Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/04/2009

Grippe mexicaine: la situation chez nous

Lors de la conférence de presse qui s'est déroulée au SPF Santé publique ce mardi à 17 heures, le commissaire interministériel Marc Van Ranst a signalé que 6 autres personnes ayant séjourné dans une région touchée par la grippe mexicaine ont développé les symptômes de la grippe et ont subi les tests appropriés. Les analyses sont en cours et les résultats seront connus mercredi matin. Si tous les cas s'avèrent négatifs, le commissariat le communiquera lors de la conférence de presse de mercredi. Si des cas positifs sont découverts, un communiqué de presse sera envoyé au plus tôt.


Hier déjà, des analyses effectuées par l'Institut de Santé publique (ISP), ont confirmé que tous les cas examinés jusque là étaient négatifs et qu'il n'y avait pas de personne atteinte de la grippe mexicaine en Belgique.
Différents cas ont été identifiés positifs à la grippe mexicaine en Europe. Il s'agit cependant de cas isolés, qui provenaient tous des zones à risque.
Par ailleurs, l'Organisation mondiale de la Santé a annoncé hier la phase 4 de son plan international de pandémie. La Phase 4 signifie qu'il existe de petits groupes de cas avec une transmission limitée d'homme à homme mais que la propagation reste très locale, ce qui suggère que le virus ne s'est pas encore bien adapté à l'homme. Ces groupes ont été repérés au Mexique et aux Etats-Unis.
Les autorités belges, européennes et mondiales continuent de suivre étroitement les derniers développements de la situation. Les dépliants distribués depuis hier matin à l'aéroport ont maintenant également été traduits en espagnol et en Arabe.
Une conférence de presse se déroulera ce mercredi 29 avril à 17 heures au SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement afin de rapporter les derniers développements concernant la grippe mexicaine.

Commentaires

On se prépare donc à une nouvelle et folle croisade d’extermination à tout prix des « méchants » microbes via des vaccins dont (notamment) le sénat français a acté qu’il n’y avait aucune preuve scientifique de leur utilité !

Voir aussi ce lien qui montre :

1° aucune efficacité prouvée des antigrippaux comme le Tamiflu
"Pire, dans le cadre de la grippe aviaire, on a découvert que le virus pouvait développer une resistance au Tamiflu !"

2° aubaine pour les labos Roche :
"ils vont pouvoir écouler et à un prix bien supérieur les stocks qui seront bientôt périmés
Le prix du Tamiflu était descendu à 7,70 € la boite, et là, alors qu'on se rapproche de la date limite de vente des stocks, paf ! Grippe porcine, pandémie, et tout et tout !

Les prix flambent, la boite dépasse les 20 € et l'état décide de passer en alerte 3, alerte obligeant les hôpitaux à faire leur stock de Tamiflu ! Quelle aubaine pour Roche ! Sur le marché parallèle, ce médicament dépasse même les 150 € !"

3° "La peur instaurée par les médias est hallucinante ! Et les réactions épidermiques totalement injustifiées !" :
"100 à 200 morts à cause de cette grippe porcine, c'est catastrophique ! Mais pourquoi, alors, ne pas parler des 250 000 à 500 000 morts annuels du fait des grippes "traditionnelles" (chiffres de l'OMS) ? Pour l'exemple, dont personne n'a parlé à l'époque, une grippe bien humaine, en 2002, a fait, en trois mois, plus de 800 morts à Madagascar uniquement (sur 27 000 cas) ! Et pourtant, il n'en a pas été question, en occident..."

"COPAIN COMME COCHON : IL Y A ANGUILLE SOUS ROCHE... "
http://endehors.org/news/copain-comme-coch...ille-sous-roche

Le célèbre microbiologiste et inventeur (pourtant) du premier antibiotique René Dubos prévient des dangers réels encourus et vérifiés : "L'élimination d'un type de micro-organisme ne fait que créer une niche pour d'autres pathogènes. (...) La science réductionniste ne se soucie que des nuisibles et non de leur écologie."
René Dubos peut être considéré comme le fondateur de l'écologie de la santé.
cf. « L'Homme et l'adaptation au milieu » (Payot, Paris, 1973).

