Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

20/08/2012

Le retour de la pilule pour homme?

La découverte d'une substance capable d'inhiber la production de spermatozoïdes pourrait déboucher sur une pilule contraceptive masculine réversible, sans perturbation de la production d'hormones mâles, selon une étude américaine. (Plus d'infos sur topicsanté.be)

"La substance produit une diminution rapide et réversible du nombre et de la motilité des spermatozoïdes, avec des effets déterminants sur la fertilité", commente James Bradner de l'Institut du cancer Dana-Farber à Boston, qui a dirigé l'étude.
La mise au point d'une pilule masculine se heurte à diverses difficultés: outre une demande très hésitante des hommes pour un tel produit, le principal problème tient au fait que les testicules ont une double fonction de production des spermatozoïdes, mais aussi des hormones masculines, responsables des caractéristiques viriles (voix, pilosité) et qu'il faut stopper uniquement la première et de manière temporaire.
Après des essais de traitements androgéniques ou de combinaisons androgène-progestagène, abandonnés en raison d'effets secondaires importants, les chercheurs se sont tournés vers diverses substances empêchant les spermatozoïdes de féconder l'ovocyte.
Selon les chercheurs américains, des injections quotidiennes de 50 à 100 mg/kg de la molécule JQ1 - qui inhibe la protéine BRDT impliquée dans la spermatogenèse - pendant six semaines, ont abouti à un effet contraceptif total chez les souris mâles traitées (Plus d'infos sur topicsanté.be)

19/08/2012

373 faux malades

En 2011, 373 faux malades ont été débusqués par les organes de contrôle, d'après les chiffres du cabinet du Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale et fiscale. Ces personnes cumulaient une indemnité d'incapacité de travail avec une activité professionnelle. Les fraudes sont détectées grâce au recoupement de données informatiques et aux contrôles effectués sur le lieu de travail. En 2011, 373 personnes ont bénéficié d'une indemnité d'incapacité de travail alors qu'elles continuaient à travailler. Un cumul pourtant interdit. 60 cas concernaient des employés déclarés par leurs employeurs au fisc, et 313 des travailleurs au noir.

Un travailleur peut bénéficier d'une indemnité pour incapacité de travail à deux conditions: il doit interrompre toute activité professionnelle pour raisons de santé et être déclaré inapte au travail à plus de 66%. Cette incapacité est déterminée par le médecin traitant du travailleur et confirmée par le médecin-conseil de sa mutualité. Après un an, l'INAMI doit alors la confirmer. L'incapacité de travail est dite "primaire" lors de la première année qui suit l'arrêt de l'activité. Elle devient ensuite une "invalidité".

18/08/2012

Sourire...très bon pour la santé !

Ernest Abel et Michael Kruger de l'Université Wayne State ont analysé l'intensité du sourire de 230 de joueurs de la ligue américaine de base-ball sur des photographies prises en 1952. Les joueurs étaient catégorisés selon l'intensité de leur sourire: aucun sourire, sourire partiel et sourire complet correspondant au sourire de Duchenne qui est une expression authentique et spontanée de bonheur. Les joueurs qui ne faisaient aucun sourire étaient décédés en moyenne à 72,9 ans, ceux qui faisaient un sourire partiel à 75 ans et les plus souriants à 79,9 ans. (Plus d'infos sur topic santé)

17/08/2012

Vos oreilles, le son et la TV

De nombreux téléspectateurs se plaignent des différences de volume sonore - généralement plus élevé - lors des interruptions publicitaires ou lorsqu'ils zappent d'une chaîne à une autre, explique la RTBF. L'application de la recommandation européenne devrait apporter une solution définitive à ce problème sur les chaînes du groupe RTL Belgium (RTL-TVI, Club RTL et Plug RTL) et de la RTBF (la Une, la Deux et la Trois) à partir du 20 août. "La nouvelle recommandation touche à toutes les étapes de la production sonore, de la prise de son à la distribution chez le spectateur. Un travail d'adaptation a été nécessaire, notamment pour la publicité qui nous est livrée directement avec une intensité sonore plus élevée", précise la RTBF. La recommandation européenne permet de mieux prendre en compte la perception du téléspectateur dans l'évaluation de l'intensité sonore.

11:07 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : rtl, son |  Facebook | |  Imprimer

16/08/2012

4 moyens de s'informer par forte chaleur

Des conseils simples et pratiques ! (Plus d'infos sur topicsanté)
 
1) Service gratuit d’information par SMS proposé par l’Agence wallonne de l’Air et du Climat pour les personnes et services intéressés via www.airclimat.wallonie.be
 
2) De plus, le site http://www.socialsante.wallonie.bepropose des fiches de recommandations spécifiques aux personnels des MR, aux services d’aide et de soins à domicile, proches personnes âgées et dépendantes et aux intervenants auprès des personnes sans domicile fixe.
 
3) Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger le bulletin d'information à partir du lien suivant :http://deus.irceline.be
4) Conseils pour la protection de la santé lors de vagues de chaleur (SPF Santé) : http://www.health.belgium.be/eportal/Myhealth/19059979
 

13/08/2012

Les circoncisions en hausse

Le nombre de circoncisions pratiquées en Belgique est en hausse ces cinq dernières années. En 2011, l’assurance maladie-invalidité (Inami) a remboursé 25 286 circoncisions, pour un coût total de 2,476 millions d’euros, rapporte l’agence d’information Cathobel s’appuyant sur un article paru vendredi 10 août 2012 dans le journal Le Soir.

Le nombre d’interventions remboursées est passé de 19 853 en 2006 à 25 286 en 2011, soit une hausse de 21 % sur cinq ans. Depuis 25 ans, environ un garçon sur trois nés en Belgique serait circoncis, mais aucune statistique officielle ne permet de distinguer les circoncisions effectuées pour raisons médicales, personnelles ou rituelles. L’Inami n’impose en effet pas au médecin d’en spécifier les modalités pour rembourser cet acte.

Le remboursement n’est pas remis en question, la ministre de la Santé précisant que la priorité est de garantir les meilleures conditions d’hygiène.