Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/04/2009

Patients souffrant de maladies auto-immunes peuvent être vaccinés

Les patients souffrant de maladies auto-immunes, telles que la maladie de Crohn, le psoriasis ou l'arthrite rhumatoïde, peuvent être vaccinés comme les autres, a affirmé le virologue Marc Van Ranst (UZ Louvain), en marge d'un symposium sur la vaccination. "On est souvent trop prudent alors que seuls les vaccins vivants nécessitent une vigilance accrue", a-t-il expliqué.
Les patients souffrant de maladies auto-immunes courent davantage de risques d'infection, en partie à cause de la maladie elle-même mais aussi à cause des traitements qui mettent à mal leur système immunitaire. "La vaccination est dès lors indiquée pour ce groupe", selon l'Academy of Immunology for Clinicians, qui organisera la semaine prochaine des sessions d'informations sur le sujet.
"Nous constatons 2 types d'erreurs: certains ne vaccinent pas du tout de crainte d'aggraver le mal; d'autres ne vaccinent pas car ils pensent que les vaccins ne fonctionnent pas chez ces patients, ce qui là aussi est incorrect", a poursuivi Marc Van Ranst.
Selon ce dernier, il n'existe pas de contre-indications en ce qui concerne les vaccins classiques, comme ceux contre les maladies infantiles, la grippe, l'hépatite, le tétanos et même le cancer du col de l'utérus. "Les vaccins marchent sans doute moins bien mais ce n'est pas une raison pour ne pas vacciner", a ajouté le virologue.
Néanmoins, une vigilance accrue est nécessaire par rapport aux vaccins vivants, tels que ceux contre la rougeole, les oreillons, la rubéole ou la fièvre jaune. Dans ce cadre, une pause thérapeutique peut être nécessaire avant d'administration du vaccin.
Organisé par l'Academy of Immunology for Clinicians, en collaboration avec la firme pharmaceutique Abbott, le symposium sur la vaccination des patients souffrant de maladies auto-immunes, aura lieu mardi à Gand et mercredi à Hasselt./


Commentaires

Belles affirmations mais sans aucune preuve d'efficacité !
Vaccins : une commission du sénat français a acté en juin 2007 ce qui suit : « M. Eric Guez, de Novartis Vaccines, a considéré que la défiance à l’égard du vaccin relève, en France, d’un manque de confiance dans les résultats. Le président Jean-Michel Dubernard, député, en a convenu, rappelant qu’il n’existe pas de preuve scientifique sur l’utilité des vaccins. »
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=31102 ou http://www.senat.fr/bulletin/20070604/sante.html

Pire, dans cette folle croisade d’extermination à tout prix des « méchants » microbes et autres hôtes suspects, le célèbre microbiologiste et inventeur (pourtant) du premier antibiotique René Dubos prévient des dangers réels encourus et vérifiés :
"L'élimination d'un type de micro-organisme ne fait que créer une niche pour d'autres pathogènes. (...) La science réductionniste ne se soucie que des nuisibles et non de leur écologie."
René Dubos peut être considéré comme le fondateur de l'écologie de la santé.
cf. « L'Homme et l'adaptation au milieu » (Payot, Paris, 1973).

Pr Jacqueline Bousquet précise : "La science matérialiste traque et tue sans relâche des « agresseurs » imaginaires qui ne sont autres que les constituants naturels de l’organisme dont la stéréochimie a changé, alors qu’ils ne sont que les témoins du terrain des individus ! (…)
(…)
Les « épidémies » ne frappent que des gens ou des animaux fragilisés et s’arrêtent spontanément sans la moindre intervention médicale.
D’autant mieux, d’ailleurs, qu’il n’y a pas d’intervention médicale. Les autorités, conseillées par des « experts » (…) continuent à nous imposer les vaccinations — acte anti-scientifique s’il en est — faisant preuve de l’inculture et de l’irresponsabilité du corps médical qui, depuis Pasteur, répète sans jamais les remettre en question des dogmes éculés, depuis longtemps rejetés par nos voisins européens par le danger qu’ils représentent ! "

Plus de détails et liens internes sur ce qui précède :
http://www.retrouversonnord.be/BacteriesDangereuses.htm

