Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/07/2012

Des milliards de microbes dans l'organisme

Ils sont 10 fois plus présents dans (et sur) notre corps que les cellules humaines. Et pourtant… Les microbes nous rendent parfois une fière chandelle. En contribuant au bon fonctionnement de notre organisme. (Source: dh.be)

 

Parmi ces milliards (si, si) de bactéries qui nous parcourent, tout n’est pas à jeter. 99 % sont d’ailleurs bénignes. Et ont, notamment, comme propriétés de nous aider à digérer, à synthétiser des vitamines ou à renforcer notre système immunitaire.

 

Le problème, aujourd’hui, ce n’est pas tant leur prolifération dans notre organisme que leur éventuelle disparition due à nos nouveaux modes de vie, craignent certains spécialistes. Industrialisation, hygiène renforcée, autant de facteurs quotidiens qui provoquent l’extinction de certains vieux microbes. La différence est d’ailleurs frappante, pour les scientifiques, entre les microbes existants dans le corps d’un Européen et dans celui d’un habitant d’un pays en voie de développement.

 

Autre exemple clé : celui du H. Pylori, soit une bactérie évoluant dans l’estomac des enfants. En un siècle, ils sont 80 % de moins a en être infectés. Pour un bien, ont d’abord dit certains : ce microbe pouvant causer cancers de l’estomac et ulcères. Pour un mal, craignent aujourd’hui d’autres spécialistes. Depuis la disparition partielle du H. Pylori chez l’enfant, on s’inquiète de ses vertus contre le cancer de l’œsophage et l’asthme. La bactérie préviendrait même des risques d’obésité…

 

Reste que certains microbes – en nombre infime par rapport à leur surpopulation dans notre corps et sur notre peau – sont des agents pathogènes. Comme le streptococcus pneumoniae, mieux connu sous le nom de pneumocoque, pouvant causer des infections pulmonaires.

17/07/2012

Peau et soleil : 5 conseil simples

Que ce soit à la mer, à la campagne, à la montagne ou chez soi dans le jardin, il convient de se protégersoleil, peau, santé efficacement du soleil afin d'en profiter intelligemment et ainsi réduire le risque de cancer de la peau. (Plus d'infos sur Topic Santé)
 
Le Dr Masélis, dermatologue et président d'Euromelanoma Belgique, commente : «Nous rappelons régulièrement ces conseils durant nos consultations, mais avec l'augmentation croissante des cancers de la peau, il nous semble primordial de les rappeler encore et encore, précisément à la veille des départs en vacances » :
 
 
  • Prenez le maximum de mesures de protection pour les enfants
  • Evitez de vous exposer au soleil entre 11 et 16 heures (heures d'ensoleillement maximum et le plus dangereux)
  • Protégez votre peau et vos yeux (chapeau, t-shirt, lunettes solaires)
  • Appliquez une crème solaire à indice élevé (minimum 20 pour les adultes et 30 pour les enfants, 50 pour les peaux claires) toutes les 2 heures
  • Laissez votre peau s'habituer progressivement au soleil
A chaque peau correspond un temps d'exposition spécifique; il s'agit du temps d'exposition au soleil sans protection avant que cela ne représente un risque. Vous ne connaissez pas votre type de peau ? Surfez sur www. Euromelanoma.org pour le découvrir et agir en connaissance de cause. (Trouvez votre type de peau)
« L'ennemi n'est pas le soleil, mais bien l'exposition excessive et les coups de soleil qui des années plus tard risquent d'entraîner des cancers. Une peau rouge après exposition au soleil est le signe d'un coup de soleil », précise le Dr Masélis.
 
 
L'objectif: réduire le risque de développer un cancer de la peau. Des études ont démontré que la majorité des cancers de la peau sont induits par des coups de soleil. Plus d'informations sur: www.euromelanoma.org
 

18:22 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil, peau, santé |  Facebook | |  Imprimer

16/07/2012

Les révolutions de la santé

De l’injection de cellules souches pour réparer organes et tissus endommagés – soit la thérapie cellulaire – à l’implantation de prothèses et autres puces électroniques microscopiques, les laboratoires ont entre leurs mains de véritables bijoux qui, pour certains, ne demandent plus que quelques essais cliniques avant de pouvoir sauver des vies, au plus vite. (Plus d'infos sur dh.be)

Si l’Homme ne deviendra pas intégralement bionique de sitôt, il n’est cependant pas exclu de le voir dans quelques années porter un cœur synthétique ou se faire regarnir le crâne sur base de ses propres cheveux clonés.

