Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/02/2009

Les sèche-mains électriques mauvais pour la santé

Les sèche-mains électriques que l’on trouve dans des milliers de toilettes publiques peuvent augmenter de manière considérable le nombre de bactéries présentes sur les mains des utilisateurs après que ces derniers les aient lavées, et contaminer ainsi les locaux des sanitaires. Telles sont les conclusions choquantes annoncées par des scientifiques de l’Université de Westminster à l’occasion d’un séminaire online. Trois méthodes pour se sécher les mains.

Dans cette étude les scientifiques ont comparé les niveaux de bactéries sur les mains des utilisateurs, avant et après leur lavage puis séchage dans des sanitaires publics au moyen d’un essuie-mains en papier, d'un système traditionnel de séchage à air chaud ou d'un système dernier cri de séchage par sèche-mains à grande vitesse.

Depuis des années, les consommateurs croient que les sèche-mains électriques sont le moyen le plus hygiénique de se sécher les mains après les avoir lavées. C’est en tous les cas le message qui semble être passé puisqu'un sondage mené récemment auprès des consommateurs a révélé que 58% des habitants du Royaume-Uni pensaient que les sèche-mains étaient plus hygiéniques que les essuie-mains en textile et en papier.


Pourtant, la nouvelle l’étude réalisée par l’Université de Westminster démontre que l’utilisation des sèche-mains pourrait présenter un risque accru pour la santé des utilisateurs.

Augmentation ou diminution du nombre de bactéries.

Au cours de leurs recherches, les scientifiques ont découvert que :

après lavage et essuyage des mains avec le système de séchage à air chaud, le nombre total de bactéries augmente  en moyenne de 186% sur les bouts des doigts et de 230% sur la paume ;

le séchage des mains avec le système de séchage par sèche-mains grande vitesse entraîne en moyenne une  augmentation  du nombre total de bactéries de 53% sur les bouts des doigts et de 9% sur la paume ;

après lavage et essuyage des mains avec un essuie-mains en papier, le nombre total de bactéries  diminue  de 77% sur les bouts des doigts et de 78% sur la paume.

Risque de contamination des autres utilisateurs:

Les chercheurs ont également réalisé des tests visant à déterminer si chacune de ces méthodes de séchage entraîne un risque de contamination des autres utilisateurs, ainsi que des sanitaires. Ils ont découvert que :

le système de sèche-mains à grande vitesse, qui souffle de l’air à la vitesse de 600km/h, peut expulser les micro-organismes  jusqu’à 2 mètres  de l’appareil et des mains des utilisateurs, et contaminer ainsi potentiellement les autres utilisateurs des sanitaires de même que les locaux dans lesquels ils se trouvent ;

l’utilisation d’un système de séchage à air chaud cause la propagation des micro-organismes jusqu’à 0,25 mètres  de l’appareil ;

les essuie-mains en papier ne provoquent aucune propagation notable de microorganismes.

Commentaires

Je lis, dans la DH d'aujourd'hui, votrearticle sur les sèche-mains...+53% de bactéries.
Voulez-vous nous faire crever à petit feu?
Cessez vos conneries !!!
Restez les pieds sur terre !!!
J'ai connu des voisins qui n'avaient rien à se mettre au dos, je ne les ai jamais vu porter de chaussettes, été comme hiver ... leur père était chiffonnier et, pendant les vacances, ils courraient pieds nus sur le fumier de leur cheval!!! Jamais, je ne las ai connu souffrant ni malade...
Alors, arrêtez votre mascarade! revennez les pieds sur terre et vivez votre vie sur la terre en respectant autrui et une certaine rigueur de vie avant de tirer tous azimuts sur les grands principes.
Vous pouvez respecter toutes les règles d'hygiène si, demain, vous vous trouvez à côté d'un contaminé dans le métro !!!
La meilleure protection est celle que nos grands-parents nous ont apprise !!! Affrontez la vie, cotoyez vos voisins et amis, s'ils vous contaminent, vous vous créerez des anticorps pour vous protéger!!!
Cessez de faire la pub des illuminés qui ne comprennent rien !!!

Écrit par : Flament | 14/02/2009

Les commentaires sont fermés.