Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/05/2010

Plus de la moitié des patients coronariens n’atteignent pas les valeurs cibles du cholestérol

 

Belgica Stroke : les constatations de l’étude Euroaspire III sont confirmées en Belgique.

CANCUN, Mexique – le 22 mai 2010. Les résultats d’une sous-analyse de l’étude Belgica Stroke ont été présentés par le Prof. Dirk Devroey (VUB) au cours d’une session orale lors du congrès international de la WONCA, destiné aux médecins généralistes.

Cette sous-analyse porte sur le patient atteint d’une maladie coronarienne et ses valeurs cibles de cholestérol. L’hypercholestérolémie est un facteur de risque chez ce patient à haut risque et le traitement de cette affection entraîne une diminution du risque cardiovasculaire : pour une diminution de 40 mg/dl du cholestérol LDL (lipoprotéines de faible densité), on a constaté une diminution de 23 % des événements coronariens et une diminution de 19 % de la mortalité coronaire ([i])

Selon le Prof. Devroey "même si le cholestérol n’est que modérément élevé, une diminution du cholestérol chez les patients cardiaques peut allonger considérablement l’espérance de vie."

Les valeurs cibles actuelles pour le cholestérol total (CT) et le LDL-C, qui sont en vigueur en Belgique, sont celles de l’ESC 2007 ([ii]). Pour un patient coronarien, les valeurs cibles sont un CT < 175 mg/dl et si possible < 155 mg/dl ; pour le LDL-C, ces valeurs sont respectivement < 100 mg/dl et < 80 mg/dl. Si le patient coronarien est également diabétique, ces valeurs sont encore plus strictes : LDL-C < 70 mg/dl ([iii]).

 

Cette sous-analyse nous apprend que le patient coronarien (traité ou non par médicaments) obtient sa valeur cible de CT < 175 mg/dl dans 28 % des cas, et celle du LDL-C < 100 mg/dl dans 36 % des cas. La valeur de LDL-C < 70 mg/dl pour le patient coronarien diabétique est atteinte dans 15 % des cas.

Si nous examinons les valeurs cibles des patients recevant un traitement médicamenteux, nous constatons qu’un LDL-C < 100 mg/dl est atteint dans 41 % des cas, et que ce traitement est constitué par une statine en monothérapie chez 90 % des patients. Pour le patient coronarien diabétique, ces chiffres atteignent respectivement 47 % et 87 %.

Ces résultats confirment les constatations de l’étude Euroaspire III ([iv]), qui indiquent que seuls 45 % des patients coronariens obtiennent la valeur cible < 175 mg/dl pour le cholestérol total.

Les patients coronariens belges continuent à avoir un risque cardiovasculaire trop élevé, plus de la moitié d’entre eux n’obtenant pas les valeurs cibles du cholestérol, en dépit d’une monothérapie par statine dans 90 % des cas.

À propos des patients coronariens belges

Le patient coronarien est un patient présentant un antécédent d’infarctus myocardique, d’angor stable ou instable, ou de procédure de revascularisation.

À propos de Belgica Stroke

L’étude Belgica Stroke, réalisée avec le soutien de MSD, était une étude prospective longitudinale conduite par des médecins généralistes, qui avait pour but de déterminer le risque cardiovasculaire global des patients, et de le suivre à l’aide d’un programme informatique développé spécialement à cet effet. L’étude, lors de laquelle 15 744 patients belges ont été recrutés par 810 généralistes et suivis durant 28 mois, a duré de 2005 à 2008. Les patients recrutés présentaient une hypertension non contrôlée sur le plan de la valeur cible.

Différents résultats de cette étude ont déjà été présentés lors de congrès internationaux, parmi lesquels le congrès de la European Society of Cardiology et celui de la European Society of Hypertension en 2009.

Les analyses déjà présentées lors des congrès cités décrivent que le contact médecin/patient est aussi important que l’utilisation du programme informatique. Les patients chez qui le programme était utilisé, mais aussi les patients pour lesquels le programme de calcul du score de risque n’était pas disponible, présentaient une amélioration de leur tension artérielle. D’autre part, on a également décrit que les patients coronariens ont un risque élevé d’accident vasculaire cérébral fatal ou non (score de Framingham).



[i]     CTT Collaborators. Efficacy and safety of cholesterol-lowering treatment: prospective meta-analysis of data from 90 056 participants in 14 randomised trials of statins. Lancet 2005; 366: 1267-78

 

[ii]     Graham I. et al. European guidelines on cardiovascular disease prevention in clinical practice: executive summary. Eur J Cardiovascular Prev and Rehab 2007; 14 (Supp 2): E1-E40

 

[iii]    Ryden L.et al. Guidelines on diabetes, pre-diabetes, and cardiovascular diseases: executive summary. The Task Force on Diabetes and Cardiovascular Diseases of the European Society of Cardiology (ESC) and of the European Association for the Study of Diabetes (EASD). Eur Heart J 2007; 28: 88-136

 

[iv]    Kotseva K. et al. EUROASPIRE III: a survey on the lifestyle, risk factors and use of cardioprotective drug therapies in coronary patients from 22 European countries. Eur J Cardiovasc Prev Rehabil 2009; 16: 121-137

 

Les commentaires sont fermés.