Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/03/2009

Les dépenses de médicaments contre les cancers ont doublé en 4 ans

Les dépenses de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami) pour les médicaments contre les cancers sont passées entre 2004 et 2008 de 140,5 millions à 281 millions d'euros, soit une augmentation de 50 pc en 4 ans, annonce vendredi De Morgen.
Ce doublement correspond à la forte augmentation de l'utilisation par les nouvelles générations dans les hôpitaux de médicaments contre les cancers tels que l'herceptine, l'avastine, la tarceva ou l'erbitux. Les frais de traitement sont passés de 60 millions en 2004 à 165 millions d'euros l'an dernier, soit un triplement des dépenses. Quant aux dépenses relatives aux anciens produits, elles sont restés stables.
La situation est sous contrôle. Dossier après dossier, nous avons pu prévoir cette augmentation mais nous avons besoin d'une vision globale au aujet de l'avenir au niveau macro-économique, souligne Philippe Van Wilder, le responsable du département remboursement des médicaments de l'Inami. "Si cette même augmentation est observée pour un autre groupe de médicaments, nous aurons probablement vraiment un problème".
La part des médicaments traitant les cancers sur le budget total des médicaments est passé de 4,4 pc en 2004 à 7,6 pc en 2008. Par ailleurs, le budget total de l'Inami pour les dépenses en médicaments a augmenté l'an dernier de 3,7 milliards d'euros, soit près de 11 pc de plus qu'en 2007.

Commentaires

Autrement dit ce qu'il faut mettre sous l'appellation chimiothérapie et voici ce qu'il faut en attendre au niveau de l'efficacité :

Voici des extraits d'un livre ("Le déclin du cancer") écrit par M. Haddad qui est directeur de recherches médicales aux laboratoires Fractal

"CRITIQUES DE LA CHIMIOTHÉRAPIE"

« La stratégie furieuse que la médecine classique applique dans le traitement du cancer ou quand il y a suspicion de cancer, torture,
mutile et tue de loin beaucoup plus de personnes que ne le ferait l’absence de traitement. »
Pr. Dr . J. HACKETAL ("Keine Angst vor Krebs").

"primum non nocere" (en premier lieu ne pas nuire) disait pourtant Hippocrate...

"Les inconvénients des traitements chimiques sont innombrables et bien connus. Leur efficacité est mise en cause vu les résultats obtenus. Inefficacité due, entre autre, à la capacité des cellules malignes à donner des descendances résistantes aux traitements chimiques. Ces cellules peuvent parfois même les utiliser à leur avantage à un certain stade de la progression tumorale.

Suite sur http://www.retrouversonnord.be/chimiotherapie.htm#chimiotherapie

Écrit par : Baudouin Labrique | 15/03/2009

Les commentaires sont fermés.