Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/08/2009

Rayonnement: Majorité du personnel aérien dépasse le niveau d'action d'1 mSv

Selon les données communiquées par les compagnies aériennes à l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), 908 sur 1.429 membres du personnel de vol en Belgique avaient dépassé en 2008 le niveau de 1 mSv (milli-sievert) de rayonnement ionisant par an. Aucun membre du personnel aérien ne dépassait toutefois la barre des 6 mSv/an, ressort-il d'une réponse de l'ancien ministre de l'Intérieur Guido De Padt à une question parlementaire. Le personnel aérien est particulièrement exposé au rayonnement cosmique. hotesse.jpg
L'exposition peut même devenir significative, en fonction du nombre d'heures de vol et du type de trajets effectués, selon l'AFCN. La valeur d'exposition la plus haute enregistrée en 2008 s'élevait à 4 mSv.
En Belgique, la dose maximale à laquelle un citoyen peut être exposé en plus de celle provenant du rayonnement naturel a été ramenée à 1 mSv mesuré sur 12 mois consécutifs.
Pour les personnes professionnellement exposées aux rayonnements ionisants, la dose maximale est elle de 20 mSv mesurés sur 12 mois consécutifs.
Aussi bien notre pays que l'Union européenne ont fixé des "niveaux d'action" (notamment à 1 et 6 mSv/an) à partir desquels des mesures doivent être prises.

La première grandeur subjective est la dose absorbée par l'organisme. L'unité de dose de radiation absorbée du Système international (SI) est le gray, qui remplace le rad. Parmi les grandeurs subjectives de la radioactivité, certaines évaluent le risque pour la santé. Tous les rayonnements n'ayant pas la même nocivité, on définit une dose équivalente dans laquelle chaque rayonnement doit être pondéré pour tenir compte des différences. Lorsque le rad était utilisé comme unité de dose absorbée, l'unité de dose équivalente était le rem, acronyme de « rad equivalent man ». Actuellement, le rem est remplacé par le sievert (Sv), qui est « Gray equivalent Homme » et est une unité du système SI.

hott.jpgLa dose équivalente n'est pas mesurable, mais elle est évaluée en fonction de la dose reçue, de la sensibilité du tissu irradié et de la nature du rayonnement.Le débit de dose équivalente s'exprime en sieverts par seconde. Cette grandeur est pertinente pour évaluer les expositions professionnelles des travailleurs du nucléaire, des astronautes, ou des personnes vivant dans un environnement à risque.

À titre d'exemple, les personnes vivant en Europe occidentale sont soumises à un débit de dose équivalente d'environ 3 mSv/an. (Source: techno-science)

Le rayonnement tectonique dû aux roches (uranium, thorium et descendants) est de 0,40 mSv, mais il peut être dix fois plus important dans des régions granitiques comme la Forêt-Noire en Allemagne ou la Bretagne et le Massif central en France, en particulier à cause d'un gaz radioactif, le radon.

La part due au rayonnement cosmique représente environ 0,40 mSv au niveau de la mer, mais double à 1 500 m d'altitude.

Les commentaires sont fermés.