Et puis, il y a toutes ces autres petites inventions qui, sans révolutionner les techniques chirurgicales ou de diagnostic, apporteront leur pesant d’utilité au quotidien. Comme le bonbon Breezy, dont les essais cliniques ont démontré l’efficacité, qui combat la mauvaise haleine… sur le fond. Sous forme de sucette, cette sucrerie d’apparence brosse la surface de la langue pour en ôter les microcapsules qui sont ensuite détruites. Le Breezy devrait être prochainement commercialisé…

Autre exemple, cette fois dans un souci de coquetterie : la technologie (née en Californie) de la Lumineye. Soit un procédé irréversible de changement de couleur d’yeux par la dépigmentation du brun, éclairci en bleu. Attention, pour l’instant le procédé ne serait efficace que dans ce seul sens. Et nécessite une courte (une vingtaine de secondes) intervention au laser. À suivre… (Plus d'infos sur dh.be)

15/07/2012

Les affections à l'origine des euthanasies

La Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie vient de publier son rapport d'activités 2011. Ce rapport concerne les documents d’enregistrement des euthanasies pratiquées entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2011 examinés par la commission.

Au total, 2 086 déclarations d’euthanasie ont été introduites durant cette période. 52 % des patients avaient entre 60 et 79 ans. Dans 75 % des cas, le patient souffrait d’un cancer. 82 % des cas concernaient des néerlandophones et 18 % des francophones.

Toutes les affections qui ont donné lieu à une euthanasie étaient, au moment de celle-ci, conformément aux exigences légales, incurables et graves. La grande majorité d’entre elles (1567 soit 75%) étaient, comme dans les rapports précédents, des cancers (cette dénomination comporte toutes les affections malignes : tumeurs solides malignes, leucémies, myélomes,etc.). La plupart des patients avaient subi de multiples traitements à visée curative et/ou palliative.

 

Plus d'infos sur Topic santé

13/07/2012

Arrêter de fumer fait grossir? 30% des gens ne prennent pas un kilo !

Arrêter de fumer fait grossir. Tout le monde le dit...et pourtant ce n'est pas toujours le cas, loin de là ! "Les fumeurs qui veulent arrêter sont souvent refroidis...par le risque de prendre du poids. On ne le sait pas assez, mais 30% des personnes qui arrêtent de fumer ne prennent pas un kilo" note le Dr Pierre Nys Tabacologue qui fait le point dans le Journal du Médecin, sur le tabac et la santé en Belgique. "Evidemment, 12% des gens prennent plus de 15 Kg."
Cette réflexion est d'autant plus importante qu'une étude récente rappelle que l'arrêt du tabac fait grossir, principalement pendant les trois premiers mois, mais ses effets positifs sur la santé l'emportent largement sur l'inconvénient de quelques kilos en plus, note une étude publiée mercredi.

Analysant les résultats de 62 études parues sur le sujet, des chercheurs français et britanniques font état d'un gain de poids moyen de 4 à 5 kilos un an après l'arrêt de la cigarette.
La prise de poids atteint 1,1 kg à un mois, 2,3 kg à deux mois, 2,9 kg à trois mois, 4,2 kg à six mois et enfin 4,7 kg au bout d'un an, précise l'étude parue dans le British Medical Journal (BMJ). (Plus d'infos sur Topic santé)

