Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

01/12/2011

970 euros de plus pour une chambre individuelle

La facture globale du patient a encore diminué. C’est ce que révèle le baromètre de la facture hospitalière, réalisé chaque année par la Mutualité chrétienne (MC). (plus d'infos sur femme en santé)
Cependant, la différence entre la facture en chambre individuelle et la facture en chambre commune (chambre double comprise) continue de s’accroître et atteint 970 euros. Pour réduire cet écart, la MC demande à nouveau de limiter les suppléments d’honoraires et de rendre le choix de la chambre individuelle plus explicite. Par défaut, le coût de la chambre commune est d’application.  lit,hôpital,santé,femme,chambre,homme

Un séjour à l’hôpital coûte en moyenne 282 euros en chambre commune et 1.250 euros en chambre individuelle en 2010. L’hospitalisation en chambre privée coûte donc 4 fois plus cher qu’une hospitalisation en chambre commune.

Cette grande différence de coût à charge du patient est imputable pour 75% aux suppléments d’honoraires (soit le montant que les médecins facturent en plus du tarif officiel) (cf. graphique 4 du dossier de presse). Autrement dit, pour un même traitement auprès d’un même médecin, un patient payera plus qu’un autre, uniquement sur base de son choix de chambre.

Un quart de la différence de la facture est à attribuer aux suppléments de chambre. Ces suppléments sont supprimés depuis 2010 en chambre à deux lits. Les suppléments de chambre en chambre individuelle sont justifiés par le service additionnel qui est offert au patient.

La différence entre les factures des deux types de chambre s’accroît chaque année. En 2005, elle était encore de 752 euros. En 2010, elle s’élève à 970 euros. Entre 2009 et 2010, la différence a augmenté de 7%. « Le choix de la chambre n’a jamais eu autant d’impact. Cette évolution doit absolument être maîtrisée » déclare Jean Hermesse, secrétaire général de la MC. Le rapport complet sur (plus d'infos sur femme en santé)

Les commentaires sont fermés.