saucisse grillée, les valeurs oscillent entre 0,17 et 0,63 mcg/kg et pour la viande, entre 2,60 et 11,20 mcg/kg selon la teneur en graisse. A titre de comparaison, les quantités inhalées avec la fumée de cigarette varient de 18 à 50 ng. Un gros steak de 250 g fournirait donc à lui-seul l’équivalent en benzopyrène d’un paquet de 20 cigarettes… (Plus d'infos sur Topic santé)

16:30 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : santé, barbecue |  Facebook | |  Imprimer

24/05/2012

Opérer la fibrillation auriculaire autrement

En Belgique, les premières européennes ou belges dans le domaine de la santé sont nombreuses. Cette semaine encore l'UZ Bruxelles a, comme premier hôpital en Europe, tenté un technique prévenant la rupture artérielle d'un arc aortique dilaté.

Cette fois, c'est à l'hôpital Saint-Luc que la technique progresse. La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme le plus fréquemment rencontré dans la population. Elle peut être causée par une maladie cardiaque ou survenir spontanément. Pour la première fois en Belgique francophone, une équipe des Cliniques universitaires Saint-Luc a réalisé une intervention par une approche hybride : chirurgien cardiaque et cardiologue électrophysiologiste ont collaboré étroitement en salle d’opération pour offrir au patient une prise en charge optimale.

La fibrillation auriculaire (FA) ne met pas directement la vie du patient en danger, mais réduit néanmoins l’espérance de vie. Elle peut entrainer de l’insuffisance cardiaque ou des complications thromboemboliques telles qu’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Cette pathologie, dont l’incidence augmente avec l’âge, peut se traiter à l’aide de médicaments, par cathétérisme cardiaque (ablation de la fibrillation auriculaire par isolation des veines pulmonaires) ou encore, exceptionnellement, par voie hybride chirurgicale.

Cette dernière option est indiquée pour les patients souffrant de fibrillation auriculaire persistante de longue date (50% des cas de FA), pour les patients récidivant de la FA malgré plusieurs tentatives d’ablation par voie endocavitaire ou encore pour les patients présentant une contre-indication à une ablation par voie endocavitaire conventionnelle. (Plus d'infos sur Topic Santé)

16:22 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coeur, santé |  Facebook | |  Imprimer

23/05/2012

47 % des Belges sont en surcharge pondérale

Ce 26 mai, c'est la journée nationale contre l'obésité. L'association Bold le dit assez souvent : "Un poids correct ne s'exprime pas uniquement en kilos. Les recommandations scientifiques sont claires: en trois étapes simples, on peut vérifier l'impact de son poids sur sa santé et ainsi savoir si vous souffrez de surcharge pondérale ou d'obésité."


Pour rappel, Plus la perte de poids est rapide plus elle risque d’être de courte durée.

De plus en plus de Belges sont touchés par les problèmes de poids. 47 % sont en surcharge pondérale et 14 % souffrent d'obésité. Chez les enfants et les adolescents, 10 à 20 % sont concernés. Conscients de ce problème de santé publique, les spécialistes de la Clinique de l’obésité des Cliniques universitaires Saint-Luc (UCL) proposent une approche originale pour les jeunes patients rencontrant des problèmes de poids. « L'obésité d'origine endocrinienne ou hormonale est rare, annonce d’emblée le Dr Véronique Beauloye, pédiatre endocrinologue et responsable de la Clinique de l’obésité des Cliniques universitaires Saint-Luc. Dans la majorité des cas, c'est plutôt le mode de vie qui doit être mis en cause. La dynamique familiale, l'environnement de l'enfant, la qualité de présence des parents pour leur enfant et les éventuelles difficultés scolaires sont des facteurs susceptibles d'amener à une prise de poids importante. » (Plus d'infos sur Topic Santé)

22/05/2012

Le plus petit coeur du monde

C’est un véritable exploit scientifique qu’a réalisé une équipe italienne : implanter le plus petit cœur artificiel au monde dans le corps d’un bébé de seize mois. L’enfant, qui souffrait d'une anomalie cardio-vasculaire, a reçu ce bijou de technologie en titane durant treize jours. Ce qui lui a permis de survivre jusqu'à sa transplantation cardiaque. (Source : Europe 1)

Grand comme un capuchon de stylo, aussi lourd que deux morceaux de sucre et capable de pomper 1,5 litre de sang à la minute, ce cœur a permis au bébé de vivre avant un don d’organes. Sans ce prototype expérimental jamais implanté dans la cage thoracique d’un si petit malade, il n’aurait pas survécu.

 

 

Cette opération méticuleuse s'est déroulée au mois de mars, dans un hôpital de Rome. Il a fallu huit heures aux médecins pour installer cette prothèse dans le thorax du bébé et connecter les minuscules artères de l’enfant à cette pompe artificielle. Une fois fait, les chirurgiens ont également relié le cœur à une batterie, disposée derrière l'oreille gauche du nourrisson.