Le Pr Jacqueline Bousquet précise :
"La science matérialiste traque et tue sans relâche des « agresseurs » imaginaires qui ne sont autres que les constituants naturels de l’organisme dont la stéréochimie a changé, alors qu’ils ne sont que les témoins du terrain des individus ! (…)

"Les « épidémies » ne frappent que des gens ou des animaux fragilisés et s’arrêtent spontanément sans la moindre intervention médicale.
D’autant mieux, d’ailleurs, qu’il n’y a pas d’intervention médicale. Les autorités, conseillées par des « experts » (…) continuent à nous imposer les vaccinations — acte anti-scientifique s’il en est — faisant preuve de l’inculture et de l’irresponsabilité du corps médical qui, depuis Pasteur, répète sans jamais les remettre en question des dogmes éculés, depuis longtemps rejetés par nos voisins européens par le danger qu’ils représentent ! "

Plus de détails et liens internes sur ce qui précède :
http://www.retrouversonnord.be/BacteriesDangereuses.htm

Écrit par : Baudouin Labrique | 29/04/2009

Ahurissantes, mais bien évidemment occultées par les médias, ces sources dignes de foi qui montrent qu'on aurait donc PREPARE cette crise sanitaire :

Voir la vidéo associée :

"500 000 cercueils clairement visibles sur Google Map ou Google Earth par satellite et appartenant à la FEMA ( http://www.fema.gov ) Federal Emergency Management Agency sensée gérer les crises graves aux USA :

Communiqué de presse de Sanofi-aventis du 9 mars 2009 sur la rencontre de Nicolas Sarkozy avec le président mexicain Felipe Calderon pour construire une usine de vaccins anti-pandémie au Mexique :
http://www.sanofi-aventis.com/binaries/200...tcm29-24323.pdf

Article du Guardian de 2002 sur les épandages de produits bactériologiques sur la population britannique :

http://www.guardian.co.uk/Archive/Article/...4398507,00.html
Traduction : http://dl.free.fr/ov2HayHDa/Article_Guardian.pdf

Créer la panique pour mieux vous contrôler et engraisser l'industrie pharmaceutique !
L'injection de soit disant vaccins permettra de vous empoisonner d'avantage !
Refusez toute vaccination de la part des Elites !
Les laboratoires pharmaceutiques s'enrichiront en vous injectant leurs saloperies ! "
http://www.dailymotion.com/bookmarks/Alf-R...-la-pandem_news
.

Écrit par : Baudouin Labrique | 01/05/2009

Matière à réflexion :

“American Free Press Mercredi 29 avril 2009

Le journaliste d’investigation de Washington, Wayne Madsen, dit que L’APPARITION DE LA GRIPPE PORCINE SOULEVE DES SOUPÇONS. LES SOURCES QU’IL CITE DISENT QU’ELLE POURRAIT ETRE D’ORIGINE HUMAINE.

SELON LES SOURCES DU JOURNALISTE AMERICAIN WAYNE MADSEN (UN JOURNALISTE DE MEXICO CITY ET UN AUTRE DE JAKARTA QUI ONT TRAVAILLE AUX NATIONS-UNIES AVEC DES SPECIALISTES DE MALADIES TELLES QUE LA GRIPPE AVIAIRE, L’EBOLA ET LE SIDA), LE VIRUS DE LA GRIPPE PORCINE SERAIT D’ORIGINE HUMAINE !!!

EN EFFET, SELON LES JOURNALISTES ET LES SCIENTIFIQUES EN QUESTION, LA FORME DE CE VIRUS EST « TRES INHABITUELLE », ET SEMBLE ETRE LE RESULTAT DE TECHNIQUES DE MANIPULATION GENETIQUE, ET LE VIRUS DE CETTE GRIPPE CONTIENT DES ELEMENTS DE GRIPPE AVIAIRE, DE 2 FORMES DE GRIPPE HUMAINE, ET DIFFERENTES FORMES DE GRIPPE PORCINE. SELON LES SCIENTIFIQUES, CECI NE SE PRODUIT PAS NATURELLEMENT, CE QUI IMPLIQUERAIT EVIDEMMENT LA NECESSITE D’UNE INTERVENTION HUMAINE !

