Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/12/2010

La baisse des visites à domicile chez les généralistes

 

 

Les visites à domicile ont représenté, en 2009, 26 % des contacts avec les médecins généralistes en Belgique. En 2006, ce pourcentage s’élevait encore à 29%. Des variations importantes existent toutefois entre médecins. Ainsi, d’après une analyse de la Mutualité chrétienne (MC), les médecins généralistes masculins et plus âgés effectuent plus de visites à domicile. Selon la MC, le nombre de visites à domicile devrait continuer à baisser dans l’avenir. Pour Jean Hermesse, secrétaire général, cette diminution est positive mais ne constitue pas un but en soi car « le maintien des visites à domicile offre une garantie d’accessibilité de notre système de santé, en particulier pour certains groupes de patients. » médecin.jpg

 

La part des visites à domicile varie énormément entre médecins. Ainsi, 10% des médecins effectuent 7% ou moins de visites à domicile tandis qu’un médecin sur 4 compte plus de 36% de visites à domicile dans son activité .

 

Globalement, les jeunes médecins effectuent proportionnellement moins de visites à domicile que leurs collègues plus âgés (voir graphique en annexe). De la même manière, on observe que les médecins généralistes féminins effectuent proportionnellement moins de visites à domicile que leurs collègues masculins. Selon les prévisions de la MC, le nombre de visites à domicile devrait continuer à baisser dans l’avenir.

 

Le choix entre une visite à domicile ou une consultation au cabinet du médecin généraliste est également déterminé par le type de patient et le type d’affection. Chez les patients de quatre-vingts ans ou plus, le nombre de visites à domicile effectuées par le médecin généraliste est trois fois plus élevé que le nombre de consultations au cabinet. Très logiquement, les médecins qui ont une forte proportion de patients âgés ou très dépendants effectueront donc plus de visites à domicile. On observe également que les médecins plus âgés ont en moyenne plus de patients âgés que les jeunes médecins. De même, les médecins généralistes féminins enregistrent en moyenne un nombre plus important de jeunes patients que leurs collègues masculins. med2.jpg

 

La MC estime qu’une diminution des visites à domicile est une tendance positive. En effet, le confort d’installation d’un cabinet contribue à la qualité du travail du médecin. En revanche, une visite à domicile permet souvent au généraliste de mieux appréhender l’environnement et les conditions de vie de son patient. En tout état de cause, pour la MC, la diminution des visites à domicile ne peut se poursuivre indéfiniment ni constituer un but en soi. Avec le vieillissement de la population, le nombre de patients pour lesquels une visite à domicile est indiquée va d’ailleurs inévitablement augmenter. Pour Jean Hermesse, « il s’agira donc de trouver un équilibre entre le confort des consultations en cabinet et les besoins spécifiques à certains patients ou groupes de population. En aucun cas, l’accessibilité et la qualité des soins ne peuvent être mis en péril. »

 

 


Méthodologie : Ces chiffres sont basés sur les membres MC qui ont eu au moins un contact avec un médecin généraliste reconnu (code de reconnaissance INAMI 003-004) ayant au minimum 1250 contacts (consultations + visites). D’autres types de contacts entre médecin et patient tels que par exemple ceux d’un médecin qui rendrait visite à un patient placé dans une institution n’ont pas été pris en compte. Ces chiffres sont basés sur les prestations de 2009 et comparables aux grilles utilisées pour 2008, 2007 et 2006.  Info sur www.mc.be.

Les commentaires sont fermés.