Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/04/2012

Héroine : un test à Liège.

L'utilisation supervisée d'héroïne médicinale peut constituer un traitement de seconde intention pour les consommateurs réputés jusque là "impossibles à traiter", révèle aujourd'hui, jeudi, l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT). Le centre-pilote de prescription médicale d'héroïne à Liège, contacté par l'AgenceBelga, tire à cette occasion un premier bilan positif.

Quelque 700.000 consommateurs d'opiacés à problème, sur les 1,3 million que compte l'Europe, bénéficient de drogues de substitution comme traitement de première intention. Pour les usagers réfractaires, six pays, au sein et à l'extérieur de l'Europe, ont testé au cours des 15 dernières années une nouvelle approche clinique qui consiste à utiliser de l'héroïne médicinale comme drogue de substitution. En 2011, quelque 2.500 consommateurs d'héroïne ont bénéficié de ce traitement dans l'UE et en Suisse.

Les commentaires sont fermés.