Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/03/2010

Un frein lingual trop court perturbe l'allaitement

 

 

Avoir le frein lingual trop court provoque des perturbations au niveau de l'allaitement. Etant donné que de plus en plus de femmes allaitent, cette anomalie héréditaire gagne en importance, écrit mercredi l'hebdomadaire médical de Huisarts. Le frein lingual, un pli de la muqueuse qui relie la langue au fond de la bouche, a une fonction précise: lors des mouvements de la langue, cette structure agit pour une correction des pertes de salive. Chez certains enfants, le frein de la langue est anormalement serré ou court. Le problème concerne 3 à 11 pc des enfants.

La mobilité limitée de la langue pose des problèmes si l'enfant est nourri au sein. Par exemple, il boit bruyamment, s'arrête de boire, rejette le sein ou veut boire de manière continue.

De nombreuses femmes ont fréquemment des douleurs aux tétons lors des premiers jours de l'allaitement. Dans la plupart des cas, ces douleurs disparaissent rapidement. Chez les mères qui ont un enfant avec un frein lingual trop court, on remarque des douleurs permanentes dans 36 à 80 pc des cas.

Le traitement consiste en l'incision de quelques millimètres du frein lingual pour ensuite le détacher. Les points de suture ne sont pas nécessaires et tout de suite après l'enfant peut de nouveau s'alimenter au sein.

Etant donné que l'alimentation au biberon peut parfois soulager l'enfant qui a un frein lingual trop court, les parents décident parfois de ne pas pratiquer d'intervention. Si plus tard l'enfant rencontre des difficultés pour parler, l'intervention doit alors être réalisée.

Les commentaires sont fermés.