Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/10/2011

Les cartons dangereux pour la santé?

 

Les aliments conditionnés dans les emballages en carton absorbent les substances chimiques des encres contenues dans ces emballages, selon des tests réalisés par l'association UFC Que Choisir. Quelle est la proportion de produits contaminés ? Quels sont les risques ? (source: futurasciences.fr)cartons, santé, emballage, aliments, encre, chimique

 

 

Nos cartons alimentaires seraient-ils toxiques ? Pas en eux-mêmes semble-t-il. En revanche les substances chimiques contenues dans les encres utilisées par les industriels de l’agroalimentaire sont pointées du doigt par l’association UFC Que choisir. Suite aux résultats de tests réalisés en Allemagne et en Suisse, celle-ci a décidé d’effectuer ses propres analyses en France. Résultat : les aliments contenus par ces emballages en carton seraient fortement contaminés par la migration des encres d’imprimerie… vers leur contenu.

« Sur les 20 produits testés, 14 contiennent des niveaux préoccupants d’huiles minérales provenant des encres de ces emballages en carton », signale l’association. En outre, « deux produits, le couscous graine Tipiak et la chapelure Leader Price contiennent respectivement 50 et 10 fois la dose maximale recommandée ». Quant aux huiles Aromatiques , elles ont également été retrouvées dans ces aliments.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

30/09/2011

Des noix pour votre cerveau

noix2.jpgSelon des chercheurs hollandais, consommer des légumes, des noix, des choux, des champignons et des racines retarderait le déclin des fonctions cognitives. (source: gastronomiesanté)

Leur étude incluait 2613 participants, hommes et femmes, âgés de 43 ans ou plus. A 5 ans d’intervalle, en 1995 puis en 2002, ils ont répondu à 4 tests neuro-psychologiques et rempli un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires. Les tests psychologiques mesuraient les capacités cognitives générales aussi bien que certaines fonctions spécifiques telles que la mémoire, la vitesse de traitement des informations ou la souplesse cognitive.

Après 5 ans de suivi, le déclin cognitif paraît plus lent chez les plus gros consommateurs de légumes par rapport aux plus faibles consommateurs et, en particulier, chez les plus gros consommateurs de noix, de choux, de champignons et de racines (carottes, betteraves).
Il ressort également un effet négatif de l'ail, de l'oignon et du poireau, sans que les auteurs n’émettent d’hypothèse pour l’expliquer. Les fruits et les jus de fruits ne montrent, en revanche, pas d’effet particulier.

Qu'y a-t-il dans votre cigarette?

Plus de secret sur les ingrédients du tabac en Belgique. Le ministère fédéral de la Santé publie désormais sur son site la composition précise des 2.207 produits du tabac mis sur le marché. (voir le soir.be)

 images12.jpg

Le moteur de recherche permet de sélectionner les produits par marque, par fabricant et par type de produit (de la cigarette au tabac à chiquer). Pour chaque sélection, la banque de données signale les teneurs en goudron, en nicotine et en monoxyde de carbone (CO), mais surtout les multiples additifs, leur quantité et leur fonction (modificateurs de combustion, liants, agents de remplissage, colorants, plastifiants, adhésifs, solvants, humidifiants...).

Premier constat: l'extrême diversité des ingrédients et leur nombre très variable, selon le produit. La cigarette Marlboro affiche 61 ingrédients, contre 7 à peine pour les Gauloises brunes, ou 16 pour les Gitanes. Bon à savoir: celui qui fume une Marlboro inhale aussi du talc (un agent de remplissage), de l'oxyde d'hydroxyde de fer jaune (un colorant), du saccharose (un arôme), de la racine de réglisse (un autre arôme), du cacao (encore un arôme), ou du sulfate d'amonium, histoire d'assurer une bonne combustion.

Pour consulter la liste complète des 61 ingrédients de la Marlboro, une seule adresse: http://www.health.belgium.be/eportal (cliquer sur "Composition des produits du tabac maintenant disponible").

29/09/2011

Débat sur les honoraires de médecin

Un rapport de l’Inami dénonce la surévaluation de certains honoraires médicaux. Les écarts de revenus peuvent varier du simple au quintuple, selon la spécialité exercée par le médecin. 

Les experts déclarent la guerre aux honoraires médicaux « surévalués ». Le dernier rapport de la Commission de contrôle budgétaire de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami) n’épargne pas les médecins. Ou plutôt certains spécialistes : ceux qui bénéficient de « situations déviantes de surévaluation » des soins dispensés.

