Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/04/2009

Sensibiliser le public des 14-40 ans à l’importance du bilan vaccinal

Depuis plusieurs années, la Communauté française participe à la Semaine européenne de la vaccination, initiée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) région Europe.

En 2009, elle se déroule du 20 au 26 avril.

Cette année, la promotion de la vaccination contre la coqueluche fait la une car il y a du neuf pour les adolescents et les jeunes adultes !

 

La coqueluche est une maladie très contagieuse, provoquée par une bactérie appelée bacille coquelucheux (Bordetella Pertussis). Elle se transmet par les postillons de salive émis lorsqu’on tousse et éternue. Elle se caractérise par de violentes quintes de toux qui peuvent entraîner des difficultés respiratoires et des vomissements. C’est une maladie grave. Pour le jeune enfant, elle peut être mortelle avant l’âge de 6 mois car les quintes de toux peuvent provoquer des arrêts respiratoires ou cardiaques.

 

Les adolescents et les jeunes adultes sont susceptibles d’attraper la maladie et risquent de la transmettre à de très jeunes nourrissons, encore incomplètement protégés par la vaccination. Des études récentes ont montré que les nourrissons qui vivent entourés d’adultes bien vaccinés risquent moins de faire la coqueluche.


 C’est pourquoi les experts recommandent la vaccination contre la coqueluche en 4 étapes : chez les nourrissons (4 doses, dès l’âge de 2 mois), chez les enfants de 5-6 ans et les adolescents de 14-16 ans, une dose de rappel chaque fois et enfin,   la vaccination dite « cocoon » à toute personne en contact avec les nourrissons (une dose rappel) .

Voir Avis 8369 du Conseil Supérieur de la Santé:

https://portal.health.fgov.be/pls/portal/docs/PAGE/INTERNET_PG/HOMEPAGE_MENU/ABOUTUS1_MENU/INSTITUTIONSAPPARENTEES1_MENU/HOGEGEZONDHEIDSRAAD1_MENU/ADVIEZENENAANBEVELINGEN1_MENU/ADVIEZENENAANBEVELINGEN1_DOCS/CSS_8369_FR.PDF

 

Depuis 2001, en Communauté française, la vaccination diphtérie-tétanos-coqueluche-poliomyélite des nourrissons et des enfants de 5-6 ans est mise en place. Les vaccins Infanrix-hexa® et Tetravac® sont disponibles dans le circuit de distribution de vaccins organisé par la Communauté.

 

La nouveauté, c’est que depuis le 1er avril 2009, le  vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche, Boostrix®, est en partie remboursé par l’INAMI pour

·           Les adolescents de plus de 16 ans qui n’ont pas pu bénéficier de la dose de rappel, recommandée entre 14 et 16 ans;

·           Les familles avec un projet parental et à l’occasion d’une grossesse : les parents ou futurs parents du nouveau-né qui n’ont pas reçu de rappel à l’âge de 14-16 ans ainsi que les membres de la fratrie entre 16 et 18 ans dont la vaccination n’est pas à jour.

Pour ces personnes, le coût du vaccin sera de 5,18 € pour le patient actif et 3,11 € pour les B.I.M (exVipo), au lieu de 20,71€.

Pour obtenir le régime du tiers-payant, le médecin traitant doit compléter un formulaire de demande à transmettre au médecin-conseil de la mutuelle. Celui-ci délivre une autorisation de remboursement, à joindre à la prescription. C’est alors que le pharmacien est autorisé à appliquer le tiers-payant.

 

A la prochaine rentrée scolaire, le programme de vaccination de la Communauté française renforcera son action en faveur de la vaccination contre la coqueluche à 14-16 ans car le vaccin (Boostrix®) nécessaire à cette vaccination de rappel sera gratuitement disponible via le circuit de distribution des vaccins de la Communauté française pour tous les élèves de 4ème secondaire.

 

 

A l’occasion de cette semaine européenne, le programme de vaccination souhaite également sensibiliser, de façon ludique, le public des 14-40 ans à l’importance du bilan vaccinal. Sur le site internet, conçu par Provac et accessible au grand public : (http://www.provac.org/)  un test simple permet de découvrir les vaccins conseillés en fonction du profil, du mode de vie et de l’activité professionnelle. Il invite chacun à en discuter avec son médecin. 

Commentaires

Voir ce que j'ai posté dans la rubrique précédente analogue et qui s'y rapporte donc :
http://vosquestionsante.blogs.dhnet.be/archive/2009/04/17/patients-souffrant-de-maladies-auto-immunes-peuvent-etre-vac.html#comments

Écrit par : Baudouin Labrique | 18/04/2009

Les commentaires sont fermés.