Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/06/2009

Le portable-elbow: Attention !

Téléphoner trop longtemps avec son GSM peut être à l'origine d'un nouveau problème de santé au niveau d'un nerf à hauteur du coude. Le syndrome du tunnel cubital, identifié par des orthopédistes britanniques, apparaît essentiellement chez des utilisateurs immodérés du téléphone portable.Le syndrome du canal ulnaire ou cubital est la compression du nerf ulnaire au niveau du coude, ce qui entraîne l'apparition de paresthésies, c'est-à-dire de fourmillements dans les deux derniers doigts. Il s'agit d'un syndrome entrant dans les neuropathies (atteinte des nerfs périphériques) du cubitus.
La compression du nerf cubital entraîne des fourmillements, un engourdissement des deux derniers doigts de la main (annulaire et auriculaire) ainsi que des douleurs au niveau du coude. Moins connu que le syndrome du canal carpien, le syndrome du canal ulnaire est généralement le résultat de traumatisme, plus précisément de microtraumatismes professionnels (succession de petits coups) responsables d'une pression prolongée sur ce que l'on pourrait appeler le talon de la main. Généralement, cet ensemble de symptômes (syndrome) survient chez les repasseuses, les menuisiers, les coureurs cyclistes, les lanceurs de base-ball (extrême torsion du bras nécessaire pour effectuer le lancer à effet). Dans certains cas, au stade avancé, on constate l'apparition d'une faiblesse de l'annulaire et de l'auriculaire.
Le syndrome du canal cubital se différencie de la compression du nerf ulnaire qui passe dans le canal de Guyon (d'où le nom du syndrome) au niveau du poignet, par les tests de sensibilité. Le signe de Tinel, qui consiste à frapper avec le doigt (de l'examinateur) sur la face avant du poignet, permet de faire également la différence entre un syndrome du canal cubital au coude et un syndrome du canal cubital au poignet.

Passer trop de temps au téléphone pourrait provoquer le syndrome du canal cubital, une atteinte du nerf situé au niveau du coude.

Il y a eu le tennis-elbow, pour ceux qui maniait trop souvent la raquette. Il y a eu le wii-elbow, pour ceux qui abusaient de la manette. Aujourd’hui il y a le portable-elbow, pour les adeptes de la causette. Des chercheurs américains accusent en effet le téléphone portable d’être responsable du syndrome du canal cubital, une atteinte du nerf situé au niveau du coude.

Le docteur Peter Evans et ses collègues d’une clinique spécialisée à Cleveland s’inquiètent des conséquences de l’utilisation intense des téléphones portables. « Les gens passent des heures le coude plié pour maintenir le téléphone contre l’oreille, ce qui peut gêner la circulation sanguine, provoquer une inflammation et une compression du nerf. »

Conséquence : les utilisateurs les plus bavards se plaignent d’engourdissements, de picotements et de douleurs localisées dans l’avant bras. Dans les cas les plus graves de syndrome du canal cubital, les patients finissent par rencontrer des difficultés de coordination et une perte de mobilité.

Comment lutter contre le portable-elbow tout en conservant votre forfait illimité ? « Utilisez un kit main libre », conseillent les auteurs.

Ces derniers remarquent par ailleurs que ce syndrome atteint plus souvent les femmes. Cette prédisposition serait liée soit aux fluctuations hormonales soit à l’anatomie féminine En tout cas les chercheurs sont formels : ce n’est pas parce qu’elles sont plus bavardes… (source: yahoo, neuwsblad, Michael Darowish, Jeffrey N. Lawton, And Peter J. Evans What is cell phone elbow, and what should we tell our patients? Cleveland Clinic Journal of Medicine 2009; 76(5):306-308; doi:10.3949/ccjm.76a.08090 )

Les commentaires sont fermés.