Dans la ligne de mire : la fameuse « nomenclature » des prestations de santé, cette liste officielle des 4.000 à 5.000 interventions médicales qui donnent lieu à un remboursement (total ou partiel) par l’assurance soins de santé. Une liste contestée, depuis le milieu des années 90, certains actes bénéficiant d’un financement excessif, alors que d’autres sont manifestement sous-rémunérés.

Les experts budgétaires de l’Inami relèvent que des efforts ont été accomplis, ces dernières années, « en vue de majorer les honoraires sous-évalués de certains spécialistes, mais jamais en procédant à un écrêtement des honoraires surévalués ».

L’enjeu financier n’est pas mince… En 2011, les honoraires médicaux représentent une masse globale de plus de 7 milliards d’euros, soit 27 % du budget des soins de santé (25,8 milliards).

Au Centre fédéral d’expertise des soins de santé, on nous confirme le problème : « Quand on compare les honoraires pratiqués en Belgique, en France et en Allemagne, où les médecins doivent respecter des quotas appliqués tant sur les tarifs que sur le nombre d’actes posés, notre pays se situe clairement dans la fourchette haute. Mais c’est bien plus le volume élevé de prestations qui est en cause, plutôt que le niveau des tarifs pratiqués. En clair, les médecins belges « produisent » beaucoup plus d’actes que les pays voisins ». (source: lesoir.be)

 

28/09/2011

20% des femmes sous tranquilisants en France

femme, bordeaux, tranquilisants, étude, somnifèresL'abus de tranquillisants et de somnifères durant des années augmenterait le risque d'entrée dans la maladie d'Alzheimer, selon les premiers résultats d'une étude française, dont le responsable appelle à agir pour réduire cette consommation dont les Français restent les champions. Pas loin du tiers des plus de 65 ans consomment des benzodiazépines comme tranquillisants ou comme somnifères, relève le Pr Bernard Bégaud, pharmaco-épidémiologiste (Inserm/université de Bordeaux). (plus d'infos sur femme ensanté)

27/09/2011

Fracture de la hanche: un risque de mourir !

Les femmes qui se fracturent la hanche entre 65 et 69 ans ont cinq fois plus de risque de mourir dans l'année qui suit que leurs semblables, en raison entre autres des complications post-opératoires, révèle une étude américaine.
Ce risque double pour les femmes âgées de 70 à 79 ans et triple pour les femmes de plus de 80 ans, explique cette étude financée par l'Institut national américain de la Santé et publiée dans les Archives de la médecine interne.centre de référence de santé mentale, femme, hanches, hospitalisation, médecine, opération, ostéoporose, sexe
(plus d'infos sur femmeensanté)

Le chlore dangereux pour la fertilité

Un quart des adolescents qui ont été exposés avant l'âge de 7 ans à 125 heures de piscine chlorée affichent un indicateur de fertilité anormal, rapporte mardi le Soir, sur base des résultats d'une étude du professeur Alfred Bernard, toxicologue à l'UCL et directeur de recherches FNRS. imagesCAUPJIAP.jpg

"Dans les piscines traitées au chlore, les produits organiques de dégradation attaquent l'organisme des enfants de moins de 7 ans à tel point que le risque de constater une fertilité défectueuse à l'âge adulte est augmenté de trois fois", souligne le journal.

La cause de ce problème n'est pas le chlore lui-même mais bien les particules qui résultent du contact du chlore avec les particules biologiques qu'amènent les nageurs, notamment l'urée, l'urine, la transpiration et la salive.

Les taux de ces produits diminuent si l'eau de baignade est régulièrement renouvelée, indique encore le Soir.

26/09/2011

Perte de poids: prudence avec Alli et Xenical

L'agence française du médicament (Afssaps) met en garde contre "le risque d'atteintes hépatiques rares mais graves" lors d'un traitement pour maigrir par des gélules d'orlistat, substance commercialisée en France sous les noms d'Alli et Xenical. (plus d'infos sur femmeensanté)

ET Chez nous?
Des analyses médicales sont en cours dans plusieurs pays d'Europe, à la suite de la découverte de plusieurs cas suspects liés à des gélules utilisées dans les traitements pour maigrir, a indiqué l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS), jointe lundi par l'Agence Belga. "Des analyses de cas de lésions graves, peut-être liées aux produits Xenical et Alli, utilisés lors de traitement d'amaigrissement, sont en cours dans différents pays d'Europe. L'Agence Européenne du Médicament (EMA) coordonne ces analyses. Il y a pour l'instant 21 cas suspects liés au Xenical, et 9 liés au Alli", a indiqué la porte-parole de l'AFMPS.

