Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

24/05/2012

Opérer la fibrillation auriculaire autrement

En Belgique, les premières européennes ou belges dans le domaine de la santé sont nombreuses. Cette semaine encore l'UZ Bruxelles a, comme premier hôpital en Europe, tenté un technique prévenant la rupture artérielle d'un arc aortique dilaté.

Cette fois, c'est à l'hôpital Saint-Luc que la technique progresse. La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme le plus fréquemment rencontré dans la population. Elle peut être causée par une maladie cardiaque ou survenir spontanément. Pour la première fois en Belgique francophone, une équipe des Cliniques universitaires Saint-Luc a réalisé une intervention par une approche hybride : chirurgien cardiaque et cardiologue électrophysiologiste ont collaboré étroitement en salle d’opération pour offrir au patient une prise en charge optimale.

La fibrillation auriculaire (FA) ne met pas directement la vie du patient en danger, mais réduit néanmoins l’espérance de vie. Elle peut entrainer de l’insuffisance cardiaque ou des complications thromboemboliques telles qu’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Cette pathologie, dont l’incidence augmente avec l’âge, peut se traiter à l’aide de médicaments, par cathétérisme cardiaque (ablation de la fibrillation auriculaire par isolation des veines pulmonaires) ou encore, exceptionnellement, par voie hybride chirurgicale.

Cette dernière option est indiquée pour les patients souffrant de fibrillation auriculaire persistante de longue date (50% des cas de FA), pour les patients récidivant de la FA malgré plusieurs tentatives d’ablation par voie endocavitaire ou encore pour les patients présentant une contre-indication à une ablation par voie endocavitaire conventionnelle. (Plus d'infos sur Topic Santé)

16:22 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coeur, santé |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.