Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/01/2011

Le refroidissement, traitement prometteur pour lutter contre l'AVC

 

L'hypothermie thérapeutique ou refroidissement pourrait augmenter de façon significative les taux de survie aux accidents cardio-vascualaires (AVC), a annoncé lundi l'EuroHYP, le réseau européen pour la recherche sur l'hypothermie, qui rassemble les principaux experts universitaires d'Europe, des groupes de patients et des représentants d'industries européennes. De nouvelles données scientifiques ont déterminé que "le refroidissement de quelques degrés des patients souffrant d'un AVC peut, non seulement considérablement améliorer les taux de survie, mais aussi réduire le risque de handicap physique acquis". hypothermie.jpg

L'hypothermie thérapeutique est une "sorte d'hibernation du cerveau qui permet de ralentir le besoin d'oxygène et aide à prévenir d'autres dégâts", définissent les spécialistes. L'objectif est d'abaisser la température du corps humain à 35 degrés.

"Nous estimons que l'hypothermie peut améliorer l'issue pour plus de 40.000 Européens tous les ans", précise le docteur Malcolm MacLeod, chef de département de Neuroscience expérimentale du Centre pour la science clinique du cerveau de l'Université d'Edimbourg.

L'AVC, intervenant lorsque le cerveau n'est plus approvisionné en oxygène, est une cause majeure de mortalité dans le monde, ont rappelé les spécialistes: chaque jour, 1.000 Européens meurent d'un AVC, soit toutes les 90 secondes et 2.000 survivent mais deviennent handicapés. hypo.jpg

Les spécialistes, présents à Bruxelles pour présenter leurs avancées, attendent de l'Europe qu'elle fournisse le financement nécessaire pour mettre en place "un grand essai clinique international et multicentrique qui pourrait apporter des avantages concrets aux patients".

Jusqu'à présent, l'AVC est traité à l'aspirine, par éclatement du caillot de sang ou par chirurgie du cerveau.

Les commentaires sont fermés.