Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/06/2011

Cosmétiques : les nouveaux dangers !

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) appelle les consommateurs à ne pas utiliser de produits cosmétiques, en particulier les protections solaires à base de dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire, sur une peau lésée à la suite de coups de soleil ou sur le visage. Toutefois, l'Afssaps ne remet pas en cause l'utilisation de ces nanoparticules dans les produits cosmétiques, jugeant que la pénétration cutanée "semble limitée aux couches supérieures de la peau saine".

 

 

A la demande de la Direction générale de la santé (DGS), l'agence sanitaire française a analysé les données scientifiques relatives à la pénétration cutanée, la génotoxicité et la cancérogénèse du dioxyde de titane et de l'oxyde de zinc utilisés sous forme de nanoparticules en tant que filtres UV dans les produits cosmétiques.

Résultat, l'Afssaps a conclu que la pénétration cutanée de ces nanoparticules était "limitée aux couches supérieures de la peau saine". En revanche, l'agence sanitaire ne peut rien affirmer ou infirmer sur l'absence de pénétration cutanée sur peau lésée.

Concernant la génotoxicité et la cancérogénèse, l'Afssaps estime que les données sur les deux nanoparticules sont contradictoires et limitées. Néanmoins, il est précisé que des études récentes conduites sur des nanoparticules enrobées, à savoir celles utilisées dans les produits cosmétiques, démontrent "une absence de potentiel génotoxique".

Les conclusions de ce rapport conduisent l'Afssaps à recommander aux consommateurs de ne pas utiliser de produits cosmétiques à base de dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire sur une peau lésée, sur le visage, ou dans des locaux fermés si les produits en question sont renfermés dans des sprays aérosols. Cette dernière recommandation pourra être modifiée par l'agence sanitaire lors de la finalisation de l'évaluation du risque par voie aérienne. (Source: le parisien.fr)

Les commentaires sont fermés.