12/07/2012

Contrôle anti-dopage : un travail de terrain

Chez nous, sur le terrain, les médecins contrôleurs ne manquent pas de travail. Le Dr Anne Thote fait partie des médecins qui contrôlent aujourd’hui les sportifs professionnels et amateurs dans la Fédération Wallonie-Bruxelles : « Mon métier au quotidien est celui de médecin du travail. Le vendredi soir et le week-end et aussi exceptionnellement la semaine, j’exerce cette activité très intéressante de médecin de contrôle anti-dopage. Je me suis engagé dans cette voie parce que j’y appréciais notamment le côté lié à la prévention. Il s’agit d’un aspect très utile de notre profession de médecin. On peut avec chaque sportif faire passer des messages liés aux produits que l’on peut prendre et aux produits à risque. J’insiste aussi beaucoup auprès des personnes que je contrôle sur le dialogue qu’elles doivent avoir avec leur médecin généraliste et leur pharmacien. Ces professionnels de la santé ne peuvent pas toujours savoir que la personne en face d’eux pratique tel ou tel sport. Le sportif doit aussi leur en parler franchement. »  (Plus d'infos sur Fan de santé)
 
Les athlètes amateurs ne sont pas assez vigilants envers certains produits : « Il y a certains produits anti-tussifs qui contiennent des substances interdites (stimulantes )! Ils ne le savent pas toujours. Ils font aussi beaucoup d’auto-médication. »

Nouvelles bactéries : attention aux personnes fragiles

De nouvelles bactéries sont en Belgique pour l'instant. Les entérobactéries productrices de carbapénémase (CPE) ont fortement progressé en 2012 en Belgique avec 206 cas confirmés, a-t-on appris jeudi du SPF Santé publique. Présentes de façon naturelle dans notre intestin, elles peuvent s'avérer cependant néfastes pour les personnes affaiblies. L'âge moyen des porteurs est actuellement de 80 ans.

Au départ, les cas de CPE concernaient principalement les transferts vers notre pays de patients provenant d'hôpitaux de pays à risque comme l'Inde, le Pakistan ou la Grèce.

Aujourd'hui, les différentes autorités sanitaires remarquent, outre la fait que toute l'Europe est touchée, que dans 42% des situations, l'infection concerne désormais des personnes ayant eu un récent séjour à l'hôpital en Belgique. Et dans 46% des cas, il n'y a même pas eu de séjour récent.

"Être porteurs de bactéries CPE n'est pas dangereux pour les personnes en bonne santé", précise Beatrice Jans de l'Institut Scientifique de Santé Publique.


 "Par contre, pour les personnes en soins intensifs, par exemple, c'est plus problématique. Prenons le cas de patients sous cathéter recevant de nombreux antibiotiques. Les bactéries CPE fabriquent l'enzyme carbapénémase qui décompose les antibiotiques. Cette famille de médicaments est censée lutter contre d'autres infections graves", précise la scientifique.

C'est la Flandre qui recense le plus de cas (176), suivi par Bruxelles (16) et la Wallonie (15).

14:37 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bacteries |  Facebook | |  Imprimer

11/07/2012

Voyage : un soutien aux diabétiques

Depuis le 1er juillet, l’Association Belge du Diabète a.s.b.l. (ABD) et Europ Assistance ont lancé une formule d’assistance voyage annuelle spécialement conçue pour les personnes diabétiques.
"La Belgique compte plus de 500.000 personnes qui souffrent de diabète. Pour elles, il est souvent difficile de partir en vacances sans souci, car la recherche d’une couverture d’assistance qui ne les pénalise pas à cause de leur affection relève du parcours du combattant. Heureusement, ce problème fait désormais partie du passé", indique l'ABD par voie de communiqué, laquelle compte aujourd'hui plus de 8000 membres. (Plus d'infos sur Topic santé)

09/07/2012

Soleil : bons et mauvais gestes à faire

Certes, le soleil nous dope la mine et le moral (enfin quand il est là ) , mais ses UV ne sont pas sans dangers. Coup de soleil, insolation, allergie et autres troubles plus ou moins fâcheux ont vite fait de nous gâcher l’été. Pour éviter d’en arriver là, prenons quelques précautions… imagesCAFW7X06.jpg

Gare au coup de soleil

Un bain de soleil plus long que de raison et voilà le premier coup de soleil de la saison! Loin d’être anodin, ce dernier correspond en fait à une brûlure de la peau due à une exposition trop brutale aux UV.

Léger, il se limite à des rougeurs et quelques picotements qui feront rapidement place au bronzage. Plus sérieux, il rend la peau rouge vif, provoque des douleurs et induit la formation de petites cloques, avant d’inviter la peau à partir en lambeaux.