Écrit par : Baudouin Labrique | 18/04/2009

Complémentairement à ce qui se tout ce qui se trouve dans mon précédent commentaire
http://vosquestionsante.blogs.dhnet.be/archive/2009/04/17/patients-souffrant-de-maladies-auto-immunes-peuvent-etre-vac.html#comments

Voici matière à réflexion : ce que de courageux scientifiques pensent, données statistiques de cas vécus à l’appui des la vaccination prôné ici tout à fait dogmatiquement et surtout dangereusement ; aussi dans cet article qui relate les affirmations de Marc Van Ranst, vous pourrez mieux en saisir les fausses informations :

« Les vaccins donnent les maladies, en créent de nouvelles et propagent la mort. La preuve scientifique qu’une provocation artificielle d’une maladie empêche l’apparition d’une maladie naturelle n’a jamais été établie. Comme médecin, je m’élève contre ces vaccinations et proteste contre le mythe de Pasteur. » Dr. Paul-Emile CHEVREFILS

« Les vaccinations en bas âge ne peuvent pas aider car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l’enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu’il ne peut plus protéger l’enfant durant sa vie ouvrant la voie à d’autres maladies suite à une dysfonction immunitaire. » Drs. H. BUTTRAM et J. HOFFMANN

« Je suis fermement convaincu que la vaccination ne peut être montrée comme ayant quelque relation logique avec la diminution des cas de variole. La plupart des personnes sont mortes de la variole qu’ils contractèrent après avoir été vaccinées. » Dr. J.W. HODGE (The Vaccination Superstition)

« Certaines souches de vaccines peuvent être impliquées dans des maladies dégénératives telles que l’arthrite rhumatoïde, la leucémie, le diabète et la sclérose en plaques. » Dr. G. DETTMAN (Australian Nurses Journal)

« Plusieurs auteurs allemands ont décrit la relation entre la sclérose en plaques et les vaccinations contre la variole, la typhoïde, le tétanos, la poliomyélite et la tuberculose. » British Medical Journal 1967

« Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même. » Dr. William FROSEHAVER

« C’est une grande insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang des protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins d’aujourd’hui. » Dr. MOSKOWITZ

« Contrairement aux croyances antérieurement établies à propos des vaccins du virus de la polio, l’évidence existe maintenant que le vaccin vivant ne peut être administré sans risque de produire la paralysie… Le vaccin viral vivant de la polio transporte en lui-même le risque de produire la polio paralytique chez les individus vaccinés ou leurs contacts. » Dr. SALK (SALK A introduit le vaccin original de la polio dans les années 50)

« Les vaccins peuvent causer l’arthrite chronique évolutive, la sclérose en plaques, le lupus systémique érythémateux, le Parkinson et le cancer. » Pr. R. SIMPSON de l’American Cancer Society

« Allons-nous échanger la rougeole contre le cancer et la leucémie. » Dr. MENDELSOHN

« Le déclin du tétanos en tant que maladie commença avant l’introduction de l’anatoxine dans la population. » Medical Journal of Australia 1978

“L’évidence suggère que les personnes qui sont vaccines contre la grippe ont approximativement 10 fois plus de chance de contracter le syndrome de Guillain-Barré que ceux qui n’ont pas été vaccinés. » Center for Control Diseases 1977

“C’est une véritable épidémie … Il est grotesque de prétendre qu’il n’existe aucun lien entre l’autisme et la vaccination sauf des coïncidences. La vérité est que des enfants sont blessés par vaccinations. » Dr. Bernard RIMLAND (Directeur et fondateur du Autism Research Inst. Of San Diego).