Tabac-stop cartonne !

L'interdiction de fumer dans les cafés semble pousser les fumeurs à mettre fin à leur addiction, rapporte mardi L'Avenir. A la fin de l'été, les services "tabac-stop" ont ainsi vu les demandes d'aides augmenter de 70 pc alors qu'elles étaient déjà en hausse de 40 pc fin juin. images12.jpg

"Il y a bien un lien entre ces demandes et l'interdiction de fumer dans les cafés", en vigueur depuis le 1er juillet dernier, déclare la députée wallonne Graziana Trotta (PS). "Les fumeurs se tournent davantage vers un accompagnement. On peut s'en réjouir."

Actuellement, on dénombre 34 centres d'aides aux fumeurs en Région wallonne. Aucun élargissement n'est pour l'instant envisagé

25/09/2011

Les oreilles des profs en danger !

Plus les profs crient sur leurs élèves, plus ces derniers hurleront. Les profs devraient donc, et ce, dans leur intérêt, baisser d’un ton. C’est l’une des leçons d’une étude menée par l’Idewe dans plusieurs établissements scolaires du Brabant flamand, visant à mesurer l’impact du bruit des écoliers sur les oreilles de leurs enseignants. (source.dh.be)

Conclusion : les profs, tout comme les enfants d’ailleurs, sont exposés à des niveaux sonores nuisibles. Pour en arriver à ce constat, les spécialistes de l’Idewe, le service externe de prévention et de protection au travail, ont mesuré le bruit et la résonance produits dans huit écoles. Les impacts de ceux-ci sur l’audition ont été observés chez 37 enseignants, dont 30 en maternelle et sept profs de sport. images20417074.jpg

C’est dans les cours de récréation et les salles de sport que le seuil nuisible fut le plus largement dépassé. “Le seuil nuisible est de 85 décibels. Dans la salle de sport d’une des écoles soumises à notre test, le pic maximum mesuré était de 127 décibels, ce qui correspond au bruit d’un chasseur à réaction au démarrage”, compare le coordinateur de cette étude, Dr Lode Godderis.

Pour ce qui est de la résonance, les spécialistes ont également constaté qu’excepté dans les classes, elle dépassait partout le seuil limite, et ce, particulièrement dans les salles de sport de ces écoles.

Parmi les profs interrogés, plus de 40 % ont déclaré avoir occasionnellement, voire souvent, des problèmes d’audition dans un environnement bruyant.

Notons que, chez nos voisins néerlandais, un professeur vient de porter plainte contre son établissement scolaire pour ses soucis auditifs. À Bruges, le voisin d’une crèche a attaqué cette dernière devant la justice pour les nuisances sonores que les enfants engendraient.

Selon le professeur Godderis, pour éviter que cette problématique ne prenne davantage d’ampleur à l’avenir, il est grand temps pour les écoles de prendre plusieurs mesures contre cette surexposition au bruit. “Il faut isoler les locaux, réorganiser la disposition des salles de sport en les divisant en trois parties afin de laisser celle du centre libre pour diminuer les décibels. Et puis, il faut aussi que les enseignants apprennent à s’exprimer moins fort et, du coup, les enfants ne crieront plus autant”, assure le Dr Lode Godderis

22/09/2011

La bronchiolite touche jusqu’à 6 000 nouveau-nés en Belgique

La première cause de bronchiolite du nourrisson est le très contagieux virus respiratoire syncytial (VRS). En Europe, le VRS est responsable de 42 à 45% des hospitalisations pour infections de l’appareil respiratoire inférieur chez les enfants de moins de deux ans.img_bronchio_03_lg.jpg La durée du séjour à l’hôpital varie entre 4 et 10 jours. Actuellement, les seuls moyens de protéger les nourrissons à risque contre la bronchiolite due au VRS sont la prévention et l’immunisation passive. Une meilleure protection des prématurés les plus âgés s'avère nécessaire. (Plus d'infos sur femme en santé)

21/09/2011

Sauver votre coeur !