 

Les bons gestes

Rester à l’ombre jusqu’à la guérison complète des lésions et boire beaucoup d’eau pour se réhydrater. Soulager les douleurs en posant une compresse d’eau froide sur les zones atteintes durant dix minutes, avant de les sècher soigneusement.

Enduire la peau de soins apaisants spécifiques pour les brûlures, pour tenter de restaurer son équilibre hydrique.

En cas de formation de cloques, couvrir les lésions d’un pansement stérile imprégné de crème anti-brûlure et attendre la guérison sans les percer!

Si le coup de soleil s’accompagne de douleurs intenses, de gonflements, de maux de tête, vertiges ou fièvre, consulter un médecin sans tarder.

Pour les éviter…

Pour ne pas rougir, la règle d’or consiste à s’exposer progressivement au soleil et à fuir ses rayons entre 11h et 15h, heures où l’ombre du corps projetée sur le sol est inférieure à sa taille réelle.

D'autres conseils sont disponibles sur Topic santé.

08/07/2012

Chiens, chats...enfants en bonne santé?

chiens, chats, enfant, Une étude américaine publiée ce lundi dans la revue Pediatrics révèle que les bébés qui sont en contact avec des chiens et des chats de compagnie attrapent sensiblement moins d'infections de l'oreille et d'affections respiratoires que ceux qui n'ont aucun animal au domicile de leurs parents. A noter: l'étude ne précise cependant pas comment un animal qui passe le plus clair de son temps dehors à renifler quasiment tout ce qui se trouve sur son chemin peut avoir une influence positive sur le système immunitaire d'un enfant et ce, au cours de la première année de sa vie. (Source France Soir)

Cliquez ici !

 

Pour parvenir à cette conclusion pour le moins surprenante, les scientifiques se sont notamment intéressés à quelque 397 enfants finlandais dont les parents ont consigné de manière quotidienne leur état de santé dans un journal de bord de leur 9e à leur 52e semaine de vie. Après avoir étudié ces notes, les chercheurs se sont aperçus que, dans l'ensemble, les bébés vivant avec des chiens et même des chats, étaient près de 30% moins enclins à manifester des symptômes d'infections respiratoires (toux, rhinite, fièvre, etc...). Ils étaient également 50% moins enclins à développer des infections de l'oreille. « Si les enfants avaient des contacts avec un chien ou un chat à domicile, ils étaient en bien meilleure santé pendant la période d'étude », a ainsi affirmé l'étude menée par des experts de l'Hôpital universitaire de Kuopio en Finlande.(Source France Soir)

 

Lire la suite

14:26 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chiens, chats, enfant |  Facebook | |  Imprimer

07/07/2012

Médicaments par internet ! Ne surfez pas avec votre santé !

Internet et l'achat de médicaments ne font pas nécessairement...un bon ménage ! L’Agence fédérale des Médicaments et des Produits de Santé met en garde contre l’achat de ces produits et rappelle le message de sa campagne : « Médicaments par internet ! Ne surfez pas avec votre santé ! » advertising-viainternet-fr_tcm291-175732.jpg

Les médicaments contrefaits et autres médicaments illicites relèvent de la criminalité pharmaceutique. Ils constituent une infraction à la législation sur les médicaments et représentent un danger potentiel pour la santé publique car ils n’offrent aucune garantie de qualité, de sécurité et d’efficacité.L’AFMPS rappelle donc le message de la campagne qu’elle a lancée en octobre 2009 : « Médicaments par internet ! Ne surfez pas avec votre santé ! ». Via le site de cette campagne (www.medicaments-par-internet.be Lien externe), l’AFMPS souhaitait sensibiliser le grand public aux risques potentiels auxquels il expose sa santé en achetant des médicaments par internet hors du circuit légal.

05/07/2012

10 conseils pour éviter une cystite

Selon une récente enquête, un tiers des femmes belges (37%) a souffert au moins d’une infection urinaire au cours des 12 derniers mois*. Et la cystite est sans doute la plus connue et la plus répandue de ces infections. Elle survient fréquemment chez la femme, en raison de la proximité de l’urètre (canal de sortie de la vessie), du vagin et de l’anus, qui favorise la migration de certaines bactéries et le développement des infections urinaires.(Plus d'infos sur Topic santé)

Par définition, la cystite est une inflammation de la vessie qui peut trouver son origine dans différentes causes, mais on observe que la plupart des cystites sont dues à une infection par des bactéries (E. Coli pour 80 à 85% et staphylococcus saprophyticus pour 5 à 10%).