Près de deux mois après l'intervention, l'enfant est en excellente santé.

Ce n’est pas le premier exploit de cette équipe médicale. Il y a deux ans, les médecins avaient réalisé la première implantation d’un cœur artificiel sur un mineur.

19/05/2012

Les hommes moins machos...qu'avant !

Les hommes d'aujourd'hui sont globalement des partenaires plus attentionnés, dans leur vie de couple comme en société, mais ils sont aussi jugés moins bons vivants et moins forts que ceux des générations passées. Autant dire que chacun pourra trouver matière à se réjouir - ou à s'inquiéter - en lisant les résultats de la dernière enquête Ifop-Lilly, «Regards croisés sur la masculinité». Le sondage, réalisé en ligne les 3 et 4 avril dernier sur un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans, dessine le portrait d'hommes moins caricaturaux qu'on ne le dit parfois.

Nombreux sont les hommes pour qui l'affirmation de la virilité n'est plus vécue comme une règle de vie. La masculinité s'est trouvée redéfinie par la prise de conscience que la sexualisation des rôles n'était pas une donnée naturelle immuable, dans une société civilisée, mais relevait nettement de processus de socialisation sexistes. Une évolution profonde qui ne se fait pas sans grincements de dents. C'est là pourtant un antidote à «la face sombre de la masculinité», dénoncée par les psychologues américains Louise Silverstein et Gary Brooks, au sujet de la propension masculine à l'impulsivité, l'agression et la violence. (Plus d'infos sur yahoo.fr et figaro.fr)

11:52 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : macho, homme, santé, sexe |  Facebook | |  Imprimer

18/05/2012

Le 112, ne l'ouliez pas !

Tous les ans, en Belgique, 10.000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque en dehors des centres hospitaliers. Seulement 5 à 10% d’entre elles échappent à la mort après avoir reçu des secours rapides et efficaces, c’est trop peu ! Des vies peuvent être facilement sauvées grâce à une intervention rapide et à la connaissance des gestes qui sauvent. (Plus d'infos sur Topic infos ) sans-titrelkkpokpok.png
 
L’utilisation des défibrillateurs externes automatiques, dont sont équipés de plus en plus de lieux publics, peuvent également sauver des vies. Mais il faut également informer et former les personnes à l’utilisation de ceux-ci, car elles ont souvent peur de se servir de cet appareil ou ne le connaissent tout simplement pas. "Il y a aussi encore trop de gens qui ne connaissent pas le numero d'appel d'urgence le 112 ou qui ont peur d'utilisation un défibrilateur" disent en coeur, les députés Brotchi, Morel, Trotta et du Bus.

17/05/2012

Lire, très bon pour votre cerveau !

Combien de neurones devons-nous solliciter pour lire une phrase ? Cette tâche, simple en apparence, mobilise de nombreux neurones dans des parties du cerveau éloignées les unes des autres. Comment alors mettre en commun l’activité de ces différents neurones pour déchiffrer les mots, leur donner un sens et comprendre une phrase ?
A Lyon, l’équipe Inserm dirigée par Jean-Philippe Lachaux au sein de l’Unité Inserm 1028 "Centre de recherche en Neurosciences" a mis en évidence la façon dont ces différentes parties du cerveau dialoguent à distance.

Ces travaux sont publiés dans la revue The Journal of Neuroscience
Pour lire et comprendre une phrase comme celle-ci, plusieurs régions de notre cerveau doivent intervenir pour reconnaitre le sens de chaque mot, leur associer une forme sonore et construire progressivement le sens du texte. (Plus d'infos sur Fan...de santé)

11:32 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : santé, cerveau, lire |  Facebook | |  Imprimer

16/05/2012

Mort subite des sportifs : que faire?

Depuis quelques années plusieurs accidents cardiaques (Foé, Féher, Puerta...) ont eu lieu sur les pelouses des terrains de football. Le plus récent est celui de Muamba, le joueur de Bolton. santé, sport, mort, subite

Lorsque le directeur médical du marathon de Londres, Sanjay Sharma, a été appelé le mois dernier pour une personne qui s'était effondrée suite à une suspicion d’arrêt cardiaque à un kilomètre de la ligne d'arrivée, il s'attendait à trouver un homme d’une septantaine d’année.
« J’ai du cacher ma surprise lorsque j'ai vu une femme jeune et athlétique » a-t-il expliqué. « J'ai dû me ressaisir pendant quelques secondes avant de commencer la réanimation ».
La personne allongée sur le sol était Claire Squires, âgée de 30 ans. Elle a mis en avant les pathologies cardiaques qui tuent des personnes jeunes, en forme et qui excellent dans leur discipline, tout comme le footballeur italien Piermario Morosini et le nageur olympique norvégien Alexander Dale Oen.
(Plus d'infos sur Fan de santé )