Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/01/2011

Un grand coup d’accélérateur à la recherche sur la maladie d’Alzheimer

Avant un séminaire de haut niveau au Parlement européen, le docteur Giovanni B. Frisoni, directeur général et coordinateur de neuGRID, a annoncé que le projet neuGRID, financé par le septième programme-cadre, a débouché aujourd’hui sur un succès. Avancée majeure pour la science en ligne européenne, la plate-forme neuGRID va donner un sérieux coup d’accélérateur à la recherche sur la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurodégénératives, en facilitant la détection précoce des troubles de la mémoire et en permettant de mieux tester l’efficacité de toute une série de traitements médicamenteux.

 alzheimer.jpg

neuGRID est un réseau en ligne convivial mettant à la disposition des neuroscientifiques de toute l’Europe une large base de données de scanners cérébraux en 3D et des outils informatiques puissants et accessibles pour les analyser. Le projet neuGRID, mis en œuvre entre 2008 et 2011 par un partenariat de centres de recherche, dont l’institut Healthgrid à Pont-du-Château, a abouti à un succès majeur en septembre 2009 lorsqu’il a permis l’extraction d’un marqueur de la maladie d’Alzheimer à partir de ses archives en ligne contenant des milliers de scanners cérébraux en 3D. Grâce à l’infrastructure neuGRID, un processus qui prenait jusqu’à cinq ans a été mené à son terme en seulement deux semaines.

 

Docteur Frisoni: «La récente utilisation de neuGRID pour identifier des marqueurs de la maladie d’Alzheimer a prouvé que l’infrastructure neuGRID peut améliorer nos connaissances et accélérer notre compréhension des maladies neurodégénératives. Plate-forme ouverte, neuGRID sera accessible aux neuroscientifiques de toute l’Europe et du monde, ce qui augmentera le volume d’informations disponibles et le nombre de scientifiques pouvant les étudier. neuGRID démocratise la science. Le projet favorise les essais de traitements médicamenteux et finira, je l’espère, par contribuer à la découverte d’un remède pour des maladies vraiment dévastatrices.»

 

La maladie d’Alzheimer touche 9,1 millions d’Européens et 30 millions de personnes dans le monde, ce qui correspond à 10 % du nombre de personnes âgées dans le monde. Fort de son récent succès, le projet neuGRID est aujourd’hui en bonne position pour jouer un rôle fondamental afin d’aider les chercheurs, les médecins et les scientifiques à réduire les énormes coûts économiques et sociaux de cette maladie.

 alzeim.jpg

L’infrastructure neuGRID aide encore les chercheurs à identifier des marqueurs de la maladie d’Alzheimer, essentiels pour évaluer l’efficacité d’un traitement médicamenteux. L’extraction de marqueurs tels que l’amincissement du cortex cérébral sur le plus grand groupe de patients existant à ce jour pourrait prendre jusqu’à cinq ans si l’on utilisait un seul ordinateur au processeur simple cœur. Grâce à neuGRID, ce n’est plus un seul ordinateur qui analyse les scanners cérébraux, mais un système très efficace d’informatique en nuage.  Ce nouveau système convivial, que le docteur Frisoni qualifie de «Google pour l’imagerie cérébrale», permet des analyses de données rapides et poussées. Combinés, ces avantages permettent une analyse médicale rapide de milliers de scanners cérébraux, à un rythme extrêmement plus rapide que ce qui était possible auparavant.

 

Maintenant que neuGRID a prouvé son utilité, l’étape suivante sera d’harmoniser et d’unifier cette infrastructure avec des réseaux similaires de par le monde. outGRID, l’organisation faîtière internationale de neuGRID, œuvre actuellement à la coordination de projets aux États-Unis, au Canada et en Europe. Docteur Frisoni, à propos de l’avenir de neuGRID: «Je suis ravi des progrès déjà accomplis par notre équipe à ce jour et j’encourage les responsables politiques et les chercheurs du monde entier à s’inspirer du succès de neuGRID et, enfin, à intégrer neuGRID dans des infrastructures similaires aux États-Unis et au Canada. Cette intégration accroîtrait significativement notre capacité à comprendre, à traiter et, au final, à guérir les maladies neurodégénératives.»

 


###

 


À propos de neuGRID

neuGRID est une nouvelle infrastructure en grille permettant à la communauté neuroscientifique de collecter et d’archiver d’importants volumes de données d’imagerie et d’accéder à des ressources pour des analyses de données exigeant une énorme puissance de calcul. Le développement de cette infrastructure a été financé par le septième programme-cadre de la Commission européenne dans le but de mettre en place un processus de détection précoce des troubles de la mémoire et d’évaluation de l’efficacité des traitements médicamenteux de maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. Des chercheurs du San Giovanni di Dio Fatebenefratelli Institute de Brescia, Italie, du VU University Medical Center d’Amsterdam et du Karolinska Institute de Stockholm ont contribué à la conception et à la mise au point de l’infrastructure. Lancée en 2008, l’initiative neuGRID s’est conclue avec succès en 2011.

 

À propos d’outGRID

outGRID est la marque internationale de neuGRID. Son objectif ultime est de faire basculer le processus d’analyse des scanners cérébraux vers un système d’informatique en nuage, délocalisant ainsi toutes les données vers un réseau mondial en ligne. Trois infrastructures en ligne de neuroscience informatique sont à ce jour actives ou en développement dans le monde. En Europe, neuGRID tend à fournir de grands ensembles d’images cérébrales et de puissants algorithmes en grille pour l’étude des maladies neurodégénératives. Au Canada et aux États-Unis, CBRAIN et le Laboratory of Neuro Imaging de l’UCLA (LONI) offrent des ressources informatiques et des séries d’algorithmes. Le but d’outGRID est d’amorcer le processus qui conduira ces trois infrastructures en ligne à se fondre en une seule infrastructure mondiale. outGRID organisera des ateliers pour promouvoir l’échange d’informations techniques, orienter le développement des infrastructures vers l’interopérabilité et promouvoir les initiatives internationales spécifiques visant l’obtention d’une interopérabilité parfaite.

 

Liens utiles:

neuGRID:                                 http://www.neugrid.eu

Vidéo du projet neuGRID:       http://www.youtube.com/watch?v=n8_4f8q4DJ0

outGRID:                                 http://www.outgrid.eu

 

Coordinateurs du projet:

§  Dr Giovanni Frisoni, sous-directeur scientifique du San Giovanni di Dio Fatebenefratelli (FBF) Institute de Brescia, Italie

§  David Manset, coordinateur technique d’outGRID, maatG

§  Richard McClatchey, superviseur technique de neuGRID, University of the West of England

§  Alan Evans, chercheur principal de CBrain, McGill University, Montréal, Canada

§  Arthur Toga, chercheur principal au LONI – Laboratory of Neuro Imaging, Los Angeles, États-Unis

Les commentaires sont fermés.