Comment prévenir la cystite?

 

1. En buvant beaucoup d’eau pour diluer les urines et réduire les risques d’infection.

 

2. En évitant le vin blanc, le champagne et les plats épicés qui ont tendance à modifier l’acidité des urines et à favoriser la prolifération des bactéries.

 

4. En portant des sous-vêtements en coton qui assurent une bonne ventilation et limitent les risques de macération (environnement chaud et humide propice à la prolifération des bactéries).

 

5. En évitant de porter des pantalons trop serrés, des maillots de bain mouillés,…    (Plus d'infos sur Topic santé)

03/07/2012

Enlever ou non les dents de sagesse

Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a examiné la question de l'enlèvement ou non des dents de sagesse préventivement selon une approche scientifique. Peu d’études se sont penchées sur cette thématique, et les publications sont de faible qualité. Toutefois, elles révèlent que l’extraction préventive des dents de sagesse chez les adolescents ne permet pas de résoudre ou d’empêcher le chevauchement ou le mauvais alignement des dents de devant.


Les troisièmes molaires, aussi appelées dents de sagesse font habituellement éruption entre 18 et 24 ans. Lorsque la dent de sagesse est malade ou présente des signes de pathologie tels qu’une carie dentaire non restaurable, le développement d’un kyste ou une inflammation des tissus qui entourent et recouvrent la dent de sagesse, il vaut mieux l’extraire. L’extraction curative ne prête guère à discussion.



Raison invoquée pour l’extraction préventive : l’opération devient plus difficile chez un sujet plus âgé
Toutes les dents de sagesse doivent-elles être extraites de manière préventive chez tout le monde, si aucun problème ne se manifeste ou lorsqu’un traitement orthodontique est initié ? Les défenseurs de cette pratique estiment qu’il est préférable d’extraire les dents de sagesse chez les jeunes patients, car l’opération deviendrait plus complexe à un âge plus avancé. D’autres arguments sont avancés tels que : éviter que les dents de sagesse ne ‘poussent’ les autres dents, profiter de l’extraction d’une dent de sagesse malade pour extraire les autres dents de sagesse saines et, plus généralement, les dents de sagesse n’auraient aucune utilité particulière. Toutefois, aucune preuve scientifique ne permet d’étayer ces arguments.

13/06/2012

20 % des belges prêts à subir des coups de soleil pour bronzer

La plupart des Belges savent bien que leur peau vieillira plus vite si elle est exposée au soleil (86 % en sont conscients), que l’exposition aux UV cause le cancer de la peau (76 %) et qu’avoir des coups de soleil pendant l’enfance influence le développement d’un cancer de la peau par la suite (74 %). (Plus d'infos sur Topic santé)

Pourtant, ils trouvent tout de même qu’une peau bronzée est attirante (73 %), et semble plus saine (68 %). Pour 51 %, il est d’ailleurs très important de rentrer de vacances avec un teint bronzé, à tel point que 20 % des Belges sont même prêts à subir des coups de soleil pour l’obtenir. C’est tout le paradoxe qui ressort d’une étude commandée récemment par la Fondation contre le Cancer. www.futeausoleil.be

S’exposer longtemps au soleil, ce n’est pas seulement risquer un coup de soleil mais également un vieillissement prématuré de la peau, des dommages aux yeux et surtout le cancer de la peau. Cette maladie connaît d’ailleurs une croissance alarmante. « C’est certain, une exposition exagérée aux UV est la cause de 90 % des cancers de la peau. En se protégeant du soleil, on limite donc notre risque de développer cette maladie », explique Brigitte Boonen, spécialiste en prévention solaire à la Fondation contre le Cancer.(Plus d'infos sur Topic santé)

16:06 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : santé, peau, soleil |  Facebook | |  Imprimer

12/06/2012

Fruits et légumes pour arrêter de fumer !