A partir du 26 septembre, la Semaine du Coeur 2011 démarrera sa 32ème édition. Cette nouvelle édition portera sur le thème de l´infarctus du myocarde. coeur, santé, myocarde, infarctus, cardiologiesAu cours de cette semaine, des activités variées auront lieu dans plusieurs hôpitaux et centres cardiologiques de Belgique. Le site www.infoinfarctus.be vous fournira des conseils et des informations utiles sur la vie avant, pendant et après l´infarctus. Vous pouvez également cons...ulter notre site - www.liguecardiologique.be -pour plus d´informations sur les différents événements qui auront lieu pendant la Semaine du Coeur (26/09 au 02/10). La journée mondiale du coeur se tiendra quant à elle, le jeudi 29 septembre. Tout sur la santé du coeur des femmes sur femmeensanté

L'homéopathie pour tous !

D'après unr enquête de l’Ipsos réalisée pour le compte d’un grand laboratoire homéopathique, les médicaments homéopathiques sont utilisés par des adultes (45 %) mais également pour les enfants (29 %) et pour les animaux de compagnie (20 %). Les foyers qui ont recours aux médicaments homéopathiques, le font pour des pathologies chroniques ou aiguës telles que les maladies hivernales (49 %), les allergies (32 %), les coups, bleus, bosses (32 %) ou le stress (29 %). Cela expliquerait la fidélité des utilisateurs : 55 % en font usage depuis plus de 5 ans. (source: lesoir.be)homeopathie.jpg

Cette enquête est publiée quelques semaines après les conclusions du Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), organisme qui produit des analyses pour éclairer les pouvoirs publics dans ses décisions relatives aux soins de santé et à l’assurance-maladie. Sa conclusion était franche : « Il n’y a pas la moindre preuve scientifique que l’homéopathie soit efficace et pourtant elle est fort utilisée pour toutes sortes de maux. Les expériences positives des utilisateurs pourraient avoir à faire avec l’effet placebo, c’est-à-dire l’obtention d’un résultat en raison de l’attente de ce résultat par le patient et le thérapeute. ». Et l’organisme de recommander de réserver la pratique de l’homéopathie aux médecins, alors qu’aujourd’hui n’importe qui peut s’improviser homéopathe.

D’après cette nouvelle enquête, l’homéopathie séduit donc une large portion de la population, malgré l’absence d’études cliniques scientifiques traditionnelles. Un reproche que les « convaincus » écartent souvent en expliquant que celles-ci ne sont pas appropriées à l’objet qu’elles sont censées valider, l’homéopathie étant davantage une médecine personnalisée qui tient davantage compte de l’ensemble du patient. (source: lesoir.be)

19/09/2011

www.unmedicamentnestpasunbonbon.be

C’est avec cet intitulé de sa nouvelle campagne que l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé propose sous forme d’un dépliant, douze clés (notice et emballage, effets indésirables, pharmacie familiale, grossesse et allaitement…) pour un bon usage des médicaments. Elle rappelle que ces derniers peuvent être inefficaces, inadaptés voire dangereux, s’ils sont utilisés de manière inadéquate, sans l’avis du médecin ou du pharmacien et sans respecter les recommandations de la notice – bonbon, médicament, agence, notice, pharmacie, allaitementwww.unmedicamentnestpasunbonbon.be

18/09/2011

Contrôle de la santé de votre assiette

Selon le rapport annuel de l'AFSCA, 64.444 échantillons d'analyses ont été prélevés l'année passée dans les différents secteurs de la chaîne alimentaire. Un peu plus de 99% ont donc été certifiés conformes. Par ailleurs, en 2010, 154.836 inspections ont été initiées, soit le double par rapport à 2006: ici aussi les résultats sont encourageants avec 96,7% de conformité, dans différents domaines tels que la traçabilité, la qualité des infrastructures, la gestion des déchets, ou encore le bien-être animal.crioc, pizza, repas, santé, afsca, horeca

"Ces excellents résultats prouvent que la chaîne alimentaire du pays est très sûre. L'agence a montré, lors de la gestion de la crise de la bactérie E-coli, qu'elle est en mesure de réagir très rapidement. Nous avons les moyens de remonter très vite à la source d'une contamination, et notre pays remplissait les conditions pour la réexportation de viandes dès la levée de l'embargo russe"

, a indiqué Gil Houins, l'administrateur délégué de l'agence fédérale, venant confirmer les propos de sa ministre de tutelle.

