Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/03/2010

Les médecins doivent davantage encourager l'arrêt tabagique

 

Les encouragements des médecins ont un impact non négligeable sur l'arrêt tabagique; c'est pourquoi ceux-ci devraient davantage inciter leurs patients fumeurs à l'arrêt tabagique, selon une enquête de la Fondation contre le Cancer publiée lundi. Seuls 30 pc des fumeurs déclarent que leur médecin de famille leur a spontanément parlé d'arrêt tabagique. L'enquête de la Fondation contre le Cancer et les chiffres de la ligne Tabac-Stop montrent que les médecins de famille peuvent avoir un rôle clé dans l'accompagnement de l'arrêt tabagique. En effet, un conseil d'arrêt venant d'un médecin est une stratégie efficace pour faire baisser le nombre de fumeurs, indique la Fondation. Pour 50 fumeurs encouragés par leur médecin à l'arrêt tabagique, une personne supplémentaire arrêterait effectivement de fumer. L'enquête indique que 40 pc des fumeurs souhaitent arrêter, majoritairement les femmes et les fumeurs entre 35 à 44 ans.

Mais seulement 30 pc des fumeurs ont été spontanément interpellés par leur médecin sur la possibilité d'un arrêt. La proportion est de 6 pc dans la catégorie des 15-17 ans, mais monte à 47 pc pour les plus de 65 ans. Les chiffres annuels de la Ligne Tabac-Stop font apparaître que 4 pc des appels font suite à la suggestion d'un médecin de famille.

"Des efforts supplémentaires de la part des médecins seraient donc les bienvenus, d'autant que le pourcentage de fumeurs quotidiens est passé de 27 pc en 2007 à 30 pc en 2008, pour atteindre 32 pc en 2009", souligne la Fondation.

Les commentaires sont fermés.