Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/09/2009

Les victimes de piqûres de moustiques n'ont pas une sueur assez sucrée

Les moustiques ne choisissent pas leurs victimes au hasard, affirment des scientifiques cités dimanche par le Sunday Telegraph. Les petits insectes se tiendraient en effet à distance des personnes dont la sueur est plus sucrée. Tout le monde n'est donc pas à égalité face aux risques de se faire piquer par un moustique. Et cela n'est pas dû, comme le veut l'idée largement répandue, à la présence de sucre dans le sang. La raison principale qui attire un moustique vers une personne et pas vers une autre est en fait liée à la teneur en sucre dans la transpiration de celles-ci.

Ces insectes détectent ainsi leurs victimes parce qu'elles présentent moins de composants sucrés et fruités, les "cétones", dans leur sueur.

Selon le docteur James Logan, directeur de recherche au sein du Britse Rothamsead Research Institute, "les moustiques peuvent détecter une large gamme de produits chimiques et de signaux qui les avertissent de la présence d'une personne. Même si celle-ci a beaucoup de cétones dans sa sueur, et que cette transpiration a une odeur sucrée, le moustique pense qu'il ne s'agit pas d'un être humain et il passe son chemin".

L'équipe du Dr Logan a analysé l'odeur corporelle de plusieurs volontaires qui avaient l'habitude d'être piqués et d'autres que les moustiques ignoraient. Elle leur a demandé de ne plus boire d'alcool, de ne pas porter de parfums ou d'autres produits parfumés, afin que seule leur odeur corporelle demeure. Les scientifiques ont ainsi pu mettre au jour cinq cétones repoussant les moustiques.

Sur base de cette découverte, un nouveau produit répulsif, déjà testé au Kenya et au Brésil, a été développé. Il a déjà montré son efficacité contre certaines sortes de moustiques, comme le Culex.

Les commentaires sont fermés.