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article84983

Écrit par : Baudouin Labrique | 01/05/2009

Pour ne pas faire partie du « premier bataillon qui tombera » mais ce qui reste très hypothéique en Belgique

1° hygiène physique :

- s’informer correctement ce qui permet de ne pas attendre (faux espoirs) ni de la part des antiviraux ni des vaccins qui suivront quelque certitude d’efficacité,

- quelques mesures d’hygiène personnelle et en ce y compris éviter de se rendre dans les zones à risques ou de côtoyer des personnes qui en reviennent ou laors avec un masque,

2° hygiène psychique :

- savoir que la grippe survient suite à une situation conflictuelle personnelle

- l’identifier permet (je i fait chaque fois l’expérience, ainsi que d’autres personnes) de raccourcir fortement la période active,
- apprendre a exprimer ses émotions, ses ressentis, ce qui permet précisément de ne pas générer un stress personnel et qui, selon ce que s’accordent maintenant à dire les scientifiques, génèrent les maladies (pratique personnelle depuis une quinzaine d’années et qui m’a conduit à ne quasiment et sinon très brièvement être malade depuis lors et j’ai 59 ans !).

Un petit outil que j’ai confectionné qui permet de se sortir plus rapidement d’une maladie et je témoigne que cela marche (aussi chez les autres)
http://www.retrouversonnord.be/FT5Maladit.htm

Écrit par : Baudouin Labrique | 01/05/2009

Comment ne pas réagir à ce discours résolument obscurantiste de B.Labrique?
Personne de sérieux ne peut accréditer l'idée selon laquelle la réceptivité à une maladie virale dépend de notre psychisme.
La médecine psychosomatique dont B.Labrique est un ardent défenseur appartient heureusement au passé.
Je demande à tous les lecteurs de garder un esprit critique vis à vis de ce genre d'affirmation qui ne repose sur aucune base scientifique.

Écrit par : Berliner | 05/05/2009

Docteur Berliner,

Affirmer n'est pas prouver !

J'ai pris la peine de documenter et d'argumenter.
Vous vous contenez d'émettre comme à l’accoutumée des avis péremptoires.

Vous ignorez ou continuez à le faire, des découvertes fondamentales et scientifiquement incontestées comme par exemple celles du Pr Henri Laborit (un hôpital porte son nom à Poitiers)
cf. http://www.retrouversonnord.be/inhibition_action_Laborit.htm

Qui pensez-vous réellement convaincre avec de telles gratuites attaques et assertions ?

Les combats d’arrière-garde sont TOUJOURS perdus d’avance !

Écrit par : Baudouin Labrique | 05/05/2009

P.S au Docteur Berliner

à lire ce qui suit, il faudra sans doute considérer aussi le célèbre microbiologiste et inventeur du premier antibiotique comme un « obscurantiste » !

"La raison essentielle de la persistance de l'infection réside dans notre mauvaise compréhension des relations entre l'homme et son environnement biologique. Il existe de nombreuses formes de maladies qui ne sont ni prévenues ni guéries par l'aseptisation, les médicaments et les vaccins... Les maladies microbiennes les plus répandues dans nos sociétés sont dues à l'activité de micro-organismes provenant de l'environnement, dans le corps sans y occasionner de dommages remarquables dans des circonstances ordinaires.

Ces maladies entraînent des manifestations pathologiques seulement lorsque la personne affectée subit un stress physiologique. Dans ce type d'affection microbienne, l'infection même est moins importante que les manifestations cachées du processus infectieux latent et que les perturbations physiologiques qui transforment l'infection latente en symptômes pathologiques patents.

C'est la raison pour laquelle les méthodes orthodoxes basées sur les doctrines classiques de l'épidémiologie, l'immunologie, la chimiothérapie ne suffisent pas pour traiter les maladies endogènes. Il est besoin de développer des procédés pour rétablir un équilibre entre l'hôte et le parasite."
Pr René Dubos, cité par Sarah Bosely dans « The Guardian » (3 mai 2000).

"J'ai toujours pensé que le seul problème de la médecine scientifique, c'est qu'elle n'est pas suffisamment scientifique. La médecine moderne ne deviendra vraiment scientifique que lorsque les médecins et leurs patients auront appris à tirer parti des forces du corps et de l'esprit qui agissent via le pouvoir de guérison de la nature." (...)

"Quelles que soient sa cause et sa manifestation chaque maladie implique tant le corps que l'esprit, et ces deux aspects sont à ce point interconnectés qu'il est impossible de les séparer l'un de l'autre"
(cité par David Servan Schreiber dans son livre « Anticancer »).