“Pendant 23 ans, j’ai observe que les enfants non vaccines étaient plus sains et plus robustes que les enfants vaccines. Les allergies, l’asthme et des perturbations comportementales étaient clairement plus fréquentes chez mes jeunes patients vaccinés. D’autre part, les premiers souffert plus souvent ou plus sévèrement de maladies infectieuses que les autres. » Dr. Philip INCAO

“ Sur les 3,3 millions d’enfants vaccinés annuellement aux Etats-Unis avec le DCT, 16 038 démontrèrent des crises aiguës et des pleurs persistants – ce qui est considéré par plusieurs neurologistes comme l’indication d’une irritation du système nerveux central ; 8 484 eurent des convulsions ; 8 484 furent en état de choc dans les 48 heures suivant l’injection du DCT. »
Dr. Allan HINMAN et Jeffrey COPELAN (JAMA : Journal of the American Medical Association)

« Il n’y a pas de raison de croire que le vaccin de l’influenza (grippe) soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ceux qui fabriquent ce vaccin savent qu’il ne sert à rien mais ils continuent à le vendre tout de même. » Dr. Anthony MORRIS (Anciennement chef du Contrôle des vaccins, gouvernement des Etats-Unis)

« En 1992, une étude publiée dans The American Journal or Epidemiology a démontré qu’un enfant a 8 fois plus de chance de mourir, trois jours après avoir reçu le vaccin DCT (diphtérie, coqueluche et tétanos) qu’un enfant non vacciné. »
« ...Le lancement du B.C.G. est un modèle de gangstérisme économique, une gigantesque et malhonnête opération commerciale. Rien ne manque au scénario : un inventeur farfelu, des expériences de laboratoire truquées, un vernis pseudo-scientifique, des statistiques tronquées, une publicité éhontée, l'appui acheté des mandarins, et, suprême astuce, la gratuité du produit... financé par le contribuable !
Tout cela ne sort pas de l'ordinaire ; le public français est habitué aux scandales. Mais ce qui est propre au B.C.G., et qui atteint les sommets du machiavélisme, c'est l'ultime manœuvre, réussie, de coercition diabolique imaginée par les promoteurs, le Conseil de la République, l'obligation vaccinale pour le B. C. G. » Dr. Jean ELMIGER (La Médecine retrouvée)

« ... Quand un car dégringole un ravin avec 40 écoliers à son bord, le drame fait la une des journaux dans le monde entier. Les centaines d'enfants tués chaque année par le B.C.G. restent anonymes... La poule aux oeufs d'or de l'Institut P... finirait en court-bouillon ! Le corps médical ne doit en aucun cas en être informé... »
« ...Apprenez ici une vérité terrible : chaque fois que vous entendez parler d'une affreuse mort d'enfant, terrassé dans les premières semaines de sa vie, par une « méningite virale », vous êtes en droit de suspecter le B.C.G., même si l'autopsie a confirmé le diagnostic classique d'« encéphalite virale > foudroyante... »
« ...Si le médecin responsable d'une telle horreur est conscient du rapport de cause à effet, il est un criminel éclairé, et un lâche pour n'avoir pas parlé. S'il ne saisit pas le rapport, il est un dangereux imbécile prêt à la récidive... » Dr. Jean ELMIGER (La Médecine retrouvée)

« Les campagnes publicitaires en faveur des vaccins représentent un endoctrinement type lavage de cerveau... On utilise tout d'abord la désinformation, avec trucage des chiffres statistiques et amalgame savant de l'effet protecteur du vaccin avec d'autres affections et une annonce de possibilité de contagion totalement fantaisiste. Ensuite on sème la terreur, pour faire croire à l'ensemble de la population que telle maladie est effroyable, mettant au même rang de gravité une banale rougeole et une poliomyélite paralysante. Ensuite on procède à la banalisation de l'acte vaccinal. » Dr Alain SCOHY

« La quasi totalité des cas de poliomyélite recensés aux U.S.A., de 1980 à 1994, a été causée par l'administration du vaccin oral atténué.» Dépêche AFP, 1er février 1997

« Les Français, manipulés et désinformés en sont venus à considérer l'acte vaccinal comme le baptême : hors vaccin pas de salut. Or, il n'a jamais été prouvé scientifiquement que les vaccins étaient efficaces et sans danger... Le principe de la vaccination constitue la plus monstrueuse erreur médicale et scientifique du siècle.» Dr. Louis DE BROUWER (Vaccination erreur médicale du siècle)

