Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/04/2009

Le gouvernement a décidé de dégager 9 millions d'euros

Le comité ministériel restreint s'est réuni lundi en fin d'après-midi et a fait le point sur la situation de ce que le gouvernement appelle la "grippe mexicaine". A l'issue de la réunion, le premier ministre, Herman Van Rompuy, la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, et le président du comité "Influenza", Marc Van Ranst, ont indiqué que le gouvernement avait décidé de déconseiller les voyages vers le Mexique et les Etats-Unis qui ne sont pas absolument nécessaires. Ils ont aussi indiqué que six cas suspects font actuellement l'objet d'analyses.
La Belgique est bien préparée de longue date pour faire face aux risques de pandémie de grippe. Dès la première heure, la réponse a été rapide et efficace, a souligné Mme Onkelinx.


Elle a rappelé que les ministres européens se réuniront jeudi prochain et que l'Organisation mondiale de la santé tient encore ce lundi une réunion pour envisager s'il y a lieu d'augmenter le degré d'alerte qui est actuellement toujours de 3. S'il devait en être ainsi, le Centre de crise tiendra une réunion pour adapter les dispositions en Belgique, a-t-elle ajouté.
Mme Onkelinx a aussi indiqué que le gouvernement avait décidé de déconseiller les voyages vers le Mexique et les Etats-Unis qui ne sont pas tout à fait nécessaires. Jusqu'à présent, le site des Affaires étrangères recommandait uniquement la prudence.
"Nous avons pris la décision de donner un avis de voyage négatif pour permettre aux personnes en partance et aux agences de voyages d'annuler les voyages prévus", a précise M. Van Ranst.
Sur la situation en Belgique, Laurette Onkelinx a rappelé que les examens sur le cas suspect détecté dimanche ont été négatifs. Actuellement six nouveaux cas suspects font l'objet d'analyses par les services ad hoc. On devrait être fixé vers minuit sur les analyses.
Il s'agit de 3 enfants et de 3 adultes. Quatre de ces personnes reviennent du Mexique, une des Etats-Unis et une d'Argentine mais elle avait un lien avec quelqu'un qui revenait du Mexique, a précisé M. Van Ranst. Il a ajouté que leur état n'est pas inquiétant et qu'ils reçoivent actuellement des antiviraux.
Enfin, en ce qui concerne les dispositions de prise en charge éventuels de malades, la ministre de la santé a précisé que 32 millions de masques chirurgicaux destinés aux patients sont actuellement disponibles ainsi que 6 millions de masques destinés aux professionnels de la santé. La date de péremption de ces derniers est le début 2010. Le gouvernement a décidé de dégager 9 millions d'euros pour anticiper leur remplacement.
A propos des stocks d'antiviraux, la ministre a indiqué que 500.000 traitements sont disponibles et qu'on disposait de la matière nécessaire pour fabriquer 2 millions de traitements supplémentaires. Le gouvernement a décidé de libérer 115.000 euros pour l'acquisition d'excipiants permettant de transformer ces produits en comprimés.
Quant à l'accueil hospitalier, 25 lits ont été prévus en accord avec l'hôpital Saint-Pierre à Bruxelles. Cela devrait permettre de répondre aux besoins dans la situation actuelle.
Marc Van Ranst a pour sa part insisté sur le fait que dans les jours à venir beaucoup de rumeurs circuleront et qu'il faudra attendre un certain temps avant de voir clair. Il a ajouté que ses services ne communiqueront plus sur les cas suspects. Il ne communiquera plus que si un cas avéré était découvert.
En conclusion, Mme Onkelinx s'est voulu rassurante en insistant sur le fait que la Belgique est bien préparée, tout en ajoutant qu'il faut rester vigilant

Les commentaires sont fermés.