En revanche, nous l'avons souligné, les résultats dans l'horeca sont clairement moins enthousiastes : l'AFSCA a en effet saisi (et détruit) cinq fois plus de denrées alimentaires dans l'horeca en 2010, soit 42 tonnes contre 8 tonnes en 2009 !

Pour expliquer cette hausse spectaculaire, il faut toutefois préciser que les contrôles horeca ont augmenté de 50% l'année passée, et on a recensé un plus grand nombre de denrées diverses saisies, comme l'eau minérale par exemple, qui pèse lourd dans le décompte final. Parmi les produits saisis, on compte néanmoins cinq tonnes de viande, cinq tonnes de poissons, plus de deux tonnes de produits de boulangerie, deux tonnes de fruits et 27 tonnes de denrées diverses. L'AFSCA a également ordonné en 2010 la fermeture temporaire de 72 entreprises, contre 84 en 2009, et adressé 6.038 avertissements, contre 5.573 en 2009. Les températures dans les frigos ont été certifiées non-conformes dans 10% des contrôles effectués.

Les pizzerias et les snacks

 

Sur 2.828 contrôles effectués dans les restaurants, 57,5% ont été jugés défavorables par rapport à l'infrastructure et l'hygiène de l'établissement. Les pizzerias et les vendeurs de pitas sont également pointés du doigt : 62,4% de contrôles défavorables sur 253 inspections dans les pizzerias, et 67,6% de contrôles défavorables sur 278 visites chez les vendeurs de pitas, d'ailleurs régulièrement dénoncés d'année en année.

La situation la plus négative reste… dans le milieu carcéral, avec 87,5% d'inspections défavorables pour seulement 8 contrôles opérés en prison. De nombreux autres secteurs de restauration collective, comme les hôpitaux, les écoles et les crèches, récoltent environ 40% de contrôles défavorables.

"L'AFSCA travaille en étroite collaboration avec les fédérations Horeca pour améliorer cette situation"

, a conclu Gil Houins, administrateur délégué.

Le CRIOC en profite pour rappeler sa position au sujet du Smiley, qui ne rencontre actuellement qu'un succès mitigé auprès du secteur : étiqueter les bons élèves au moyen d'un label est absurde, là où des efforts concrets seraient plus rapidement faits si les mauvais élèves étaient pointés du doigt comme mettant en danger la santé des consommateurs.

Les amendes perçues, enfin, ont atteint les 2 millions d'euros au total, pour tous les types d'inspections confondus.

Pour mémoire, l'AFSCA, qui vient de fêter ses dix ans, a été créée au lendemain de la crise de la dioxine. Ses objectifs étaient clairs, pour le premier ministre de l'époque, Guy Verhofstadt: "Une agence fédérale qui sera responsable de l'inspection pour le contrôle de la chaîne alimentaire." Le CRIOC l'encourage maintenant à communiquer encore plus, et sur des sujets plus larges, tels que les dernières études publiées dans les matières qui la concernent.

 

 

17/09/2011

Contrôler les GSM

Dans les magasins et dans toutes les campagnes publicitaires, il faudra bientôt indiquer la valeur de rayonnement de chaque GSM.

Voilà ce qu’on peut lire dans les journaux du groupe Corelio. Il s’agit là d’une initiative commune prise par le ministre de la protection de la consommation Paul Magnette (PS) et par sa collègue de parti Laurette Onkelinx, ministre de la santé. L’idée sous-jacente est de permettre au consommateur de choisir en connaissance de cause un GSM qui émette un rayonnement moindre et soit donc plus sûr, selon le porte-parole de Magnette.

La Belgique devient ainsi l’un des premiers pays européens à obliger les fabricants et les vendeurs à indiquer les valeurs de rayonnement des GSM d’une façon aussi claire et visible que possible. Pour l’instant, cette valeur est généralement encore signalée en petits caractères dans le mode d’emploi de l’appareil.

Les experts réagissent cependant de manière sceptique. "Je me réjouis de cette initiative, mais je doute du fait que beaucoup de personnes tiennent compte de cette valeur. L’on trouve déjà du reste ces chiffres sur internet, mais je ne connais guère de gens qui les consultent, avant d’acheter un GSM", déclare Guy Vandenbosch, professeur à la KU Leuven.

Cette mesure ne contraindra pas les fabricants de GSM d’indiquer aussi la valeur de rayonnement sur l’emballage. Cette proposition est encore débattue.