« Le système immunitaire s'avère particulièrement endommagé à la suite de vaccinations de routine... » « ...Le capital immunologique se trouve substantiellement amoindri chez les nombreux enfants soumis aux programmes vaccinaux courants.» Le Concours Médical (20 janvier 1974)

« ...Ce n'est pas une pratique médicale sensée que de risquer sa vie en se soumettant à une intervention probablement inefficace, afin d'éviter une maladie qui ne surviendra vraisemblablement jamais. » Dr Kris GAUBLOMME

« 2/3 des 103 enfants décédés de la mort subite du nourrisson avaient reçu le vaccin D.T.P. dans les 3 semaines précédant la mort. Certains même étaient morts le lendemain. » Dr TORCH (« Neurology 1982 »)

« Une équipe médicale du Baylor Collège à Houston a retrouvé le virus SV 40 dans les tissus de patients souffrant de tumeurs du cerveau et de mésothéliomes. Ce virus, reconnu cancérigène, a ainsi été injecté à 30 millions de personnes à travers le monde par le vaccin contre la polio... » Science et Vie (décembre 1996)

« ...Les vaccinés, loin de constituer un barrage protecteur vis-à-vis des non-vaccinés, sont au contraire dangereux et peuvent contaminer le reste de la population, puisqu'il est prouvé qu'ils peuvent être porteurs et transmetteurs de virus poliomyélitiques par voie intestinale, et peut-être par d'autres voies... » Dr. Yves COUZIGOU

« ...Les végétariens prétendent depuis toujours que l'ingestion de la chair des animaux introduit petit à petit chez l'homme la bestialité de l'animal abattu...

Qui parle ici d'ingestion ? ...Il est injecté à travers la peau, échappant à son contrôle... Les compères C. et G. (Calmette et Guérin) n'ont pas pris l'animal au hasard. ils ont choisi la vache. Ce paisible bovidé devient lentement mais sûrement le lien analogique et quasi parental de la grande famille des Français... » Dr. Jean ELMIGER (La Médecine retrouvée)

«.Depuis 1957, l'O.M.S. ne recense dans les statistiques que les formes paralytiques de poliomyélite, alors qu'avant la vaccination, toutes les formes de polio étaient incluses, ce qui permet de faire apparaître une régression des cas qui est loin d'être la vérité.» Dr SCHEIBNER (Expert Australien)

« ...Après l'échec retentissant du vaccin Salk (Au Massassuchets, 75 % des cas paralytiques avaient pourtant reçu 3 doses ou d'avantage du vaccin), une parade géniale fut trouvée pour sortir l'industrie du médicament du pétrin (« Life science ») : on décida de nouvelles normes pour l'établissement du diagnostic de la polio. » Pr. GREENBERG

« Si le principe de la vaccination était concevable au début du 20ème siècle du fait que le monde médical et scientifique ignorait pratiquement tout de la biologie moléculaire, des virus et rétrovirus endogènes et même exogènes et du principe de la recombinaison de ces derniers, il en va tout autrement depuis quelques décennies. Continuer à vacciner des populations entières, depuis 1978 des centaines de millions d'individus, constitue non seulement une erreur, mais également un acte criminel, véritable génocide, à l'échelle planétaire. » Dr Louis de Brouwer (Sida, le vertige)

« Que la vaccination soit obligatoire ou non obligatoire, vacciner de force, c'est violer y collaborer est meurtrier. » Dr. Guylaine LANCTOT

« La vaccination est le modèle de l'incertitude, des interactions et relations imprévisibles. Elle se situe aux antipodes de l'esprit scientifique. » Dr Jacques KALMAR

« L'effet patent des vaccins est de favoriser la mort. » Pr. Louis Claude Vincent

« Dans plusieurs pays en voie de développement, on s'était imaginé qu'avec une seule campagne de vaccinations on arriverait à résoudre le problème. Or, dans plusieurs de ces pays, la fréquence de ces maladies a augmenté, allant même jusqu'à quintupler depuis la vaccination.» Pr Lépine (Médecine praticienne n°467)

