Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/09/2008

La Rage: journée mondiale

La journée mondiale de sensibilisation au problème de la rage vise particulièrement les pays où la maladie est endémique, il faut rappeler qu'en Belgique, des traitements vaccinaux contre la rage ont lieu chaque année, que le risque existe pour les voyageurs, et que la maladie est sporadiquement importée par des animaux introduits illégalement sur le territoire.

La rage reste une maladie très répandue dans le monde, principalement en Asie et en Afrique. Elle est à l'origine de quelque 55.000 décès annuels dans le monde. Le plus souvent l'infection est transmise par un chien. En Belgique, aucun cas de rage humaine n'a été rapporté depuis 1981. Mais depuis, des cas humains acquis hors du territoire européen ont été recensés en France, en Allemagne, Royaume Uni et aux pays Bas. La maladie se caractérise par une période d'incubation de plusieurs mois.
Plus d'infos:  
Le virus de la rage est présent dans la salive de l'animal. L'homme ou l'animal est le plus souvent contaminé par morsure, griffure ou léchage sur la peau excoriée ou sur une muqueuse. La maladie ne se transmet pas d'homme à homme. La rage modifie le fonctionnement du système nerveux. La phase symptomatique débute souvent par de la fièvre, une difficulté à avaler et des troubles neuropsychiatriques variés, notamment l'anxiété et l'agitation. La peur de l'eau est parfois présente. L'évolution se fait vers le coma et la mort (souvent par arrêt respiratoire) en quelques jours à quelques semaines. Si aucun traitement n'est initié avant l'apparition des symptômes, l'issue est presque toujours fatale. Toute personne ayant eu un contact avec un animal suspect doit être systématiquement traité: d'abord par le nettoyage des plaies et ensuite par deux traitements ordonnés par un médecin. Le premier est médicamenteux, le second consiste en 4 ou 5 injections intramusculaires de vaccin réparties sur un mois. Ne ramenez jamais en Europe un animal qui ne satisfait pas aux exigences sanitaires. 76e6f012d332503d24ce2bac1dce7460.jpg
Un animal malade peut présenter un danger pour les membres de votre famille et pour les autres animaux. En voyage, soyez prudent: n'entrez pas en contact avec un chien ou un chat errant. Une griffure, une morsure ou un simple coup de langue suffisent à vous transmettre la maladie. En cas de morsure, il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l'eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique. Si vous pensez avoir encouru un risque, contactez immédiatement les autorités sanitaires locales.
Les animaux sont concernés:  
Tout chien ou chat voyageant dans l'Union Européenne doit être identifié, vacciné contre la rage et être accompagné d'un passeport européen fourni et rempli par un vétérinaire. Certains pays européens n'ont pas encore le statut « indemne de rage ». Renseignez-vous auprès de l'ambassade ou des services vétérinaires de votre pays de destination. En outre, si vous partez vers un pays situé en dehors de l'Union Européenne, dans certains cas, à votre retour, un test sérologique prouvant que votre chat possède des anticorps antirabiques vous sera réclamé. Renseignez vous et si nécessaire, faites effectuer ce test par votre vétérinaire avant votre départ. Si vous désirez importer un animal depuis un pays qui n'appartient pas à l'Union Européenne, sachez que tout chien, chat ou furet doit être identifié, vacciné contre la rage et être accompagné d'un certificat délivré par les autorités locales. S'il provient d'une région ou la rage n'est pas maitrisée, il doit avoir subi une prise de sang pour vérifier sa protection contre la rage au moins 3 mois avant son arrivée dans l'Union Européenne. Le Centre National de Référence de la Rage assure la surveillance de la rage en Belgique et mène des recherches complémentaires sur le virus et les traitements. (Belga)

Les commentaires sont fermés.