Écrit par : Baudouin Labrique | 05/05/2009

C'est une chose de penser que le psychisme a une part, peut-être non négligeable, dans l'apparition et le développement des maladies "biologiques", une autre de vouloir dissuader les gens de se faire vacciner et de se soigner "biologiquement", parallèlement peut-être, à un traitement plus orienté vers l'esprit. Votre position ne parle pas d'intrication entre le biologique et le psychique (or à mon sens, c'est dans cette direction qu'il faudrait chercher), mais semble nier complètement qu'il puisse y avoir une composante "non-psychique" dans la maladie, et que cette composante requière des soins spécifiquement orientés vers la chimie du corps. Votre position extrême vous pousse à encourager les gens à commettre des imprudences notoires, en niant l'utilité des traitements et des vaccins. L'industrie pharmaceutique veut faire du profit, c'est entendu, mais séparons le bon grain de l'ivraie. Vous payez votre nourriture à des gens qui veulent également faire du bénéfice, est-ce une raison pour mourir de faim ? D'ailleurs, dans tous les textes que vous citez, il est question d'une "interconnection" entre corps et esprit que nul ne songe à nier. Vous semblez donc ignorer les sources mêmes dont vous vous réclamez, ce qui ne me paraît ni sérieux, ni scientifique. De mon point de vue de patiente, vous cherchez simplement à vous démarquer de la médecine traditionnelle, en ne vous appuyant sur rien de concret. Ayez au moins, vous et vos collègues psychobiogénéalogistes, la prudence et l'humilité de ne considérer , pour le moment, votre approche, qui est intéressante à certains égards (je vous ai un peu lu), que comme une approche complémentaire à la médecine traditionnelle, et non pas comme une théorie qui la rendrait définitivement caduque. Je crois que c'est la seule manière de vous rendre crédible en-dehors du cercle de vos "adeptes."

Écrit par : Clem | 06/01/2010

Clem me rétorque : Votre position ne parle pas d'intrication entre le biologique et le psychique (or à mon sens, c'est dans cette direction qu'il faudrait chercher) »
Difficile de tout développer ici mais je vous rassure : référez- vous aux découvertes essentielles de la Physique Quantique à laquelle je fais souvent allusion et y compris sur mon site pour expliquer l’intrication inextricable, si je puis dire de la biologie et du psychisme.

« (…) le porteur de l'information n'est pas seulement la vibration, la fameuse onde vide qui renseigne à tout instant la particule sur son environnement cosmique, mais le neutrino. Celui-ci est rendu capable de transmutation sans énergie par l'information immatérielle portée par les vibrations. Ceci démontre que c’est bien la psychomatière, autrement dit le psychisme, qui mène le jeu. » Pr Jacqueline Bousquet

Jean Emile Charon, physicien écrit dans "Le psychisme électronique" : "C’est le gaz de lumière qu’enferme l‘électron qui va être le support de toutes les interactions psychiques de cette particule." Extrait page 145 :de son livre "Le monde éternel des éons" : " l'électron est de la psychomatière, et non de la matière, puisqu'il a cette particularité de n'avoir pas comme la matière ordinaire, uniquement des propriétés physiques, mais encore des propriétés psychiques".

Et la conséquence évidente que "Toute maladie relève à la fois de l'esprit et du corps et toute thérapeutique est, de ce fait, de la médecine psychosomatique. Lorsqu'on en sera dûment persuadé, le terme psychosomatique pourra disparaître, les données qu'il traduit étant désormais impliquées dans le terme médecine" WEISS et ENGLISH cités par Marc-Alain Descamps (1992). "Corps et psyché", Ed. Desclée De Brouwer, p16

Clem dit encore que ma position « semble nier complètement qu'il puisse y avoir une composante "non-psychique" dans la maladie, et que cette composante requière des soins spécifiquement orientés vers la chimie du corps. » Voilà donc l’expression d’un authentique dogme et scientifique qui voudrait donc faire croire à ce que fustigeait déjà le Pr Laborit : "La séparation entre l'esprit et le corps est sans doute un des concepts les plus difficiles à détruire, car fondé sur une apparente évidence."

Clem s’adonne alors à mon égard à un pur PROCES D’INTENTION que je réfute totalement, car au contraire, je vise uniquement à rendre les gens plus conscient des enjeux et donc plus libre de choisir réellement ; il me lance en effet : « Votre position extrême vous pousse à encourager les gens à commettre des imprudences notoires, en niant l'utilité des traitements et des vaccins. »

Écrit par : Baudouin Labrique | 06/01/2010

Les commentaires sont fermés.