Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/11/2008

Baisse de la quantité de sperme: danger

Baisse de la quantité de sperme, malformations congénitales des organes génitaux masculins, augmentation du nombre de cancers du testicule: les autorités sanitaires ont rappelé mardi les dangers de certains produits chimiques, notamment des perturbateurs endocriniens lors d'un point presse organisé à une semaine d'un colloque sur le sujet. "On trouve des perturbateurs endocriniens dans certaines crèmes, notamment du parabène, un perturbateur endocrinien reconnu", a déclaré à l'Associated Press, Elisabeth Robert Gnansia, chef du département méthodologie, recherche et relations extérieures à l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset).

Les perturbateurs du système endocrinien sont des substances chimiques d'origine naturelle ou synthétiques étrangères à l'organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien (glandes endocrines, hormones et récepteurs hormonaux) et ainsi induire des effets délétères sur cet organisme ou sur sa descendance. "On les retrouve dans les plastifiants, les phtalates, qui sont inclus dans les biberons, dans certains plastiques alimentaires", a résumé Elisabeth Robert Gnansia. "Les pesticides sont aussi en cause", a-t-elle ajouté.

Plus d'infos:

L'Afsset recommande d'"essayer d'éviter l'utilisation de ces perturbateurs endocriniens à certaines périodes de la vie, notamment pendant la grossesse et pendant le jeune âge". Il en va ainsi des "crèmes anti-vergetures, qui sont paradoxalement spécifiquement destinées aux femmes enceintes". "A ces deux âges de la vie, il faut éviter tout ce qui n'est pas indispensable", insiste la responsable. "Nous avons des indications, ce sont les statistiques descriptives", ajoute-t-elle.

"L'exposition à ces produits entraîne une augmentation de certaines anomalies chez le petit garçon à la naissance et des effets transgénérationnels, les effets se répercutant à la génération d'après, et il est possible que la diminution de la fertilité masculine et l'augmentation du nombre des cancers du testicule, une des premières causes de mortalité de l'homme jeune, en soient aussi la conséquence".

Dans le cadre de la présidence française de l'Union européenne, les ministères de l'Ecologie et la Santé organisent le 25 novembre prochain, le colloque "Environnement chimique, reproduction et développement de l'enfant. (yahoo.fr)

08:40 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.