Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/09/2008

Fatigue chronique: 7% des patients guérissent spontanément

Le Centre fédéral d'expertise pour les soins de santé (KCE) et le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) ont dressé un bilan de l'activité des centres de référence pour le Syndrome de Fatigue Chronique (SFC), créés en 2002. "Les résultats de la prise en charge par ces centres de référence restent décevants", déplore le KCE dans un communiqué diffusé mardi.
Des preuves scientifiques d'une meilleure efficacité diagnostique et thérapeutique du SFC par de tels centres n'ont jamais été apportées jusqu'à présent. De plus, les centres n'ont pas réussi à mettre sur pied une organisation des soins en collaboration avec la première ligne (médecins traitants, kinésithérapeutes, psychologues) et les hôpitaux de proximité, regrette le Centre en soulignant que c'était pourtant l'une des missions principales qui leur étaient assignées.
Le KCE et le CSS recommandent dès lors de lier plus strictement le financement de ces centres à la mise sur pied d'une organisation des soins échelonnée, dans le cadre d'une évaluation scientifique des résultats obtenus.3af470733a2b7d31b6fce977fb1f17d5.jpg
Plus d'infos:  
En 2002, les pouvoirs publics belges ont créé 5 centres de référence pour le Syndrome de Fatigue Chronique, se positionnant en pionniers dans ce domaine en Europe. Les centres de référence sont attachés à un hôpital universitaire (UCL, UZ Leuven, UZ Anvers et UZ Gand pour les adultes, UZ Bruxelles pour les enfants et les adolescents).
Les centres assurent une prise en charge multidisciplinaire par des médecins, des kinésithérapeutes, des psychothérapeutes, etc.
Le SFC serait provoqué par des facteurs physiques et psychosociaux qui entretiennent et renforcent les symptômes. Le critère essentiel pour diagnostiquer le SFC est une fatigue invalidante persistant depuis au moins 6 mois. Environ 7% des patients atteints du SFC guérissent spontanément.
Sans intervention médicale, les symptômes s'aggravent dans 5 à 20% des cas. L'instauration d'un traitement améliore la situation de 40% des patients atteints de SFC, mais ne garantit pas une guérison complète. Il n'existe aucun médicament qui puisse guérir le patient SFC.
Les centres de référence belges proposent la thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie par exercices graduels. (Belga)

Les commentaires sont fermés.