Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

26/11/2011

L'orgasme vu du cerveau

Une équipe de chercheurs américains, menée par le professeur Barry Komisaruk (université de Rutgers dans le New Jersey), vient de réaliser, grâce à l'IRM, une vidéo montrant l'illumination du cerveau durant l'orgasme féminin. (Source de la vidéo : le soir)

Une cobaye de 54 ans, Nan Wise, s'est prêtée au jeu : pendant qu'elle se masturbait, une IRM fonctionnelle enregistrait l'activité de son cerveau.


Sur la vidéo de cette IRM, on voit le cerveau de cette femme, initialement au repos (en rouge), s'activer progressivement (en jaune) alors qu'elle s'adonne à des plaisirs solitaires dans l'intimité de la machine, pour terminer par une illumination de la quasi-totalité des structures cérébrales (en blanc, le maximum d'activité) au moment de l'orgasme. Les zones qui s'illuminent sont d'abord les zones liées aux sensations des parties génitales, puis celles des émotions, de la mémoire, et enfin tout le système de plaisir du cerveau. A l'approche de l'orgasme, l'hypothalamus atteint un pic d'activité, produisant de l'ocytocine, une hormone qui provoque une sensation de plaisir et pousse l'utérus à se contracter.

Cette découverte permettrait de faire avancer la science sur les troubles de la libido. Comme le rappelle le Figaro, « 7 % des femmes rapportaient avoir souvent des difficultés à atteindre l'orgasme dans la dernière grande enquête sur la sexualité des Français, menée en 2006. En identifiant ce qui se passe dans le cerveau d'une femme – ou d'un homme – incapable d'avoir un orgasme (anorgasmie), il serait possible de mieux comprendre à quel niveau se situe le blocage ».

Le psychologue Barry Komisaruk, qui a dirigé cette recherche, affirme ainsi au Wall Street Journal que « l'un des points les plus frappants de cette étude, c'est que toutes les parties importantes du cerveau s'activent durant l'orgasme. C'est une tapisserie de sensations ».

Quand on vous dit que c'est dans la tête que ça se passe...

Les commentaires sont fermés.