Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/09/2010

3% de la population souffre de migraine chronique

Le Belgian Brain Congress est le seul congrès pluridisciplinaire consacré au cerveau et à ses maladies. Il est organisé tous les 2 ans par le Belgian Brain Council et rassemble neurologues, psychiatres, neurobiologistes, associations de patients et représentants de l’industrie pharmaceutique.

La 4e édition est organisée conjointement avec la Société Belge de la Douleur les 17 et 18 Septembre prochains au Management Centre Europe à Bruxelles. Trois grands thèmes y seront traités : les douleurs et céphalées, les addictions aux drogues et les maladies immunopathologiques du système nerveux. Il s’y ajoute deux grandes conférences, l’une sur le thème du risque de thrombose cérébrale chez la femme, l’autre sur l’interface cerveau-ordinateur. Le congrès se terminera par une table ronde médico-sociale sur les droits et attentes des patients atteints d’une maladie du cerveau .

Les douleurs et les céphalées chroniques sont des problèmes majeurs de santé publique. Des progrès importants ont été réalisés en recherche fondamentale et en imagerie cérébrale  permettant de mieux comprendre les anomalies nerveuses qui en sont responsables. Ces progrès seront présentés par des experts mondialement reconnus et leur portée pour le traitement des patients sera examinée. De nouvelles thérapeutiques prometteuses comme les neurostimulations ou les nouvelles techniques psycho-comportementales  sont aussi présentées et un symposium satellite sera consacré à la migraine chronique dont souffre 3% de la population.

Les mécanismes neurobiologiques qui sous-tendent les assuétudes aux drogues, mais aussi la surconsommation de certains médicaments commencent à être de mieux en mieux connus grâce à l recherche fondamentale, à l’imagerie cérébrale et à la génétique. Ils  constituent l’autre point fort de la première journée.

Parmi les maladies immunopathologiques du système nerveux, la sclérose en plaques occupera bien sûr une place centrale lors de la seconde journée du congrès. Ici aussi, les progrès en imagerie ont depuis quelques années permis de mieux détecter et suivre les lésions que cette maladie provoque dans le tissu nerveux.  Des spécialistes internationaux et nationaux feront aussi le point sur les avancées thérapeutiques et diagnostiques. Grâce aux avancées de la neuro-immunologie, on découvre un nombre croissant de syndromes neurologiques et psychiatriques causés par des anticorps dirigés contre différents constituants du cerveau. On fera le point sur ces « nouvelles » maladies cérébrales.

Les deux conférences de prestige sont consacrées à des sujets de grande actualité. D’une part, de vastes études épidémiologiques récentes ont permis de mieux cerner les facteurs qui accroissent chez les femmes jeunes le risque de thrombose cérébrale, comme la pilule contraceptive, le tabagisme ou la migraine avec aura. Tobias Kurth qui présentera ces nouvelles données est un neuroépidémiologiste de renommée internationale. D’autre part, les moyens technologiques permettant la communication entre le cerveau et l’ordinateur offrent un nouvel espoir pour la revalidation des patients cérébro-lésés. Niels Birbaumer s’intéresse à ce problème depuis plusieurs années et nous fera part des progrès réalisés et des perspectives d’avenir.

Finalement, le Belgian Brain Congress  est aussi l’occasion pour les jeunes chercheurs en neurosciences fondamentales et cliniques d’écouter leurs aînés sans frais et surtout de présenter leurs plus récents travaux sous forme d’affiches dont les 3 meilleures seront primées.

Les commentaires sont fermés.