16/09/2011

Bonne santé: il faut se lever tôt !

Une nouvelle étude conclut que les personnes qui se lèvent en moyenne à 6h58 ont plus de chance de réussir au travail, et risquent moins de connaitre la dépression, le stress, et le surpoids. (source: express.be)

Ils ont interrogé 1068 adultes à propos de leurs niveaux de bonheur, leur anxiété, leur santé physique, leurs habitudes alimentaires et leur sommeil dans une enquête en ligne.

« Les gens du matin tendent à être en meilleure santé et plus heureux, ainsi que d’avoir un indice de masse corporelle plus faible », explique le Dr Joerg Huber de l’Université de Roehampton.

De plus, les lève-tôt exécutent leurs travaux ménagers plus tôt et apportent leurs enfants à l’école plus tôt, ce qui pourrait expliquer pourquoi ils réussissent globalement mieux que les autres. « Peut-être les personnes du matin sont-elles seulement mieux adaptées au monde industriel dans lequel nous sommes, que ceux qui se lèvent plus tard », propose le chercheur.

Son équipe a trouvé que les couche-tard se lèvent en moyenne à 8h54. Pendant les week-ends, les lève-tôt sont debout à 7H47, alors que les couche-tard ne se lèvent pas avant 10h09 en moyenne.

Lire la suite

Hausse des grossesses tardives

Plus les femmes sont âgées, plus elles sont nombreuses à subir une césarienne. En fait, plus de la moitié (53 %) des femmes qui donnent naissance à leur premier bébé dans la quarantaine ont subi une césarienne. Le taux de césarienne chez les femmes de 35 ans et plus était 44 % plus élevé que celui des mères de 20 à 34 ans. Or, «les accouchements par césarienne sont plus susceptibles de complications — d'hémorragie et d'infection — qu'un accouchement naturel étant donné qu'il s'agit d'une chirurgie sous anesthésie. Subsiste aussi une cicatrice sur l'utérus qui peut entraîner des risques lors des grossesses subséquentes, telle une rupture utérine qui peut survenir lorsque la femme désire accoucher naturellement», fait savoir le Dr Sabbah. (plus d'infos sur femmeensanté)

14/09/2011

De 25 à 30 enfants sont victimes du syndrome du bébé

De 25 à 30 enfants sont victimes du syndrome du bébé secoué pour 120.000 naissances en Belgique. (voir la vidéo sur femmeensanté)
Pour éviter que les pleurs incessants de bébé ne conduisent à l'irréparable, la Haute Autorité de Santé (HAS) veut sensibiliser le grand public au syndrome du bébé secoué et aider les médecins à repérer cette forme mal connue de maltraitance. "C'est typiquement un geste incontrôlé de colère", a expliqué le Dr Cédric Grouchka (HAS), mardi au cours d'une conférence de presse. Mais c'est aussi "une véritable maltraitance", dont la gravité n'est pas suffisamment perçue dans l'inconscient collectif.femme en santé,bébé secoué,naissances,has

Au moins 200 syndromes de bébé secoué se produiraient chaque année en France, un chiffre "fortement sous-estimé", selon la HAS. Parmi eux, 10 à 40% en meurent, les autres conservant des séquelles à vie: difficultés d'apprentissage, épilepsie, troubles visuels, paralysie...(plus d'info sur femmeensanté)

Les maladies qui tuent !

Près des deux tiers des décès dans le monde sont causés par des maladies non-transmissibles (MNT), telles que les maladies cardiaques, selon un rapport publié mercredi par l'OMS (Organisation mondiale de la santé). (source: femmeensanté)

"Les maladies non-transmissibles sont le meurtrier numéro 1 dans le monde", a déclaré Douglas Bettcher, un des responsables de l'OMS, en charge de la lutte contre le tabagisme, en présentant le rapport à la presse.

Selon ce rapport, ces maladies sont responsables de 36 millions de décès par an, soit 63% de l'ensemble des décès dans le monde. Sur ces 36 millions de décès, neuf millions avaient moins de 60 ans.Selon des chiffres de l'OMS, les femmes japonaises sont les moins sujettes à à des MNT, avec un taux de mortalité de 178 pour 100.000 par an.

Pour les hommes, le taux de mortalité le plus faible dû à des MNT se situe dans le micro-état de Saint-Marin, avec 308 décès pour 100.000 par an.