Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/11/2010

Le dépistage des maladies cardiovasculaires est encore insuffisant

 

Un meilleur dépistage et une meilleure prise en charge des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires (MCV) permettraient d'éviter un grand nombre de décès. Pourtant, plusieurs barrières limitent l'utilsation des outils permettant l'évaluation de ces risques, révèle une étude européenne sur la prévention et la prise en charge des risques cardiovasculaires dans la pratique quotidienne des médecins (EURIKA). L'étude a évalué le niveau de contrôle des principaux facteurs de risque de maladie cardiovasculaire selon les directives européennes sur leur prévention et leur prise en charge quotidienne par les médecins.

L'étude constate qu'il faut de meilleurs soins préventifs pour les patients à risque. Chez les patients traités pour un facteur de risque de MCV classique, dans 60 pc des cas celui-ci n'était pas contrôlé selon les normes établies par les directives européennes.

Trente pourcent des médecins ont déclaré ne pas utiliser d'outils d'évaluation des risques par manque de temps (59,8 pc), parce qu'ils les jugeaient de peu d'utilité (21,7 pc), parce qu'ils ne savaient pas les utiliser (19,7 pc) ou parce qu'ils ne savaient pas comment procéder à la suite de l'évaluation (41 pc).

De plus, près de 13 pc ont déclaré ne pas suivre les directives concernant la prise en charge des risques cardiovasculaires car ils ne sont pas certain de l'outil à utiliser (47,5 pc), par manque de temps (33,7 pc), par manque de connaissances (27,7 pc) et par manque de réalisme de ces outils (23,8 pc).

Les commentaires sont fermés.