Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

31/05/2012

Plus de visites chez le médecin

Les médecins généralistes belges ont effectué l'an dernier un peu plus de 32 millions de consultations, soit 925.000 de plus qu'un an auparavant. La crise joue un rôle dans cette hausse du nombre de consultations, indiquent vendredi des généralistes dans les quotidiens Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.
Les chiffres émanent de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami). Ils montrent également un pic en 2008 et 2009, des années également fortement touchées par la crise.
Notre culture aurait également un impact sur le nombre élevé de Belges qui se rendent chez leur généraliste, selon le virologue Marc Van Ranst, qui explique notamment que 60 pc des Belges qui souffrent de la grippe vont chez le médecin, contre seulement 40 pc des Néerlandais.
Toutes ces consultations pèsent lourd sur la facture de notre système de soins de santé. L'an dernier, l'Inami a remboursé 1,1 milliard d'euros aux patients, soit 450 millions de plus qu'il y a dix ans. (Source: Belga

13:18 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : médecin, santé |  Facebook | |  Imprimer

30/05/2012

Le secret du bide à bière !

D'après des scientifiques suédois, le bide à bière est un mythe. La boisson ne serait pas la seule responsable du gras de la bedaine


Le fameux bide à bière... Existe-t-il vraiment ? Pas selon des chercheurs de Göteborg qui ont mené une enquête sur le lien de causalité entre la panse et la bière.

Pour ce faire, l'équipe s'est rendue en Allemagne et a suivi pendant 8,5 ans 20.000 Allemands (femmes, enfants et hommes).

L'étude a permis d'affirmer qu'une trop grande consommation pouvait entraîner une prise de poids au niveau de tout le corps, et pas uniquement dans la région de la bedaine.

Une alimentation trop grasse conjuguée à une trop grande consommation de bières seraient donc à l'origine du légendaire bide à bière. (Source: dh.be)

09:44 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : santé, bide, bière |  Facebook | |  Imprimer

29/05/2012

Moustique : protégez vous

Les candidats au voyage, en particulier vers des destinations tropicales, doivent à tout prix faire le nécessaire pour se protéger contre les insectes et autres bestioles (acariens, tiques, punaises, poux…) peu recommandables qui pullulent sous ces latitudes. (Source: figaro.fr)

Parmi ces indésirables, les moustiques sont de loin les plus meurtriers. Outre le paludisme, responsable de 700.000 morts chaque année dans le monde, ces diptères véhiculent un nombre incalculable de maladies comme la dengue, le chikungunya, des encéphalites (fièvre du Nil) ou des filarioses. Sans parler des démangeaisons provoquées par les piqûres elles-mêmes…

Si les Anopheles (vecteurs du paludisme) attaquent la nuit, les moustiques vecteurs de la dengue et du chikungunya (genre Aedes) piquent habituellement le jour. Pour s'en prémunir, l'Institut de veille sanitaire (InVS) recommande d'utiliser des répulsifs cutanés sur toutes les parties du corps non couvertes par les habits ou les chaussures.

Composés d'une substance active qui éloigne les insectes sans les tuer, ces produits assurent une protection efficace pendant 4 à 8 heures. Leur application doit donc être renouvelée régulièrement et en tout cas systématiquement après une baignade. En cas d'utilisation de crème solaire, le répulsif doit être appliqué après un délai d'au moins 20 minutes. (Source: figaro.fr)

28/05/2012

Attention aux yeux de vos enfants

Les lunettes de soleil constituent la protection idéale contre le rayonnement solaire, encore faut-il qu’elles soient efficaces et, pour cela, que leurs caractéristiques répondent à cet usage. (Plus d'infos sur Topic Santé)
 
Les yeux des enfants sont beaucoup plus transparents à la lumière que les yeux des adultes. La transmission à travers l’œil des UV A, et même des UV B est quasi totale chez les bébés, elle diminue progressivement avec l’âge.
Avant l’âge d’un an, 90 % des UV A et une proportion importante des UV B reçus par l’œil parviennent à la rétine du fait de la transparence quasi totale du cristallin. Vers 13 ans, environ 60 % des UV A et moins de 25 % des UV B sont transmis.
 
Un verre teinté arrêtera les rayonnements visibles et préservera de l’éblouissement mais, s’il n’est pas filtrant, il n’arrêtera pas les rayons ultraviolets invisibles. Pour préserver l’œil de ces rayonnements dangereux, il est nécessaire de les absorber partiellement ou en totalité à l’aide d’un filtre qui tient compte des longueurs d’onde de ces rayonnements.
 
