Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/09/2011

Les oreilles des profs en danger !

Plus les profs crient sur leurs élèves, plus ces derniers hurleront. Les profs devraient donc, et ce, dans leur intérêt, baisser d’un ton. C’est l’une des leçons d’une étude menée par l’Idewe dans plusieurs établissements scolaires du Brabant flamand, visant à mesurer l’impact du bruit des écoliers sur les oreilles de leurs enseignants. (source.dh.be)

Conclusion : les profs, tout comme les enfants d’ailleurs, sont exposés à des niveaux sonores nuisibles. Pour en arriver à ce constat, les spécialistes de l’Idewe, le service externe de prévention et de protection au travail, ont mesuré le bruit et la résonance produits dans huit écoles. Les impacts de ceux-ci sur l’audition ont été observés chez 37 enseignants, dont 30 en maternelle et sept profs de sport. images20417074.jpg

C’est dans les cours de récréation et les salles de sport que le seuil nuisible fut le plus largement dépassé. “Le seuil nuisible est de 85 décibels. Dans la salle de sport d’une des écoles soumises à notre test, le pic maximum mesuré était de 127 décibels, ce qui correspond au bruit d’un chasseur à réaction au démarrage”, compare le coordinateur de cette étude, Dr Lode Godderis.

Pour ce qui est de la résonance, les spécialistes ont également constaté qu’excepté dans les classes, elle dépassait partout le seuil limite, et ce, particulièrement dans les salles de sport de ces écoles.

Parmi les profs interrogés, plus de 40 % ont déclaré avoir occasionnellement, voire souvent, des problèmes d’audition dans un environnement bruyant.

Notons que, chez nos voisins néerlandais, un professeur vient de porter plainte contre son établissement scolaire pour ses soucis auditifs. À Bruges, le voisin d’une crèche a attaqué cette dernière devant la justice pour les nuisances sonores que les enfants engendraient.

Selon le professeur Godderis, pour éviter que cette problématique ne prenne davantage d’ampleur à l’avenir, il est grand temps pour les écoles de prendre plusieurs mesures contre cette surexposition au bruit. “Il faut isoler les locaux, réorganiser la disposition des salles de sport en les divisant en trois parties afin de laisser celle du centre libre pour diminuer les décibels. Et puis, il faut aussi que les enseignants apprennent à s’exprimer moins fort et, du coup, les enfants ne crieront plus autant”, assure le Dr Lode Godderis

Les commentaires sont fermés.