Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/10/2010

Le taux de couverture globale de dépistage organisé du cancer du sein en augmentation

 

Le taux de couverture globale de dépistage organisé du cancer du sein est en augmentation, ressort-il du septième rapport d'évaluation du programme de dépistage du cancer du sein, réalisé par l'Agence intermutualiste (AIM). Le rapport dresse le bilan de six ans de programme de dépistage organisé. En Belgique, avant le lancement du programme en 1999-2000, 38% des femmes âgées de 50 à 69 ans se faisaient spontanément dépister par mammographie classique. En 2006-2007, le taux de couverture globale - via mammotest ou mammographie classique - est passé à 61%, dont 30% dans le cadre du programme de dépistage organisé.

"Bien que l'on se rapproche de l'objectif européen, les efforts doivent être maintenus pour atteindre les 75% de couverture recommandés, ce qui devrait permettre d'obtenir une diminution de la mortalité de 30%", souligne l'AIM.

Le pourcentage de femmes qui se font dépister régulièrement est semblable dans les trois Régions mais le dépistage organisé (mammotest) est surtout répandu en Flandre (44%) alors que le dépistage opportuniste (mammographie classique) est plus courant en Wallonie (47%) et à Bruxelles (44%).

Le rapport indique par ailleurs que le programme de dépistage organisé a permis de sensibiliser de nombreuses femmes qui n'auraient probablement pas bénéficié d'un dépistage dans d'autres conditions, à savoir les femmes les plus âgées et les femmes issues de milieux défavorisés. Mais là aussi, des efforts restent à faire, note l'AIM. En effet, malgré la gratuité du mammotest, on enregistre un taux de couverture globale de 23% inférieur chez les femmes issues de milieux défavorisés par rapport au reste de la population.

Les commentaires sont fermés.