La réglementation européenne impose aux fabricants et distributeurs de lunettes de soleil des verres dont la filtration des UV est proportionnelle à celle de la lumière visible à savoir :
− catégorie 0 : transmission limitée entre 80 et 100 % de la lumière visible et inférieure à 8 - 10 % pour les UV B ;
− catégorie 1 : transmission limitée entre 43 et 80 % de la lumière visible et inférieure à 4,3 - 8 % pour les UV B ;
− catégorie 2 : transmission limitée entre 18 et 43 % de la lumière visible et inférieure à 1,8 - 4,3 %pour les UV B ;
− catégorie 3 : transmission limitée entre 8 et 18 % de la lumière visible et inférieure à 0,8 - 1,8 % pour les UV B ;
− catégorie 4 : transmission limitée entre 3 et 8% de la lumière visible et inférieure à 0,3 - 0,8 % pour les UV B.

27/05/2012

Enquête sur l'obésité : participez !

A l’occasion de cette Journée nationale contre l’obésité, l’ULg et le CHU de Liège lancent une grande enquête interrégionale sur la thématique du surpoids et de l’obésité. Cette enquête, développée avec des partenaires lorrains et luxembourgeois, s’étendra sur tout le territoire de la Grande Région. Le volet wallon de cette enquête est assuré par les partenaires liégeois.MonAvisADuPoids.jpg
 

L’enquête vise, pour la première fois, à donner la parole, à une large échelle, aux personnes adultes (à partir de 18 ans) en surpoids ou obèses. Via un questionnaire en ligne anonyme et gratuit, accessible à l’adresse www.monavisadupoids.eu, les personnes qui se sentent concernées sont conviées à s’exprimer sur la manière avec laquelle elles vivent "avec leurs kilos en trop", leurs représentations, valeurs, besoins et attentes. Répondre au questionnaire ne prend que 10 minutes environ.
 
 
Considéré comme un problème majeur de santé publique, la problématique du surpoids et de l’obésité touche une personne sur deux dans nos régions. Le nombre de cas a doublé en 30 ans, et la situation est également alarmante chez les adolescents (15 à 25% sont en surpoids ou obèses).
 
Si les mécanismes biologiques de l’obésité sont de mieux en mieux cernés, on ne connaît pas bien, par contre, comment les personnes vivent et ressentent ce qui peut dans certains cas s’apparenter à une maladie.

26/05/2012

Sclerose en plaques : les patients en parlent !

Martine et la sclérose en plaques ...la seconde Vidéo surprenante de l'opération Change your mind ! Elle nous parle notamment d'un trekkins au Maroc ! Un CLIC : ici !

 

Marylène et la sclérose en plaques ...la première Vidéo surprenante change your mind ! Pour rappel, la nouvelle campagne de sensibilisation à la Sclérose en Plaques « Change your shoes, Change your mind » a choisi les chaussures en guise de symbole pour illustrer d’une part, la force et le courage qui animent chaque jour les patients pour continuer à avancer dans la vie, et d’autre part, pour matérialiser le changement d’avis que chacun peut réellement accomplir.mailbanner.jpg

25/05/2012

Faire un barbecue santé !

La cuisson au barbecue est-elle dangereuse? A priori, la réponse est non (sauf en cas de brûlure, évidemment), d’autant que la fréquence de consommation d’un barbecue est fortement dépendante de la météo… Explications avec quelques nuances importantes. Le site spécialisé dans la nutrition pour les professionnels, Food In Action fait le point sur la question. (Plus d'infos sur Topic santé)

La cuisson d’aliments à des températures élevées, en particulier en contact direct avec la flamme, conduit à la formation en surface de composés chimiques tels que les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dont certains, comme le benzopyrène (B(a)P), ont des propriétés cancérigènes.

 

L’ensemble des données scientifiques actuellement disponibles montre néanmoins que le risque de surexposition alimentaire à ces composés par l’utilisation du barbecue est tout à fait limité, si l’on respecte les principes d’utilisation des dispositifs techniques existant sur le marché, ainsi que certaines bonnes pratiques de cuisson. Cependant, cette pratique doit rester exceptionnelle et donc de loisir. Selon les données avancées par Santé Canada, organisme ministériel fédéral, les quantités de benzopyrène des viandes grillées au charbon de bois sont loin d’être négligeables.

 

Pour la saucisse grillée, les valeurs oscillent entre 0,17 et 0,63 mcg/kg et pour la viande, entre 2,60 et 11,20 mcg/kg selon la teneur en graisse. A titre de comparaison, les quantités inhalées avec la fumée de cigarette varient de 18 à 50 ng. Un gros steak de 250 g fournirait donc à lui-seul l’équivalent en benzopyrène d’un paquet de 20 cigarettes… (Plus d'infos sur Topic santé)

16:30 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : santé, barbecue |  Facebook | |  Imprimer

24/05/2012

Opérer la fibrillation auriculaire autrement

En Belgique, les premières européennes ou belges dans le domaine de la santé sont nombreuses. Cette semaine encore l'UZ Bruxelles a, comme premier hôpital en Europe, tenté un technique prévenant la rupture artérielle d'un arc aortique dilaté.

