Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/08/2012

373 faux malades

En 2011, 373 faux malades ont été débusqués par les organes de contrôle, d'après les chiffres du cabinet du Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale et fiscale. Ces personnes cumulaient une indemnité d'incapacité de travail avec une activité professionnelle. Les fraudes sont détectées grâce au recoupement de données informatiques et aux contrôles effectués sur le lieu de travail. En 2011, 373 personnes ont bénéficié d'une indemnité d'incapacité de travail alors qu'elles continuaient à travailler. Un cumul pourtant interdit. 60 cas concernaient des employés déclarés par leurs employeurs au fisc, et 313 des travailleurs au noir.

Un travailleur peut bénéficier d'une indemnité pour incapacité de travail à deux conditions: il doit interrompre toute activité professionnelle pour raisons de santé et être déclaré inapte au travail à plus de 66%. Cette incapacité est déterminée par le médecin traitant du travailleur et confirmée par le médecin-conseil de sa mutualité. Après un an, l'INAMI doit alors la confirmer. L'incapacité de travail est dite "primaire" lors de la première année qui suit l'arrêt de l'activité. Elle devient ensuite une "invalidité".

Commentaires

Article très intéressent; je n'en reviens pas car,en principe, les gens doivent savoir ce qui pourraient se passer si elle font ce genre de choses. Ou il s'agit des réfugiés ou étranger qui ne comprennent pas ou mal notre système de sécurité sociales tout en espérant qu'ils ne fraude pas. A mon avis, les mutuelles ainsi que les médias devraient donner plus d'informations aux fraudeurs et bien leur dire qu'au niveau informatique, tout peut se savoir.

Écrit par : viviane piacenza | 25/08/2012

Article très intéressent; je n'en reviens pas car,en principe, les gens doivent savoir ce qui pourraient se passer si elle font ce genre de choses. Ou il s'agit des réfugiés ou étranger qui ne comprennent pas ou mal notre système de sécurité sociales tout en espérant qu'ils ne fraude pas. A mon avis, les mutuelles ainsi que les médias devraient donner plus d'informations aux fraudeurs et bien leur dire qu'au niveau informatique, tout peut se savoir.

Écrit par : viviane piacenza | 25/08/2012

Article très intéressent; je n'en reviens pas car,en principe, les gens doivent savoir ce qui pourraient se passer si elle font ce genre de choses. Ou il s'agit des réfugiés ou étranger qui ne comprennent pas ou mal notre système de sécurité sociales tout en espérant qu'ils ne fraude pas. A mon avis, les mutuelles ainsi que les médias devraient donner plus d'informations aux fraudeurs et bien leur dire qu'au niveau informatique, tout peut se savoir.

Écrit par : viviane piacenza | 25/08/2012

Article très intéressent; je n'en reviens pas car,en principe, les gens doivent savoir ce qui pourraient se passer si elle font ce genre de choses. Ou il s'agit des réfugiés ou étranger qui ne comprennent pas ou mal notre système de sécurité sociales tout en espérant qu'ils ne fraude pas. A mon avis, les mutuelles ainsi que les médias devraient donner plus d'informations aux fraudeurs et bien leur dire qu'au niveau informatique, tout peut se savoir.

Écrit par : viviane piacenza | 25/08/2012

Les commentaires sont fermés.