Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/02/2011

Alzheimer : 69 % veulent savoir

 

S'ils en avaient l'occasion, 69 % des sondés de 45 ans et plus seraient prêts à faire un test pour savoir s'ils souffriront un jour de la maladie d'Alzheimer. C'est ce qui ressort d'un sondage mené par Plus Magazine auprès de plus de  6.000 Belges. Des chercheurs belges ont mis au point, en collaboration avec des collègues suédois et américains, un test à base d'un marqueur biologique permettant de déterminer jusqu'à dix ans à l'avance, et avec une certitude de 90 %, le risque de survenue de la maladie d'Alzheimer. Comme ce type de test peut avoir un impact non négligeable sur la vie des personnes concernées, le monde médical entend le réserver à un nombre de patients limité et dans des cas bien particuliers.

 alzheimer.jpg

Pourtant, la grande majorité des personnes sondées – toutes âgées de 45 ans et plus – ne sont pas de cet avis. Il ressort d'un sondage exclusif mené par Plus Magazine auprès de 6.177 Belges de 45 ans et plus que 69 % d'entre eux souhaiteraient faire ce test s'ils en avaient la possibilité. Le feraient-ils vraiment ? Le nombre élevé de participants au sondage donne en tout cas une indication de l'importance attachée à la question de la démence.

La première raison invoquée? 58 % des sondés déclarent qu'en cas de résultat positif au test, les médecins pourraient prescrire sans tarder une thérapie reculant l'avancée de la maladie. Les sondés mentionnent en deuxième lieu, à 27 %, le désir de se préparer le mieux possible à leur avenir.

 

Les 31 % de sondés ne souhaitant pas faire le test avancent comme raison principale (14 %) le désir de vivre leurs prochaines années dans une relative insouciance et de ne pas plomber leur avenir. Plus d'un tiers d'entre eux (11%) déclarent ne pas vouloir connaître les maladies dont ils souffriront plus tard, par principe.alzeimer2.jpg

 

En guise d'alternative à ce test prédictif, la plupart des hôpitaux et des cliniques spécialisées proposent un test neuropsychologique poussé, accessible à tout patient qui le souhaite. Ce test peut déterminer si la santé mentale du patient est normale pour son âge ou si, au contraire, on détecte de légers troubles cognitifs, voire les prémices d'une démence.

 

Pour plus d'informations sur la maladie d'Alzheimer, connaître les tests disponibles, lire le témoignage d'un journaliste qui a fait le fameux test et nos interviews de médecins spécialisés, rendez-vous dans le numéro de mars de Plus Magazine, en kiosque dès le 24/2.

Les commentaires sont fermés.