On savait déjà que de manière générale, la consommation de fruits et légumes est plus faible chez les fumeurs que les non-fumeurs. Mais pas que la consommation de ces végétaux pouvait devenir un facteur prédictif de la consommation de tabac et des chances d’arriver à s’en passer. C’est pourtant ce que suggère une étude longitudinale effectue par des chercheurs de l’Université de Buffalo, aux Etats-Unis. Celle-ci porte sur 1000 fumeurs âgés de 25 ans et plus, chez qui la consommation de fruits et légumes a été évaluée au début de la période de suivi, d’une durée de 14 mois. (Plus d'infos sur Food In action)

Les résultats indiquent la consommation de fruits et légumes est associée à une consommation quotidienne moindre de cigarettes, un temps entre deux cigarettes plus long ainsi qu’un score plus faible sur l’échelle du syndrome de dépendance à la nicotine. (Plus d'infos sur Food In action)

11/06/2012

Amour et boulot : bon pour le travail

Près de 7 Belges sur 10 reconnaissent que des relations amoureuses se nouent au travail. La même proportion n’y voit aucun inconvénient ! En effet, selon une étude de Randstad Workmonitor, trois quarts des Belges pensent que les histoires d’amour au travail n’ont pas d’impact sur leur productivité.
Sept travailleurs sur 10 nouent également des liens d’amitié avec leurs collègues et un peu moins de la moitié déclarent rencontrer leurs collègues en dehors du cadre professionnel. (source: dh.be)

 

À l’échelle internationale, 57 % des travailleurs reconnaissent que des relations amoureuses se créent sur le lieu de travail. Cette tendance romantique est plus élevée encore dans les pays asiatiques comme la Chine, l’Inde et la Malaisie où ils sont 70 % à effectuer ce constat.
Avec 66 %, la Belgique est proche du trio de tête et bien loin devant le Japon (33 %) où cette pratique semble nettement moins populaire.
L’amour au travail a cependant ses détracteurs, surtout en Inde et au Luxembourg où respectivement 63 et 65 % des personnes sondées estiment que les relations amoureuses peuvent interférer avec leur performance professionnelle.
Un avis partagé par 40 % de l’échantillon global alors qu’en Belgique seulement un travailleur sur trois pense que cette pratique a un impact sur sa productivité.
Lorsqu’une relation amoureuse concerne deux personnes de la même entreprise, 44 % des répondants (chiffre identique pour la Belgique) pensent que l’un des deux tourtereaux devrait être muté dans un autre département. La démission d’un des amants n’est cependant pas requise, pour 84 % des Belges.

10/06/2012

L'eau de Lourdes soigne-t-elle?

L'eau de la source des Sanctuaires de Lourdes et le lieu même des pèlerinages pourraient être à l'origine des guérisons constatées dans la cité où la Vierge serait apparue à Bernadette, ont envisagé des scientifiques réunis en colloque, dont le prix Nobel Luc Montagnier. (Source: santé-medecine-commentçamarche)


"Je cherche des raisons rationnelles...", a noté le Pr Montagnier, co-découvreur du virus du sida, qui a exposé ses théories sur l'influence sur la santé des ondes électromagnétiques de très basse fréquence de l'eau, en général.
"Je ne peux pas expliquer les miracles", a déclaré pour sa part la rhumatologue américaine Esther Sternberg, en affirmant qu'un lieu comme les Sanctuaires (prière, chants...) créait des "émotions", et que celles-ci avaient sans doute "un rôle sur la santé, la guérison des malades". (Plus d'infos sur Fan de santé) 

11:44 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lourdes, eau, soin, vierge |  Facebook | |  Imprimer

Parlez de votre sexualité avec un psy

Infirmière psychiatrique de formation, Myriam Koob s’est toujours beaucoup intéressée aux malades et à la dimension de l’inconscient de l’être humain. Animée par sa soif d’apprendre et le besoin de comprendre, elle a suivi diverses formations psychanalytiques et deux psychanalyses personnelles qui l’ont aidée à affiner sa spécialisation et à élargir son champ d’action. (Plus d'infos sur topic santé) 


Aujourd’hui, c’est en qualité de thérapeute analytique qu’elle travaille aux côtés de nombreux intervenants en écoutant les femmes dans le butde les aider à trouver la voie d’une intimité sereine et choisie.


