Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/12/2009

La consommation de drogues en prison est un réel problème de santé

L'usage de drogues dans les prisons belges est un réel problème de santé, indique le SPF Justice après une enquête qui révélait qu'un tiers des détenus consomme de la drogue. L'injection d'héroïne est la principale source de problèmes. Les autres risques pour la santé sont causés par les tatouages et les relations sexuelles à risques. Le cannabis est la drogue la plus consommée, devant l'héroïne et les benzodiazépines. Le nombre de détenus qui s'injectent des produits anesthésiants est limité à 3 pc des consommateurs. "Mais ils le font dans des conditions très dangereuses", indique Catherine Van Huyck de l'asbl Modus Vivendi, qui s'occupe des détenus dépendants à la drogue. "Ils se droguent avec des seringues qu'ils fabriquent eux-mêmes et qui sont ensuite utilisées par d'autres détenus", poursuit-elle.
Les détenus qui s'injectent de la drogue ont 15 pc de chances supplémentaires d'être contaminés par des infections comme l'hépatite B ou C. Les détenus qui se font tatouer en prison se mettent aussi en danger car ils utilisent des aiguilles qu'ils fabriquent eux-mêmes. Il y a également des tatouages réalisés à l'encre de Chine, ce qui est très toxique.
Modus Vivendi demande des mesures qui permettraient de mieux protéger la santé des détenus. "Cela peut aller de la distribution de matériel de décontamination à la mise à disposition de seringues. Il faut également qu'il y ait davantage de thérapies de substitution, avec de la méthadone et d'autres produits".
Selon le SPF Justice, seuls 3 pc des détenus suivent un programme de substitution.

Les commentaires sont fermés.