Cette fois, c'est à l'hôpital Saint-Luc que la technique progresse. La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme le plus fréquemment rencontré dans la population. Elle peut être causée par une maladie cardiaque ou survenir spontanément. Pour la première fois en Belgique francophone, une équipe des Cliniques universitaires Saint-Luc a réalisé une intervention par une approche hybride : chirurgien cardiaque et cardiologue électrophysiologiste ont collaboré étroitement en salle d’opération pour offrir au patient une prise en charge optimale.

La fibrillation auriculaire (FA) ne met pas directement la vie du patient en danger, mais réduit néanmoins l’espérance de vie. Elle peut entrainer de l’insuffisance cardiaque ou des complications thromboemboliques telles qu’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Cette pathologie, dont l’incidence augmente avec l’âge, peut se traiter à l’aide de médicaments, par cathétérisme cardiaque (ablation de la fibrillation auriculaire par isolation des veines pulmonaires) ou encore, exceptionnellement, par voie hybride chirurgicale.

Cette dernière option est indiquée pour les patients souffrant de fibrillation auriculaire persistante de longue date (50% des cas de FA), pour les patients récidivant de la FA malgré plusieurs tentatives d’ablation par voie endocavitaire ou encore pour les patients présentant une contre-indication à une ablation par voie endocavitaire conventionnelle. (Plus d'infos sur Topic Santé)

16:22 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coeur, santé |  Facebook | |  Imprimer

23/05/2012

47 % des Belges sont en surcharge pondérale

Ce 26 mai, c'est la journée nationale contre l'obésité. L'association Bold le dit assez souvent : "Un poids correct ne s'exprime pas uniquement en kilos. Les recommandations scientifiques sont claires: en trois étapes simples, on peut vérifier l'impact de son poids sur sa santé et ainsi savoir si vous souffrez de surcharge pondérale ou d'obésité."


Pour rappel, Plus la perte de poids est rapide plus elle risque d’être de courte durée.

De plus en plus de Belges sont touchés par les problèmes de poids. 47 % sont en surcharge pondérale et 14 % souffrent d'obésité. Chez les enfants et les adolescents, 10 à 20 % sont concernés. Conscients de ce problème de santé publique, les spécialistes de la Clinique de l’obésité des Cliniques universitaires Saint-Luc (UCL) proposent une approche originale pour les jeunes patients rencontrant des problèmes de poids. « L'obésité d'origine endocrinienne ou hormonale est rare, annonce d’emblée le Dr Véronique Beauloye, pédiatre endocrinologue et responsable de la Clinique de l’obésité des Cliniques universitaires Saint-Luc. Dans la majorité des cas, c'est plutôt le mode de vie qui doit être mis en cause. La dynamique familiale, l'environnement de l'enfant, la qualité de présence des parents pour leur enfant et les éventuelles difficultés scolaires sont des facteurs susceptibles d'amener à une prise de poids importante. » (Plus d'infos sur Topic Santé)

22/05/2012

Le plus petit coeur du monde

C’est un véritable exploit scientifique qu’a réalisé une équipe italienne : implanter le plus petit cœur artificiel au monde dans le corps d’un bébé de seize mois. L’enfant, qui souffrait d'une anomalie cardio-vasculaire, a reçu ce bijou de technologie en titane durant treize jours. Ce qui lui a permis de survivre jusqu'à sa transplantation cardiaque. (Source : Europe 1)

Grand comme un capuchon de stylo, aussi lourd que deux morceaux de sucre et capable de pomper 1,5 litre de sang à la minute, ce cœur a permis au bébé de vivre avant un don d’organes. Sans ce prototype expérimental jamais implanté dans la cage thoracique d’un si petit malade, il n’aurait pas survécu.

 

 

Cette opération méticuleuse s'est déroulée au mois de mars, dans un hôpital de Rome. Il a fallu huit heures aux médecins pour installer cette prothèse dans le thorax du bébé et connecter les minuscules artères de l’enfant à cette pompe artificielle. Une fois fait, les chirurgiens ont également relié le cœur à une batterie, disposée derrière l'oreille gauche du nourrisson.

Près de deux mois après l'intervention, l'enfant est en excellente santé.

Ce n’est pas le premier exploit de cette équipe médicale. Il y a deux ans, les médecins avaient réalisé la première implantation d’un cœur artificiel sur un mineur.