« Quant Les scientifiques et les médecins s'attribuent la gloire d'une évolution qui est due en réalité aux plombiers et aux paysans! C'est grâce à eux que s'est développée une meilleure hygiène et que l'on a pu avoir une meilleure nourriture.([...) Avec une bonne nutrition, vous vous assurez un bon système immunitaire et vous n'êtes plus la proie des maladies. » Peter Duesberg, (Professeur de biologie moléculaire et cellulaire à l'université de Berkeley)


« Un virus, même atténué, peut reprendre sa virulence - c'est notamment le cas du virus polio vaccinal, qui redevient pathogène après son passage dans l'intestin et contribue à contaminer l'entourage. Les cas de polio chez les contacts des vaccinés par le vaccin oral sont bien connus. » « Il n'existe aucune souche vaccinale issue des singes qui soit dépourvue de virulence neurologique.» Dr Garcia Silva ( le Maroc Médical n° 43)

« L'introduction volontaire et non nécessaire de virus infectieux dans un corps humain est un acte dément qui ne peut être dicté que par une grande ignorance de la virologie et des processus d'infection. [...] Le mal qui est fait est incalculable. » Pr R. Delong, (Virologue et immunologue de l'université de Toledo aux Etats-Unis.)

«En 1945, la Hollande était le pays d'Europe le plus touché par le fléau tuberculeux. En 1974, sans jamais avoir eu recours au BCG, la maladie y était totalement éradiquée. A l'inverse, le fléau tuberculeux reprenait de la vigueur partout où le BCG est encore pratiqué » Bulletin statistique du ministère de la Santé publique et de la Sécurité sociale ( n° 1 de 1974)

« Le pire vaccin de tous est celui contre la coqueluche. (...) Il est responsable d'un grand nombre de morts et d'un grand nombre de dommages cérébraux irréversibles chez les nouveau-nés. » Dr Kalokerinos (24 mai 1987 Sunwell Tops)

« On a mené une campagne à la hussarde. On a violé la conscience des gens. Même les grands-mères de 80 ans venaient réclamer leur vaccin ! » Pr Alain Fisch

« Les hommes politiques sont donc désormais responsables et coupables. Leur culpabilité repose sur le fait qu'ils ont en main toutes les informations sur le système actuel. Ils savent parfaitement que l'expertise fonctionne à sens unique. Ils connaissent la collusion entre les experts et les vendeurs. Ils acceptent cet état de choses. Les dirigeants politiques ont des comptes à rendre. » Dr Lacaze

« Les idées pasteuriennes propagées et enseignées comme un catéchisme d’enfant de cœur font reculer l’intelligence et donc la civilisation. » Dr. René DUFILHO

« Les vaccinations ne sont que d’abominables mystifications hygiéniques qui ont déconsidéré la science et la pratique de l’art de guérir en décimant l’humanité pour enrichir les vaccinations. » Dr. Hubert BOENS

« La vaccination est la plus grande escroquerie médicale de tous les temps. » Pr. Jules TISSOT

« Toute vaccination est un scandale si on la considère sur un plan scientifique. » Dr. Jacques KALMAR

« La présence d’un œdème cérébral chez des enfants en bas âge qui meurent peu de temps après une vaccination contre l’hépatite B est inquiétante… Les enfants de moins de 14 ans ont plus de chance de mourir ou de souffrir de réactions négatives après avoir reçu le vaccin de l’hépatite B que d’attraper la maladie. » Dr. Jane ORIENT (Médecin, directrice de l’Association des médecins américains et des chirurgiens)

« Toute vaccination est susceptible de provoquer une encéphalite légère ou grave. » Dr. Harris COULTER (Vaccination Social Violence and Criminality)

« Nous retrouverons toujours les mêmes remarques concernant les effet défavorables des vaccinations. Une vaccination, quelle soit, est toujours, biologiquement et immunitairement parlant, une offense pour l'organisme. » Pr R. Bastin (Concours médical, 1er février 1986)

« Les micro-organismes inoculés à travers toutes les barrières naturelles ont été bricolés de telle manière que la majorité des individus développe des pathologies chroniques dont les symptômes ne sont pas faciles à rattacher à leur cause initiale. » Dr Jacqueline Bousquet

