Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/11/2011

Un label pour les probiotiques

Annex_2011Labels-_products.pdf 

En Belgique, la popularité des probiotiques ne cesse de croître : aujourd'hui, 77% des médecins belges prescrivent des probiotiques. L'Organisation Mondiale de la Santé définit le probiotique comme "un micro-organisme vivant qui, ingéré en quantités suffisantes, apporte un bénéfice pour la santé de l'hôte". Plus concrètement, les propriétés des probiotiques sont multiples : Ils peuvent protéger la muqueuse intestinale et agissent telle une barrière en augmentant la production de mucus et d'anticorps et en fortifiant les jonctions serrées entre des cellules épithéliales. Supérieurs en nombre, ils empêchent ou freinent l'invasion de bactéries ou de virus indésirables. Ils tuent certaines bactéries en produisant des substances antibactériennes.  Ils stimulent le système immunitaire lorsqu'il est affaibli ou le modèrent quand il travaille trop. Ils contribuent à la digestion en sécrétant des enzymes.

La Ligue Scientifique Européenne des Probiotiques (ESLP) a attribué en Belgique ses premiers labels aux probiotiques distribués en pharmacie. Les Probiotiques suscitent depuis quelques années un intérêt de plus en plus marqué, stimulé par leur influence positive qui se confirme dans les domaines de l'immunité ainsi que celui de la santé gastro-intestinale et uro-génitale chez la femme. Le potentiel santé et thérapeutique des probiotiques intéresse de plus en plus le monde scientifique et le grand public.(Homme: Bacilac Forte, Probactiol/Plus/ IB. Enfant:  Bacilac Infantis, Bacilac Instant, Probactiol Junior, Protectis/pediatric. Femme:  Bacilac Femina). images585785.jpg


 

Chaque année, un grand nombre de nouveaux produits sont introduits et le marché connaît une croissance exponentielle. Alors qu0en 2003, il ne représentait que 8,1 milliards $, il a quasimentdoublé en 5 ans pour atteindre 15,9 milliards $ en 2008. (Source : Nutrition Business Journal, Euromonitor, Markets and markets, 2008). Cette évolution positive ne devrait d0ailleurs pas faiblir dans les années à venir : en 2014, le marché est évalué à 24 milliards de dollars, représentant un accroissement de 50%. Grâce à l'Europe qui est grand leader mondial du marché, les probiotiques se déclinent à 70% en produits laitiers et alimentaires (céréales, boissons, C), alors que 30% du marché est occupé par les compléments alimentaires ou fortified foods. Les travaux de la ESLP se concentrent sur la catégorie de ces derniers vendue exclusivement en pharmacie.

En Belgique également, la popularité des probiotiques ne cesse de croître : aujourd'hui, 77% des médecins belges prescrivent des probiotiques. Le segment des probiotiques vendus en pharmacie connaît depuis plusieurs années une croissance (à deux chiffres) supérieure au marché moyen pharmaceutique: en probiotiques, dans la catégorie santé digestive par exemple , l'augmentation en 2010 est de 37,5%.Source : IMS E Mat 06/2010)

L'Organisation Mondiale de la Santé définit le probiotique comme "un micro-organisme vivant qui, ingéré en quantités suffisantes, apporte un bénéfice pour la santé de l'hôte". Plus concrètement, les propriétés des probiotiques sont multiples :

Ils peuvent protéger la muqueuse intestinale et agissent telle une barrière en augmentant la production de mucus et d'anticorps et en fortifiant les jonctions serrées entre des cellules épithéliales. Supérieurs en nombre, ils empêchent ou freinent l'invasion de bactéries ou de virus indésirables. Ils tuent certaines bactéries en produisant des substances antibactériennes.  Ils stimulent le système immunitaire lorsqu'il est affaibli ou le modèrent quand il travaille trop. Ils contribuent à la digestion en sécrétant des enzymes.

Sous ce terme générique Probiotique, on désigne des dizaines de variétés de souches bactériennes. Et toutes n'ont pas les mêmes aptitudes ni la même spécialité. LWorld Gastroenterology Organisation a déterminé les conditions de base pour  qu'une souche probiotique spécifique ait une réelle efficacité dans son domaine d'application.

 La Ligue Scientifique Européenne des Probiotiques (European Scientific League for Probiotics) a été conçue au mois de juin 2010. ASBL indépendante de droit belge, sa mission est de contribuer à promouvoir la recherche scientifique et la communication optimale sur les souches de probiotiques spécifiques et documentées scientifiquement dans le cadre de la santé humaine.  La Ligue se fixe également pour objectif de contribuer à optimiser la communication sur les souches de Probiotiques documentées et la communication relative au label vers le monde médical, les pharmaciens et les consommateurs.

La Ligue Scientifique des Probiotiques ne se substitue en rien au rôle des autorités internationales, nationales et régionales régissant le domaine ; elle ambitionne d'accompagner avec le maximum d'efficacité les autres organisations et groupes de travail existants et spécialisés.

Le Comité Scientifique de la Ligue Scientifique des Probiotiques attribue un label de qualité afin de permettre aux professionnels de la santé mais également aux consommateurs de différencier les produits scientifiquement documentés de ceux qui ne le sont pas. L'attribution du label se fait une fois par an sur base des contrôles microbiologiques et du relevé des publications scientifiques concernant les produits testés. Le label attribué par le Comité scientifique belge concerne les produits distribués sur le territoire national.

Le Secrétaire Général ESLP est le Dr Jean-Pol Warzée, les Présidence et Vice-présidence de la Ligue sont assurées respectivement par le docteur Michèle Scaillon, (Chef de clinique de gastro-entérologie pédiatrique de l'HUDERF) et le Prof. Séverine Vermeire (Gastroenterology Dpt, Gasthuisberg, KUL, Leuven). « C est parce que nous sommes convaincus de l intérêt immense de la connaissance et de la reconnaissance de l' importance du microbiote et des probiotiques que nous souhaitons que les bactéries qui méritent cette qualification soient correctement étudiées et que leur influence sur la santé soit sérieusement spécifiée. C est ainsi que nous pourrons préciser et exploiter au mieux leur usage. A ce stade de nos connaissances scientifiques et dans l attente respectueuse d avis officiel, l octroi d un label nous semble la manière la plus correcte d informer les consommateurs et professionnels de la santé sur la qualité d un produit proposé en vente libre en pharmacie. » conclut Michèle Scaillon, Présidente de la ESLP.

EUROPEAN www.probioligue.org

Les commentaires sont fermés.