Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/08/2010

La banque de Sang de cordon de Louvain congèle sa 10 000ième unité de sang placentaire

 

La banque de Sang de cordon de Louvain (De Leuvense Navelstrengbloedbank) a congelé sa 10 000ième unité de sang placentaire. Le sang placentaire ou "sang de cordon" est particulièrement intéressant de par sa contenance en cellules souches hématopoïétiques. Ces cellules souches peuvent être utilisées pour traiter des affections hématologiques tant héréditaires que malignes, en particulier la leucémie. Chaque mois, à peu près deux unités de sang de cordon sont cédées par la banque de sang de cordon de Louvain pour effectuer des transplantations hématopoïétiques dans notre pays ou ailleurs dans le monde. La Leuvense Navelstrengbloedbank travaille en collaboration étroite avec des gynécologues, des médecins traitants, des sages-femmes et des infirmières venant de maternités un peu partout en Flandre. Sans leur aide, la Leuvense Navelstrengbloedbank n’aurait jamais atteint un nombre aussi important d’unités de sang placentaire.

 

 

Contexte général

 

Pourquoi conserver le sang placentaire?

 

Le sang placentaire contient des cellules souches. Ces cellules sont la base même de la vie et peuvent se diviser et se différencier pour former tous les tissus présents dans le corps humain. En particulier, les cellules souches hématopoïétiques peuvent reconstituer l’ensemble des composants du sang. Actuellement, les cellules souches hématopoïétiques sont essentiellement utilisées pour le traitement de maladies héréditaires et de cancers du sang, par exemple pour traitement de la leucémie. Auparavant, ces cellules provenaient uniquement de la moelle osseuse de donneurs. A présent, l’utilisation de sang de cordon pour le même type d’indication est de plus en plus important.

 

Le sang placentaire ou "sang de cordon" est le sang qu’il reste dans le cordon ombilical et le placenta après la naissance de l’enfant. Ce sang peut être prélevé de manière très simple, indolore et sans le moindre risque pour la maman ou le nouveau-né. Il est ensuite possible de le conserver pendant environ 20 ans dans l’azote liquide. L’utilisation de sang de cordon est plus pratique que d’autre sources de cellules souches telles que les cellules souches embryonnaires et les cellules souches médullaires. Dans le cadre de la transplantation hématopoïétique, le sang placentaire présente plusieurs avantages: une disponibilité immédiate, la possibilité d’une moindre compatibilité HLA avec donneur et  un moindre risque de maladie du greffon contre l’hôte. En recherche plus fondamentale, l’utilisation de cellules souches de sang de cordon est éthiquement moins discutable que l’utilisation de cellules souches embryonnaires.

 

Les transplantations de sang de cordon

 

Au niveau mondial, plus de 20 000 transplantations ont été réalisées à ce jour, essentiellement en Europe de l’ouest, aux Etats-Unis, au Japon et en Australie. Environ deux tiers des patients traités sont des enfants. Actuellement, il y a environ 400 000 unités disponibles dans les banques publiques (non-commerciales) de sang de placentaire.

 

Chaque mois, à peu près deux unités de sang de cordon quittent la banque de sang de cordon de Louvain pour être utilisées dans des transplantations hématopoïétiques, dans notre pays ou ailleurs dans le monde. Les chances de succès de ce type de transplantations complexes est d’environ 55 à 65%. En d’autres termes, chaque mois, la vie d’un enfant est sauvée grâce au don incommensurable de mamans belges.

 

Public et gratuit

 

La Leuvense navelstrengbloedbank est publique et gratuite. Les poches de sang de cordon sont préservées sans aucun frais pour le donneur. Elles sont disponibles de manière anonyme et solidaire pour tout patient présentant une indication de greffe hématopoïétique, pour autant qu’il soit compatible.

 

Les banques commerciales congèlent également le sang placentaire, mais uniquement sur base nominative. Cependant, dans le cadre de traitement de leucémies et de maladies héréditaires, il est rare que le sang de cordon du patient lui même puisse être utilisé.

 

Une collaboration à toute épreuve est la clé du succès

 

La Leuvense Navelstrengbloedbank subsiste grâce à des donations et au travail d’un grand nombre de bénévoles. Il existe peu de subsides officiels et aucune politique de remboursement. La procédure de conservation et de congélation coûte environ 1000 euros, lorsqu’elle est effectuée selon les critères internationaux de qualité. De manière à pouvoir aider un maximum de patients et d’ augmenter leur chances de trouver un greffon compatible, la Leuvense Navelstrengbloedbank souhaite atteindre un total de 20 000 unités de sang placentaire dans les 7 années à venir.

 

La Leuvense Navelstrengbloedbank travaille en collaboration étroite avec des gynécologues, des médecins traitants, des sages-femmes et des infirmières venant de maternités un peu partout en Flandre. Sans leur aide, la Leuvense Navelstrengbloedbank n’aurait jamais atteint un nombre aussi important d’unités de sang placentaire. La Leuvense Navelstrengbloedbank remercie l’ensemble des acteurs qui ont contribué à ce succès

Commentaires

Nous sommes un groupe de bénévoles et d'ouverture d'un nouveau régime dans notre communauté. Votre site web nous a fourni des renseignements précieux à travailler sur. Vous avez fait un travail formidable et notre communauté tout entière sera reconnaissante à vous.

Écrit par : maxosize | 07/10/2014

Les commentaires sont fermés.