« Si nous continuons à généraliser et multiplier l’emploi des vaccins, on peut concevoir que d’ici quelques décades une pathologie nouvelle, celle de sociétés vaccinées, verra le jour. » Pr . P. DELOGE (Tendance de la médecine contemporaine 1962)

« Les vaccins donnent les maladies, en créent de nouvelles et propagent la mort. La preuve scientifique qu’une provocation artificielle d’une maladie empêche l’apparition d’une maladie naturelle n’a jamais été établie. Comme médecin, je m’élève contre ces vaccinations et proteste contre le mythe de Pasteur. » Dr. Paul-Emile CHEVREFILS

« Les vaccinations en bas âge ne peuvent pas aider car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l’enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu’il ne peut plus protéger l’enfant durant sa vie ouvrant la voie à d’autres maladies suite à une dysfonction immunitaire. » Drs. H. BUTTRAM et J. HOFFMANN

« Je suis fermement convaincu que la vaccination ne peut être montrée comme ayant quelque relation logique avec la diminution des cas de variole. La plupart des personnes sont mortes de la variole qu’ils contractèrent après avoir été vaccinées. » Dr. J.W. HODGE (The Vaccination Superstition)

« Certaines souches de vaccines peuvent être impliquées dans des maladies dégénératives telles que l’arthrite rhumatoïde, la leucémie, le diabète et la sclérose en plaques. » Dr. G. DETTMAN (Australian Nurses Journal)

« Plusieurs auteurs allemands ont décrit la relation entre la sclérose en plaques et les vaccinations contre la variole, la typhoïde, le tétanos, la poliomyélite et la tuberculose. » British Medical Journal 1967

« Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même. » Dr. William FROSEHAVER

« C’est une grande insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang des protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins d’aujourd’hui. » Dr. MOSKOWITZ

« Contrairement aux croyances antérieurement établies à propos des vaccins du virus de la polio, l’évidence existe maintenant que le vaccin vivant ne peut être administré sans risque de produire la paralysie… Le vaccins viral vivant de la polio transporte en lui-même le risque de produire la polio paralytique chez les individus vaccinés ou leurs contacts. » Dr. SALK ( Le Dr. SALK a introduit le vaccin original de la polio dans les années 50)

« Les vaccins peuvent causer l’arthrite chronique évolutive, la sclérose en plaques, le lupus systémique érythémateux, le Parkinson et le cancer. » Pr. R. SIMPSON de l’American Cancer Society

« Allons-nous échanger la rougeole contre le cancer et la leucémie. » Dr. MENDELSOHN

« Le déclin du tétanos en tant que maladie commença avant l’introduction de l’anatoxine dans la population. » Medical Journal of Australia 1978

« L’évidence suggère que les personnes qui sont vaccines contre la grippe ont approximativement 10 fois plus de chance de contracter le syndrome de Guillain-Barré que ceux qui n’ont pas été vaccinés. » Center for Control Diseases 1977

« Cest une veritable épidémie … Il est grotesque de prétendre qu’il n’existe aucun lien entre l’autisme et la vaccination sauf des coïncidences. La vérité est que des enfants sont blessés par vaccinations. » Dr. Bernard RIMLAND (Directeur et fondateur du Autism Research Inst. Of San Diego).

« Pendant 23 ans, j’ai observe que les enfants non vaccines étaient plus sains et plus robustes que les enfants vaccines. Les allergies, l’asthme et des perturbations comportementales étaient clairement plus fréquentes chez mes jeunes patients vaccinés. D’autre part, les premiers souffert plus souvent ou plus sévèrement de maladies infectieuses que les autres. » Dr. Philip INCAO

« Sur les 3,3 millions d’enfants vaccinés annuellement aux Etats-Unis avec le DCT, 16 038 démontrèrent des crises aiguës et des pleurs persistants – ce qui est considéré par plusieurs neurologistes comme l’indication d’une irritation du système nerveux central ; 8 484 eurent des convulsions ; 8 484 furent en état de choc dans les 48 heures suivant l’injection du DCT. »
Dr. Allan HINMAN et Jeffrey COPELAN (JAMA : Journal of the American Medical Association)