Son message : « Le désir ne peut naître que lorsqu’on est en connexion avec soi, le respect de soi et l’écoute de l’autre. Or, souvent les femmes ne s’aiment pas assez et n’osent pas être à l’écoute d’elles-mêmes. Au moins elles se respectent et s’écoutent, au plus elles doivent être dans le contrôle, mais le contrôle est contraire à l’abandon… »  (Plus d'infos sur topic santé) 

11:35 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, psy, santé |  Facebook | |  Imprimer

09/06/2012

Infection sexuelle : à qui l’homme doit-il s’adresser ?

Trois spécialistes des Infections Sexuellement Transmissibles nous parlent de l’impact des infections les plus courantes sur la santé sexuelle des femmes quand elles touchent au départ … les hommes. (Plus d'infos sur Topic santé )

Le Docteur Dominique Parent, dermatologue spécialisée en IST (Erasme Bruxelles), le Docteur Robert Snoeck, virologue à Institut Rega (Université de Louvain) et le Docteur Pascal Semaille, médecin généraliste Consultant au service de Maladies Infectieuses (CHU Saint-Pierre) prennent la parole pour Topic.



A qui l’homme doit-il s’adresser?



Le rôle du virologue

« Mon intervention n’est requise que dans les cas complexes qui sortent de la norme. Je peux par exemple être consulté dans le cas d’un herpès chez une personne immunodéprimée (sida ou transplantés...), parce qu’il faut intervenir rapidement sous peine de voir l’infection s’étendre très rapidement. Je procède alors à un test du virus pour voir s'il est sensible ou résistant aux traitements que nous pouvons prescrire. Il faut savoir que dans la population normale (les personnes qui ont une immunité non altérée) on observe une résistance virale de l'ordre de 1 à 2% à l'aciclovir (médicament de référence)par exemple. Alors que chez les immunodéprimés, cette résistance peut atteindre 15 à 20% après quelques semaines de traitement continu seulement. Aussi, quand une lésion ne répond pas au traitement, cela vaut la peine d’investiguer pour, le cas échéant, passer au plus vite à d’autres moyens thérapeutiques.Les spécialistes font également appel à mes compétences lorsqu’une lésion est très étendue ou que son évolution est inhabituelle.
En résumé, je me joins à l’équipe de traitement afin de discuter et d’échanger nos expériences dans le but de traiter le patient de manière optimale."(Plus d'infos sur Topic santé )

11:40 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, santé |  Facebook | |  Imprimer

08/06/2012

Dentiste : hausse des radios panoramiques

Y a-t-il une hausse anormale des examens médicaux dans notre pays?
"La Belgique affiche un score particulièrement mauvais en matière de rayonnement médical. En comparaison avec la France, la dose moyenne de la population et la dose moyenne de rayonnement par habitant exposé est beaucoup plus élevée chez nous," indique une nouvelle étude de l’Agence intermutualiste (AIM-IMA). (Plus d'infos sur Topic santé)pano818187168716.jpg
 
Tous les examens augmentent? Un exemple...Le nombre d’examens lombaires a augmenté allant de 15.422 en 2002 à 20.070 en 2008
 
Un exemple autre ? Les dentistes et leur patient. 44% de la population n’a pas eu d’imagerie dentaire au cours de la période de 7 années. 23% de la population a eu de l’imagerie dentaire au cours d’1 seule année. 33% de la population a eu de l’imagerie au cours de minimum 2 années différentes sur la période 2002-2007.
 
En dehors de "radios classiques", on constate une hausse des "radios" de toute la bouche ou appelées panoramiques. Cette hausse des Rx panoramiques pourrait être liée à plusieurs facteurs :
 
-la dentisterie moderne fait de plus en plus appel à la radiologie pour établir des
diagnostiques
-l’utilisation des Rx panoramiques par les orthodontistes est en hausse. Selon les
orthodontistes une Rx panoramique tout les 6 mois est justifiée pendant le
traitement orthodontique.
-L’accord du médecin-conseil pour une deuxième Rx panoramique pendant l’année
n’est pas liée à des critères spécifiques. (Plus d'infos sur Topic santé)