« Il n’y a pas de raison de croire que le vaccin de l’influenza (grippe) soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ceux qui fabriquent ce vaccin savent qu’il ne sert à rien mais ils continuent à le vendre tout de même. » Dr. Anthony MORRIS (Anciennement chef du Contrôle des vaccins, gouvernement des Etats-Unis)

« J’appelle ça de la vaccinnomanie. Nous sommes arrivés à un point qui n’est plus défendable sur le plan scientifique. Introduire de nouveaux vaccins dans le corps sans savoir comment ils pourront affecter dans le temps les fonctions du système immunitaire frise la criminalité. » Nicholas REGUSH, journaliste médical

« En 1992, une étude publiée dans The American Journal or Epidemiology a démontré qu’un enfant a 8 fois plus de chance de mourir, trois jours après avoir reçu le vaccin DCT (diphtérie, coqueluche et tétanos) qu’un enfant non vacciné. »

"Le pire vaccin de tous est celui contre la coqueluche. Il est responsable d’un grand nombre de mortalités et d’un grand nombre de dommages cérébraux irréversibles chez les nouveau-nés. Chez les enfants prédisposés à la maladie, cela bousculera de fond en comble leur système immunitaire, les conduisant ainsi à un dommage cérébral irréparable ou à de sévères attaques ou même à des cas de mortalité à partir de maladie, telles que la pneumonie, la gastro-entérite, etc." Dr Archie Kalokerinos (Biological Research Institute of Australia)

« Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que la grippe elle-même. » Dr William Frosehaver (dans Scipps Howard News Service, 05/11/1986)

"C’est une grand insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang les protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins d’aujourd’hui."
et :
"Les vaccins peuvent à long terme mener à une déficience du système immunitaire et causer des maladies plus graves que la maladie originale, impliquant des structures plus profondes, plus d’organes vitaux et ayant moins la possibilité de se résorber spontanément"
Dr Richard Moskowitz, Harvard Medical School

"Les vaccins donnent les maladies, en créent de nouvelles et propagent la mort. La preuve scientifique qu’une provocation artificielle d’une maladie empêche l’apparition d’une maladie naturelle n’a jamais été établie. Comme médecin, je m’élève contre ces vaccinations et proteste contre le mythe de Pasteur".
Dr. Paul-Emile Chevrefils (radié par le collège des médecin au début des années 1970 pour sa position envers la vaccination)

"Les vaccination en bas âge ne peuvent pas aider car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l’enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu’il ne peut plus protéger l’enfant durant sa vie, ouvrant la voie à d’autres maladies suite à une dysfonction immunitaire" H. Buttram et J. Hoffman, médecins et chercheurs en biologie moléculaire, (Vaccinations and Immune Malfunctions Humanitarian Publishing Company, Quakertown, PA, 1982.)

"Une grande partie des millions d’enfants américains, souffrant d’autisme, d’attaques d’arriération mentale, d’hyperactivité, de dyslexie et d’autres formes de maladies appelées «incapacité mentale », le doivent à l’un ou l’autre des vaccins administrés pour combattre les maladies de l’enfance."
et :
"L’une des raison principales du déclin de l’Empire romain, après six siècles de domination mondiale, fut liée au remplacement, pour le transport de l’eau potable, des aqueducs en pierre par des tuyaux de plomb. Les ingénieurs romains, qui étaient les meilleurs du monde, firent de leurs concitoyens des handicapés neurologiques, victimes du saturnisme.
De nos jours, nos scientifiques de pointe, mus par les meilleures intentions du monde, sont en train d’obtenir le même résultat par des programmes de vaccinations infantiles qui débouchent sur les fléaux modernes de l’hyperactivité, de l’autisme, de désordres neurologiques et de troubles du comportement marqués par le sceau de la violence".
Harris Coulter, PhD, historien médical américain, auteur de " Vaccination, social violence and criminality ".

"Les vaccins viraux vivants contre la grippe et la polio paralytique, par exemple, peuvent dans chaque situation, dans chaque cas, causer la maladie qu’ils veulent justement prévenir, les vaccins viraux vivants contre la rougeole et les oreillons peuvent produire des effets secondaires, tel l’encéphalite… Le vaccin viral vivant contre la polio est maintenant la principale cause de la polio aux États-Unis et dans d’autres pays…
Contrairement aux croyances antérieurement établies à propos des vaccins du virus de la polio, l’évidence existe maintenant que le vaccin viral vivant ne peut être administré sans risque de produire la paralysie…
Le vaccin viral vivant de la polio transporte en lui-même le risque de produire la polio paralytique chez les individus vaccinés ou leurs contacts."
Dr Salk (introduisit le vaccin original de la polio dans les années 50)

"Les vaccins peuvent causer l’arthrite chronique évolutive, la sclérose en plaques,le lupus systémique érythémateux, le Parkinson et le cancer." Professeur R. Simpson de l’American Cancer Society

"La vaccination cause, de plus, l’explosion des cas de leucémie." Dr B.Duperrat , hôpital Saint-Louis, Paris (parlant des vaccins contre la diphtérie et la variole)

« 2/3 des 103 enfants décédés de la mort subite du nourrisson avaient reçu le vaccin D. T.P. dans les 3 semaines précédant la mort. Certains même étaient morts le lendemain... » Dr TORCH, université du Nevada (Neurology, 1982)

"Le vaccin modifie le terrain du vacciné, le rendant alcalin et oxydé, c’est-à-dire le terrain du cancer. Ce fait ne peut plus être ignoré." Revue de pathologie et de physiologie Clinique, France

"Des montagnes de preuves révélées lors de ce Congrès ou disséminées dans la littérature scientifique ont montré la présence de virus, d’agents oncotiques et de leurs antigènes et anticorps dans des tissus soi-disant normaux provenant de primates et de non primates utilisés comme source de cellules pour la reproduction des virus nécessaires à la fabrication de vaccins pour l’homme." O.N. Fellowes, Plum Island Animal Disease Laboratory

"Les vaccins et sérums sont également dangereux car ils ne font pas disparaître les causes profondes des troubles ; ils attentent à la spécificité humorale de l’espèce humaine ; ils sont la cause de réveils d’affections latentes et de maladies de dégénérescence très graves."
André Passebecq, Docteur en médecine et en psychologie, diplômé de naturopathie

"Prétendre instaurer une barrière immunitaire collective par les vaccinations pratiquées aveuglément dans un contexte conditionné par l’anti-hygiène est l’absurde élevé à la puissance infinie." Docteur Jacques Kalmar (auteur de "Carnet immunologique", éditions Les Bardes, 1972)

"Ce n’est pas une pratique médicale sensée que de risquer sa vie en se soumettant à une intervention probablement inefficace afin d’éviter une maladie qui ne surviendra vraisemblablement jamais." Docteur Kris Gaublomme, médecin belge ("Vaccins et maladies auto-immunes")

"Les micro-organismes inoculés à travers toutes les barrières naturelles ont été bricolés de telle manière que la majorité des individus développe des pathologies chroniques dont les symptômes ne sont pas faciles à rattacher à leur cause première".
Jacqueline Bousquet, chercheur honoraire au C.N.R.S., Docteur ès sciences, biologie, biophysique, conférencière et écrivain

"Si le principe de la vaccination était concevable au début du 20e siècle, du fait que le monde médical et scientifique ignorait pratiquement tout de la biologie moléculaire, des virus et rétrovirus endogènes et même exogènes, et du principe de la recombinaison de ces derniers,
il en va tout autrement depuis quelques décennies. Continuer à vacciner des populations entières, depuis 1978 des centaines de millions d'individus, constitue non seulement une erreur, mais également un acte criminel, véritable génocide, à l'échelle planétaire." Dr Louis De Brouwer, Docteur en médecine, spécialiste en biologie moléculaire et en homéopathie, titulaire d'un certificat international en écologie humaine.

Écrit par : Baudouin Labrique | 18/04/2009

Voir ce que j'ai posté dans la rubrique précédente analogue et qui s'y rapporte donc :
http://vosquestionsante.blogs.dhnet.be/archive/2009/04/17/patients-souffrant-de-maladies-auto-immunes-peuvent-etre-vac.html#comments

Écrit par : Baudouin Labrique | 18/04/2009

Les commentaires sont fermés.